PDA

Voir la version complète : Interpol lève officiellement le mandat d'arrêt lancé contre Lakhdar Belloumi


bledard_for_ever
21/04/2009, 19h25
Aps 21/4/09] ALGER- Les services d'Interpol ont officiellement levé le mandat d'arrêt international lancé à l'encontre du footballeur algérien, Lakhdar Belloumi, dans un document transmis à la Direction Générale de la Sûreté nationale (DGSN) a-t-on appris mardi auprès de l'intéressé.

" L'Interpol a signifié officiellement à la DGSN, la levée du mandat d'arrêt international lancée contre moi depuis 1990" a déclaré à l'APS, l'ancienne gloire du football algérien, Lakhdar Belloumi, visiblement soulagé du dénouement heureux de l'affaire qui l'opposait au médecin égyptien le Dr.Ahmed Abdelmouneim Ahmed Abdelhadi. Ce dernier avait, rappelle-t-on, engagé des poursuites judiciaires contre l'international algérien suite à une blessure à l'£il par des débris de verre, en accusant Belloumi d'en être l'auteur.

L'ancien ballon d'or africain pourra à partir de ce jour, selon le document officiel de l'Interpol notifié à la DGSN, se rendre librement à l'étranger sans être inquiété, afin de pouvoir assister à de nombreux évènements sportifs auxquels il est constamment invité.


La star du football algérien, a d'ailleurs, tenu à remercier tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué au dénouement de cette affaire, dont particulièrement le président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, le ministre des Affaires étrangères et le président du Comité Olympique algérien (COA), Mustapha Berraf.
Cette affaire avait éclaté après la rencontre le 16 novembre en 1989 au Caire entre les sélections égyptienne et algérienne (1-0) pour le compte des éliminatoires de la coupe du monde 1990.


Le médecin Cairote, le Dr.Ahmed Abdelmouneim Ahmed Abdelhadi avait déposé une plainte auprès de la justice Egyptienne après avoir été blessé à
l'£il par des débris de verre, et avait accusé Belloumi d'en être l'auteur.
Par la suite, la justice Egyptienne avait saisi Interpol qui avait lancé un mandat d'arrêt international. Un arrêt de la justice égyptienne avait condamné le footballeur algérien à un emprisonnement ferme et une amende de 3 millions d'euros à titre de dédommagements.


Une rencontre de réconciliation s'est tenue au Caire fin mars dernier entre le président du comité olympique égyptien, le général major Mounir Tabet, le président du comité olympique algérien M. Mustapha Berraf, et le Dr.Ahmed Abdelmouneim Ahmed Abdelhadi, avait indiqué le 31 mars dernier un communiqué commun signé par les présidents des deux Comités Nationaux Olympiques (CNO).


A l'issue de cette rencontre, le Dr.Abdelmouneim a signé une lettre en présence des présidents des deux CNO "informant le procureur général du Caire de son désistement de tous ses droits et des poursuites prononcées à l'encontre de Lakhdar Belloumi'', avait ajouté le communiqué commun.
Lakhdar Belloumi, 51 ans, a été sacré ballon d'or africain en 1980, et une année après, meilleur sportif africain. Il a participé à deux Coupes du monde: 1982 en Espagne avec le but de la victoire (2-1) contre l'Allemagne, et en 1986 au Mexique.

Cookies