PDA

Voir la version complète : «Sahara Occidental : une cicatrice dans le désert»


DZone
01/05/2009, 19h24
France Culture évoque la lutte du peuple sahraoui

La radio publique française France Culture a diffusé vendredi en début de soirée «Une cicatrice dans le désert», une émission sur la colonisation marocaine du Sahara occidental, dans ses divers volets dont la répression de l’intifadha pacifique sahraouie, la construction du mur, les mines antipersonnel et l’exploitation par l’occupant des richesses naturelles de la RASD, selon l’APS.

L’émission, réalisée par la journaliste Aline Pailler, ancienne députée européenne, et basée sur de nombreux témoignages, s’ouvre sur le mur construit par le Maroc. «C’est un mur qui défie l’imagination», souligne l’écrivain américain Jean Lamore, ajoutant que «c’est la plus grande construction à caractère répressif au monde, aujourd’hui». Ce mur «mesure 2 700 kilomètres de long, avec un poste militaire marocain tous les 5 kilomètres», a-t-il poursuivi, affirmant que «c’est une honte».

D’autres témoignages font une comparaison avec le mur construit par Israël contre la population palestinienne. Dans les deux cas «c’est une entrave à la légalité internationale», selon les témoignages, dont celui d’un ancien membre de la Minurso qui a décrit la configuration du mur. «Ce mur est le symbole de la peur du Maroc, le symbole de son refus du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination», a souligné une juriste française. «Le peuple sahraoui n’a jamais cessé de lutter contre la colonisation, espagnole hier, marocaine aujourd’hui. Le Maroc est enlisé dans une guerre face aux hommes du désert et le mur qu’il a construit à partir de 1981 est la trace de sa puissance, pas d’une victoire», commente la réalisatrice pour mettre en contexte cette situation coloniale. Mme Monique Cheminet-Landreau, professeur de droit international, a rappelé les procédures internationales, dont celles des Nations unies et de la Cour internationale de justice (CIJ) pour trancher sur le statut du Sahara occidental. «Il n’y a pas de liens de souveraineté entre le peuple sahraoui et la monarchie marocaine» et, sur une étude sociologique, «la Cour (CIJ) a conclu qu’il fallait consulter les Sahraouis» sur leur devenir et qu’il fallait s’en tenir au droit international qui consacre le principe d’autodétermination, a dit la juriste. Mais en 1975, «au mépris du droit international et de la détermination du peule sahraoui», le Maroc «organise une invasion militaire à peine camouflée qu’il appellera ‘’la marche verte’’», rappelle la réalisatrice pour enchaîner l’émission sur la création, par un peuple en lutte, de la RASD. L’émission fait alors appel au reportage d’un journaliste français couvrant cet «acte de naissance» à Bir Lahlou, à 600 kilomètres d’El-Aayoune. «Une cérémonie jamais vue, regroupant des milliers de personnes» célébrant «ce tout nouveau pays», a-t-il rapporté.

«Plus de trente ans après, la RASD est reconnue par 75 pays et fait partie de l’Union africaine. En septembre 1991, c’est l’entrée en vigueur du cessez-le-feu et la mise en route du plan de paix de l’ONU par la Minurso pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental», a poursuivi la commentatrice, notant que «malgré cela, le Maroc refuse obstinément l’application des résolutions des Nations unies». «Le mur marocain défigure toujours le désert et sépare encore les familles sahraouies», a-t-elle ajouté.


Aline Pailler donne alors la parole à plusieurs militants sahraouis victimes de la répression qui soulignent qu’à travers cette situation coloniale, «c’est quelque chose de précieux qui nous a été enlevé». Arrestations arbitraires, tortures, disparitions, sont décrites tour à tour par des témoins-victimes, prisonniers politiques. L’émission se poursuit ensuite sur les richesses naturelles du Sahara occidental. «Les eaux du Sahara occidental sont les plus poissonneuses du monde, son sous-sol regorge de minerais (fer, titane, uranium, manganèse etc.), de quoi justifier pour le Maroc, ‘’puissance occupante’’, une guerre fort coûteuse pour son peuple et pour l’Union européenne une amnésie sur le droit international lors de la signature des accords de pêche avec le Maroc», commente la présentatrice avant de donner la parole, sur ce point, à des Sahraouis. «Il y a là une violation de la souveraineté du peuple sahraoui» tant sur son destin de nation que sur ses ressources naturelles, a souligné la juriste française. «Chacun ferme les yeux pour piller les ressources du Sahara occidental», a-t-elle ajouté, relayée par une juriste sahraouie qui a soulevé la question de l’exploitation du phosphate en territoire sahraoui.

Quant à l’exploitation de la richesse halieutique sahraouie, elle a été concédée à des dignitaires marocains «comme une carte de corruption, pour qu’ils puissent rester» en territoire colonisé et ainsi maintenir la présence marocaine et la colonisation de peuplement qu’elle draine.

