PDA

Voir la version complète : Qui en a la clé?


moms
12/11/2005, 12h04
Se noyer dans le sol...

Un bruit court dans l'arène des coeurs appauvris.
Il s'est engagé au relais boulimique des polémiques.
Fugitif et dépressif, il cherche à vaincre sa maladie.
Il est sourd aux interdits, c'est sa voix thérapeutique!

Enfant, il était prisonnier d'une cellule vide
Qui, avec les saisons, a vu naître moults compagnons:
Des lyriques obsédants aux symphoniques candides,
Tant de bémols aux pulsations pour présager la guérison!

Dans une horde de mutins il se dissimula
Comme une corde grinçante dans l'opéra.
La liesse populaire, au diapason, le recueillit
Pour le nourrir de ses ennuis, de ses envies.

Il court encore et ses échos sont à sa portée
Les mauvaises notes d'une partition de la société.
Ce bruit est sourd et bien gardé de ses vérités:
Des vraies aux fausses, elles résonnent dans la réalité.

Thirga.ounevdhou
12/11/2005, 13h47
Bonjour Moms,

Il y a que le bon dieu qui possède les clés, car avant tout il faut ouvrir les cœur et les nettoyer de leur égoïsme et leurs maladies……Il y a tant de misère dans ce bas monde,. Mais voire des enfants qui souffrent est ce qu’il y a de plus pénible…
Merci pour ce poème, ses mots sont si touchants et rappellent tout.

moms
12/11/2005, 14h59
Merci Thirga,

Cet enfant est la personnification d'un bruit qui court, j'ai tenu à personnifier l'abstrait car les gens donnent vie à ce qui n'a pas d'essence pour lui donner une place entière, une évolution, un caractère. Je parle ici de ces mensonges de vengeance qui deviennent vérités quand ils sont colportés, transformés, repris...pour devenir plus vrais que nature!
Certains appellent ce phénomène de la diffamation, moi je le vois plutôt comme de la souffrance mal exprimée qui pousse son auteur à nourrir cette maladie pour échapper à la déprime (est-ce efficace?) ou aux "qu'en dira-t-on" croyant se redorer une image.
C'est un fléau dont chacun(e) a pu faire les frais, à savoir se voir attribuer des faits ou propos inventés par des personnes "malades"!

morjane
16/11/2005, 19h07
Ah! J'avais lus ton poème moms il y a déja quelque jours, je ne savais que dire ni que penser. Et là je viens de lire ton explication je n'y aurais pas pensé.
Je ne suis pas forte pour l'abstraction, j'aime le concret le tangible, et ce que j'avais ressentis la première fois c'etait comme des mots qui s'échappent et se propagent comme une onde, c'était comme une boule invisible, comme l'ombre du comète.
Ce mensonge de vengeance est laid et mesquin comme tout mensonge et toute vengeance. Il ne faut jamais etre blesser par cela. L'important est de rester fidèle à soi, à ses pensées à ses valeurs et toujours avancer le regard droit. La vie est ainsi faite qu'il faut voir le laid pour découvrir le beau et l'apprécier avec infiniment de bonheur.

Merci pour ce beau poème. Quand à savoir qui en a la clé? C'est tout le monde et personne, enfin ce sera ma réponse.

Cookies