PDA

Voir la version complète : Mondial 2006: Fin des éliminatoires


morjane
17/11/2005, 13h08
Pour le mondial 2006 qui se déroulera en Allemagne du 9 Juin au 9 Juillet 2006, c'est la fin des éliminatoires et 32 équipes ont été qualifiés.

L'Espagne et la République tchèque ont levé leur option face à la Slovaquie (1-1) et la Norvège (1-0) alors que la Suisse, au terme d'un match épique, s'est qualifiée malgré la défaite en Turquie (2-4). Ils n'ont d'ailleurs pas pus savourer sur le terrain leur victoire car divers projectiles et sifflets leur étaient destinés sur la pelouse turque.

L'Australie a éliminé l'Uruguay aux tirs au but, mercredi matin (1-0, 4-2) et Trinidad-et-Tobago a gagné à Bahreïn (1-0), obtenant pour la première fois une qualification pour une Coupe du monde.

Prochaine étape, le tirage au sort qui aura lieu le 9 Décembre à Leipzig.

====

L'Australie, l'Espagne, la République tchèque, la Suisse et Trinité & Tobago ont décroché mercredi soir, à l'issue des matches de barrage, les cinq dernières places qualificatives pour la Coupe du monde de football organisée par l'Allemagne du 9 juin au 9 juillet prochain.

Devant 83.000 supporters massés dans le Stade olympique de Sydney, les "Socceros" ont ouvert le bal des derniers prétendants en venant à bout de l'Uruguay au terme des tirs au but. C'est une première en trente-deux ans d'existence de la compétition majeure du football international. Jamais auparavant une qualification ne s'était décidée aux penalties.

L'Australie participera à la phase finale d'une Coupe du monde de football pour la première fois depuis 1974.

Autre première, la qualification de Trinité & Tobago, qui est allé s'imposer 1-0 au Bahrein après avoir concédé le nul 1-1 domicile au match aller. L'île des Antilles aux 1,1 million d'habitants sera la plus petite nation engagée dans la Weltmeisterschaft. Elle n'est que la quatrième représentante des Caraïbes à ce niveau après Cuba (1938), Haïti (1974) et la Jamaïque (1998).

La Suisse, qui a résisté à la pression des Turcs, met fin pour sa part à douze années de disette. Vainqueurs 2-0 à l'aller, les coéquipiers d'Alexander Frei s'étaient idéalement placés en ouvrant la marque sur un penalty transformé par le buteur de Rennes dès la 3e minute du match.

Mais les Turcs, demi-finalistes de la dernière Coupe du monde, refaisaient surface en 45 minutes sur deux têtes victorieuses de Tuncay Sanli, l'attaquant de Fenerbahce, en première période, puis un penalty de Necati Ates en début de seconde mi-temps.

Leurs offensives les exposaient aux contres suisses, et à la 84e minute, Marco Streller trompait Volkan. Un ultime but de Tuncay à une minute de la fin du temps réglementaire ne changeait rien à l'affaire.

Dans le stade bouillonnant Sukru Saraçoglu d'Istanbul, les Suisses n'ont pourtant pas eu le temps de célébrer leur qualification sur la pelouse et ont dû se réfugier dans leurs vestiaires sous une pluie de projectiles divers.

TIRAGE AU SORT À LEIPZIG

Tenue en échec 1-1 en Slovaquie, l'Espagne avait acquis son billet dès le match aller (5-1) et va désormais se préparer pour sa huitième Coupe du monde consécutive depuis 1978 avec l'espoir d'y briller enfin.

"C'est un moment dont nous pouvons être très fiers", a souligné le capitaine de la sélection, Raul. "Nous qualifier pour la Coupe du monde était très important, et je crois que nous avons les moyens de faire quelque chose de grand là-bas", a ajouté le buteur du Real Madrid.

La République tchèque, en tant que nation indépendante, connaîtra elle en Allemagne sa première aventure à ce niveau. Mercredi soir, avec Pavel Nedved dans le rôle du grand ancien sortant de sa retraite internationale pour secourir la patrie en danger, elle a contenu sans peine la Norvège et s'est imposée sur le même score qu'à l'aller (1-0).

"C'est le sommet de ma carrière", a déclaré l'entraîneur tchèque Karel Brückner quelques instants avant d'être porté en triomphe par ses joueurs devant une foule enthousiaste. "Ce soir, nous avons fait preuve de caractère. Je suis fier de la manière dont ils ont joué."

En 1990, Tchèques et Slovaques avaient connu l'honneur d'une participation au Mondial sous le même maillot.

Les 32 qualifiés vont désormais avoir les yeux rivés sur Leipzig, où le tirage au sort de la Coupe du monde aura lieu le 9 décembre.

Six mois plus tard, le coup d'envoi d'une des compétitions sportives les plus médiatisées de la planète sera donné.

Tenant du titre, le Brésil devrait une fois encore partir favori.

L'Allemagne tentera elle de s'inspirer de ses voisins français, organisateurs et vainqueurs de la Coupe du monde 1998. Mais les joueurs de Jürgen Klinsmann n'ont plus battu une grande nation depuis cinq ans.


Source: Reuters

aliouette
09/12/2005, 10h01
Heureux élus : les huit têtes de série sont connues. Il s'agit de l'Allemagne, de l'Angleterre, de l'Argentine, du Brésil, de l'Espagne, de la France, de l'Italie et du Mexique.

Cookies