Le Jour d'Algérie

Ouadane
01/05/2009, 19h29
Bah c'est normal d'exploiter les ressources de son pays :)
VIVE LE SAHARA MAROCAIN !

absent
01/05/2009, 19h36
Présentation
Déserts (5/5) : Sahara Occidental, une cicatrice dans le désert
Un documentaire d'Aline Pailler et Philippe Rouy

Situé sur la côte atlantique, entre le Maroc au nord, la Mauritanie au sud et bordé dans son désert à l'est par l'Algérie, le Sahara occidental est occupé par le Maroc depuis le départ du colonisateur espagnol en 1975.

Le Front Polisario, mouvement de libération sahraoui créé en 1972 pour lutter contre la colonisation espagnole, entre en guerre contre le Maroc en 1975 qui avait occupé le Sahara occidental en organisant " la marche verte ".

Dès 1980, la Maroc construit, avec l'aide des Américains et des Français, un mur de sable de défense de 2700 kilomètres enserrant le " désert utile " riche en phosphates en poisson et, peut-être, en pétrole.

6 septembre 1991 : entrée en vigueur du cessez-le-feu, la Mission des Nations Unies pour l'organisation du référendum (MINURSO) se met en place pour appliquer la résolution 658 qui prévoit l'organisation d'un référendum sur l'autodétermination des Sahraouis.

Aujourd'hui, le Sahara occidental est toujours occupé, la résistance pacifique des Sahraouis, notamment des jeunes qui n'ont connu que l'occupation, se poursuit malgré la répression.

Nous nous proposons de rappeler à la mémoire la solitude de ce peuple d'" hommes libres du désert ", comme ils aiment se définir.

Que signifie ce mur de sable adossé à la Mauritanie qui sépare des familles dont beaucoup sont réfugiées de l'autre côté depuis plus de trente ans dans les camps de Tindouf, en Algérie ?

Un mur sur lequel le regard se cogne dans un désert où seul l'horizon lui garde le souvenir de la mer !

Avec :
Sdiga Dauger ; El kenti Balla, ancien disparu ; Le Lieutenant-colonel Denis Chevignard, (MINURSO) ; Monique Chemiller-Gendreau, professeure de droit international ; Saïd, représentant en France de « La voie démocratique, parti marocain ; Jean Lamore, écrivain franco-américain ; Ali ; Abdatti ; Naama Abdi, juriste, militant des droits de l’homme territoires occupés ; Aminatou Haidar, ancienne disparue, défenseure des droits humains pour Amnesty International dans les territoires occupés du Sahara Occidental.

Producteur coordonnateur : Pierre Chevalier
Productrice déléguée : Aline Pailler
Réalisation : Philippe Rouy

diabolo005
01/05/2009, 19h37
jean lamore qui n'a rien d'américain un communiste le journal d'algérie tout ça est crédible...l'audience est au top.
Des millions d'auditeurs ont suivi avec patience l'émission et aussitot l'émission terminée les gens ont envahi les rues dans plusieurs ville à Paris et non seulement à Lyon, Toulouse, Marseille et la contagion à touché les pays voisins ou de monstre manifestations de soutien se sont déroulées à Berlin,Madrid,Rome, Londres et Prague....laisse moi rire :lol::lol::mrgreen: on commence à s'accrocher à des futilités c'est la fin de l'histoire

Ouadane
01/05/2009, 19h54
Des millions d'auditeurs ont suivi avec patience l'émission et aussitot l'émission terminée les gens ont envahi les rues dans plusieurs ville à Paris et non seulement à Lyon, toulouse, marseille et la conatgion à touché les pys voisins ou de monstre manifestations de soutien se sont déroulées à Berlin,Madrid,Rome, Londres et prague....laisse moi rire :lol::lol::mrgreen: on commence à s'accrocher à des futilités c'est la fin de l'histoire
Mais c'est ce qui s'est passé tu les as pas vu, ils sont tous sorti a Paris le rdv était a Chatelet :72::72::72::72:
Ils étaient nombreux, GRANDIOSE était la manifestation :lol:
Regarde : http://img512.imageshack.us/img512/2530/ztestdsc04726.jpg
http://img15.imageshack.us/img15/9442/zzdsc04727.jpg

absent
01/05/2009, 20h00
ouadane, pour un pays comme qui a toujours proteger son caniche c est un mircale meme s il etaient qu deux persnne en train de tenir une table de mobilisation! imganise un peu une manif a NY pour Gaza??!;)

Ouadane
01/05/2009, 20h17
:razz::razz:

