PDA

Voir la version complète : Salaire national minimum garanti : L’UGTA veut un relèvement d’au moins 15 000 DA


DZone
21/04/2009, 23h48
Le salaire national minimum garanti (SNMG) sera incessamment relevé. Bouteflika, rappelons-le, s’est en effet engagé à l’augmenter, devant les travailleurs à Arzew, le 24 février dernier à l’occasion du 56e anniversaire de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures.

Le président de la République avait alors précisé que la concrétisation de cette augmentation interviendra «après l’élection présidentielle du 9 avril, lors d’une tripartite qui sera tenue entre le gouvernement, le patronat et l’UGTA». Le monde du travail s’interroge désormais sur la date retenue pour la tenue de cette tripartite.

N’ignorant pas cette situation, l’UGTA se veut rassurante. Joint par téléphone, Abdelkader Malki, chargé des relations extérieures au niveau de la centrale syndicale, a déclaré : «L’augmentation du SNMG est imminente.» Jusque-là, «l’UGTA, le patronat et le gouvernement étaient tous occupés par l’élection présidentielle, alors que les statuts particuliers des fonctionnaires sont toujours à l’étude. Ce n’est donc qu’après la finalisation de tous les statuts que la centrale syndicale devra se pencher non seulement sur la question du SNMG, mais aussi sur les négociations sur les régimes indemnitaires», ajoute notre interlocuteur.

S’agissant du seuil qu’atteindra le futur SNMG, M. Malki a affirmé que jusque-là, «l’UGTA tablait sur 15 000 DA».

Pour rappel, l’UGTA avait revendiqué le même seuil lors de la 12e tripartite, tenue à la fin de 2006, qui a abouti à l’époque au relèvement du SNMG de 10 000 à 12 000 DA.

La revendication de l’UGTA sera-t-elle satisfaite cette fois-ci ? Tout porte à le croire, d’autant que l’UGTA reste l’unique syndicat reconnu par les pouvoirs publics dans les négociations. La centrale a déjà entériné le pacte social, en 2006, et pris part à toutes les bipartites et tripartites. M. Malki affirme toutefois qu’»il est fort possible que le Président envisage un seuil supérieur en raison de la détérioration du pouvoir d’achat».

Les représentants des syndicats autonomes revendiquent un seuil beaucoup plus élevé que celui de l’UGTA. Meziane Meriane, secrétaire général du SNAPEST, indique, par exemple, que «le SNMG devra être porté à 50 000 DA au minimum !» Ce même syndicaliste affirme par ailleurs que l’augmentation du SNGM reste «insignifiante sans l’abrogation de l’article 87/ 87 bis», tout en souhaitant la participation des syndicats autonomes à la prochaine tripartite.

Jeune Indépendant

Geass
21/04/2009, 23h54
Dzone tu penses qu'il faut combien pour vivre correctement en Algérie? Quel est le coût de la vie en fonction des villes à peu près?
Merci bien.

DZone
22/04/2009, 13h50
Avec plus de 6% d'inflation , un salaire de 15000 DA est insuffisant pour vivre correctement ! Un salaire minimum de 25000 DA suffirait peut etre si on n'a pas de loyer à payer ...

Mouahnacid
22/04/2009, 14h17
Bonjour,

A moins de 36 000 dinars par mois et pour une famille de 5 personnes, les salaires algériens resteront une misère.

DZone
22/04/2009, 14h47
Mouahnacid , un de mes frères qui est dans ce cas de figure , a du mal à boucler ses fins de mois !

Massnsen
22/04/2009, 14h52
Un foyer de 5 personnes qui ne paye pas de loyer peut vivre décemment à partir de 40 000 Da !

Bachi
22/04/2009, 15h02
Tant qu'il y aura des UGTA, les travailleurs algériens seront toujours méprisés.

L'UGTA est l'exemple parfait du "factice" dans le système algérien. Une centrale, à déboulonner donc ...

racdavid
22/04/2009, 15h08
Je viens de discuter avec un ami Tunisien, ce dernier m informe que l etat tunisien ne construit que des appartements F1, F2 et F 3 maxi (avec 2 chambres : 1 pour les parents et l autre pour 1 a 2 enfants) afin de limiter le nbre de naissance.

Mouahnacid

tu proposes un salaire de 36000 DA pour 5 enfants = un total de 7 personnes.

Je pense qu une logique pareille est un peu speciale ou meme bizarre .... je pense que le salaire ne se calcul pas par rapport au nombre d enfant que tu eleves, si tu veux avoir 2 enfants ca sera super, 5 enfants demerte toi tt seul.

20 000 DA est un salaire de base discutable, 36000 n est pas serieux mais un fontasme.

Un travail de TAW3IYA doit etre effectue .... rien n est trop tard

Mouahnacid
22/04/2009, 15h49
Racdavid

Le montant de 36 000 dinars mensuels avait été ariculé par les syndcats autonomes algériens. Certes, il se pourrait que dans certaines régions un rétribution inférieure pourrait suffire, mais tel ne pas le cas dans les grandes villes en raison des loyers (A Alger, un studio coûte 13 000 dinars par mois).

Enfin, les fonctionnaires des douanes pewcevoient une rémunération de 90 000 dinars et c'est certainement justifié. Quant à Bouteflika, avec ses 700 euros par jour, il n'est pas à plaindre.

politicienne
22/04/2009, 16h27
Salaire national minimum garanti : L’UGTA veut un relèvement d’au moins 15 000 DA
C'est quoi 15000 da en Algérie ? Un syndicat complètement déconnecté.

Arès
22/04/2009, 17h16
15 000 c'est une misère...

Cookies