Gaza: manifestations aux USA pour demander l'arrêt des raids israéliens

http://www.ladepeche.fr/content/photo/biz/afp/dos1/photo_1230706568099-1-0_zoom.jpg
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté mardi devant le département d'Etat à Washington pour réclamer l'arrêt des raids israéliens à Gaza, sous la surveillance de dizaines de policiers, a constaté l'AFP.
A l'autre bout du pays, à Los Angeles, plusieurs centaines de personnes se sont également rassemblées pour protester contre les opérations militaires visant le territoire contrôlé par le mouvement islamiste Hamas.
Beaucoup de manifestants arboraient des drapeaux aux couleurs de la Palestine et portaient le keffieh palestinien noir et blanc, scandant des slogans comme: "arrêtez la tuerie, arrêtez la guerre, arrêtez le génocide des Palestiniens".
Certains portaient des banderoles disant: "Arrêtez l'aide américaine à Israël" et "Libérez, libérez la Palestine".
Les leaders de la manifestation ont ensuite appelé les participants à marcher vers la Maison Blanche, à quelque 20 minutes à pied du département d'Etat.
Les manifestants, pas plus de 200 au départ de leur parcours, selon un décompte de l'AFP, sont ensuite revenus à leur point de départ beaucoup plus nombreux, après s'être dirigés vers la Maison Blanche.
Un responsable de la police a estimé leur nombre à 2.500 environ, tandis que les organisateurs revendiquaient 5.000 participants.
La police a indiqué que la manifestation s'était déroulée sans incident.
Mahdi Bray, membre de l'organisation Muslim American Society (MAS) Freedom group, a indiqué que sept bus avaient acheminé des manifestants depuis Raleigh (Caroline du Nord, sud-est) en plus des participants venus de Washington et ses environs.
A Los Angeles, la deuxième ville des Etats-Unis, des manifestants pro-palestiniens et pro-israéliens, dont le nombre total a été évalué à 500 par des journalistes, se sont rassemblés séparément devant le consulat de l'Etat hébreu, encadrés par la police.
Une centaine de personnes brandissant des pancartes se sont également réunies devant le bâtiment administratif fédéral de Westwood, un quartier de l'ouest de la mégalopole californienne, pour manifester contre l'opération israélienne.


;);)

alien
01/05/2009, 20h22
La radio publique française France Culture a diffusé vendredi en début de soirée «Une cicatrice dans le désert», une émission sur la colonisation marocaine du Sahara occidental
Le Jour d'Algérie
---------------------------
Première contrevérité (mensonge), le Sahara est une affaire de décolonisation % à l'espagne.


Plus de trente ans après, la RASD est reconnue par 75 pays et fait partie de l’Union africaine
Le Jour d'Algérie
--------------------------------------
2eme contrevérité (mensonge), on est en 2009, la liste de ceux qui reconnaissent la RASD fait moins de 30: pays et pseudos pays ( iles du pacifiques et l'atlantique).


Il y a surement encore de mensonges dans cet article, en plus du message propagandiste qu'elle relate, personnellement ça ne m'étonne pas car la nature de ce système elle est comme ça, il n'y a qu'a voir la situation interne du pays.

absent
01/05/2009, 20h24
Gaza: manifestations aux USA pour demander l'arrêt des raids israéliens

ouadane , avec la derniere boucehrie des sionistes a Gaza, meme Tel Aviv a manisfte contre en quelques sorte!
Faut pas jouer l ignorant, tu sais au qioi je fais allusion!
Si les mombardements des annees 75 par le Maroc contre les sahraouis se sot passe pendant l ere du Net et les Parboles de nos jours, personne n aurai accepte une tel massacre des sahraouis par l armee de la honte!!

houari16
01/05/2009, 20h25
posté par Ouadane
Gaza: manifestations aux USA pour demander l'arrêt des raids israéliens

Ouadane
Comme d habitude tu veux noyer le sujet ? le HS §

**Le Topic : La radio publique française France Culture évoque la lutte du peuple sahraoui et non Gaza ( post/7 )

absent
01/05/2009, 20h28
Ouadane
Comme d habitude tu veux noyer le sujet ? le HS §
houari. laisses le courir, faut juste savoir comme le faire revenir au Sujet, doucement!;)

Ouadane
01/05/2009, 20h30
ouadane , avec la derniere boucehrie des sionistes a Gaza, meme Tel Aviv a manisfte contre en quelques sorte!
Tu te contredis la, soit honnete avec toi meme quand meme ! ;)

Ouadane
01/05/2009, 20h31
Comme d habitude tu veux noyer le sujet ? le HS § Comme d'habitude tu ne comprend pas ce que tu lis, sa n'est pas moi qui ait parlé de manif pour Gaza au US mais celui qui t'as repondu, je n'ai fait comme toi que lui repondre ;)

chicha51
01/05/2009, 20h33
ouadane, pour un pays comme qui a toujours proteger son caniche c est un mircale meme s il etaient qu deux persnne en train de tenir une table de mobilisation! imganise un peu une manif a NY pour Gaza??!;)

MenBerline

...............................

Ça passe mal d'avoir perdu son "maitre " soviétique.:mrgreen:

houari16
01/05/2009, 20h39
Ça passe mal d'avoir perdu son "maitre " soviétique

le mur de Berlin est tombé , une phrase très cher chez chicha 51 ..

pour ta gouverne , plus de conflit idéologique de la guerre froide , cette ère est entrée dans une guerre économique ... fort économiquement tu peux t imposer , rien économiquement reste la solution que faire le caniche !

Cookies