PDA

Voir la version complète : Azzedine Aït Djoudi“En tant que Kabyle, je souhaite voir la JSK championne”


carlos
05/05/2009, 23h06
Azzedine Aït Djoudi négocie à Casablanca avec le club marocain du MAS Fès“En tant que Kabyle, je souhaite voir la JSK championne”http://www.depechedekabylie.com/photos/2110/2110_70214.jpgUne semaine après son départ de la barre technique de l’ES Sétif, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi semble ne pas perdre son temps pour trouver un club puisque pas moins de quatre équipes ont pris attache avec lui en prévision de la saison prochaine.
Parmi ces clubs, figurent la formation marocaine de Division I le MAS Fès, deux clubs algériens dont le concerné n’a pas dévoilé les noms ainsi qu’une équipe tunisienne dont on dit qu’il s’agissait du Stade Tunisien.
Aït Djoudi, qui s’est envolé au Maroc où il se trouve depuis trois jours, a dévoilé lundi soir lors de l’émission Adal Sport sur BRTV, que les contacts avec l’équipe marocaine de MAS Fès sont à un stade très avancé et pour preuve, selon lui, son déplacement à Casablanca où il avait rencontré les dirigeants de ce club.

“J’ai aussi des contacts avec deux clubs algériens et un tunisien”

" Au moment où je vous parle, je suis à Casablanca où j’ai eu à rencontrer les responsable du MAS Fès. Les contacts avec ces derniers remontent à quelques jours et comme j’ai senti un grand intérêt de leur part pour me voir prendre en main leur équipe, j’ai décidé de me déplacer jusqu’ici pour les rencontrer " déclarait Aït Djoudi. Même si je dois reconnaître que les choses semblent être en bonne voie avec les dirigeants du MAS Fès, cela ne veut pas dire pour autant que je suis officiellement l’entraîneur de leur équipe car entre-temps j’ai des touches avec trois autres équipes.
Deux en Algérie et une en Tunisie. Je vais prendre le temps nécessaire pour étudier toutes ces offres et je vais ensuite prendre une décision finale quant à l’équipe que je vais entraîner pour la saison prochaine " a-t-il précisé
Revenant sur son départ de la barre technique de l’ESS, il y a une dizaine de jours, soit au lendemain de l’élimination de l’équipe en demi-finale de la Ligue des champions arabe, le technicien kabyle a dévoilé que la raison principale de cette séparation, insiste-t-il et non de limogeage comme cela a été colporté çà et là se trouve dans le fait que la direction de l’équipe sétifiénne l’avait quelque peu lâché, chose que Aït Djoudi avait sentie à Tunis avant même le déroulement de la rencontre face à l’ES Tunis.

“Les joueurs de l’ESS ne se sont pas encore remis de la défaite face au CABBA”

" Je n’ai aucun problème avec les joueurs bien au contraire j’ai toujours été en bons termes avec eux mais cela n’a pas été le cas avec la direction dont j’ai senti un lâchage de sa part après notre élimination en demi-finale de la Coupe d’Algérie.
J’ai senti que ça ne tournait pas rond alors j’ai préféré avoir une discussion avec le premier responsable à partir de Tunis où je me trouvais avec l’équipe et on a convenu que la meilleure façon pour les deux parties était de se séparer car j’estime qu’on était arrivé à un point de non-retour. " Commentant la dernière défaite de l’ESS en coupe de la CAF à Luanda face à l’équipe angolaise de Récreativo par un score fleuve de 5 buts à 1, Ait Djoudi tout en avouant sa déception de voir son ex-équipe perdre avec un tel score, a justifié cette raclée par l’état d’esprit des joueurs qui ne se sont pas encore remis de leur élimination de la Coupe d’Algérie à cause de la grande pression que ces derniers avaient subie de la part des supporters. " Je n’imaginais pas que les supporters de Sétif allaient faire autant de bruit à cause d’un match.
Je crois que les supporters ont donné trop d’importance à ce match face au CABBA en le sortant de son contexte purement sportif. Les joueurs sont très touchés par ce qu’ils avaient enduré après ce match et ils n’arrivent pas encore à s’en sortir sur le plan mental.
J‘avoue que les supporters ont fait un peu trop et j’ai peur que cela va encore influer sur le rendement des joueurs dans les matchs qui restent, comme cela a été le cas dernièrement en Angola car jamais au grand jamais l’ESS n’aurait perdu par un tel score si les joueurs avaient été dans les meilleures conditions psychologiques face à un adversaire qu’on avait balayé chez nous et qui est loin de rivaliser avec l’ESS ".
Aït Djoudi, ne semble pas encore digérer son départ de l’ESS, une équipe avec laquelle il avoue avoir connu des moments de joie et de bonheur avec un parcours des plus honorables jusqu’à cette fatidique demi-finale de la coupe d’Algérie où tout s’était écroulé tel un château de cartes : " J’ai pris en main l’ESS tout en sachant que l’équipe allait disputer quatre challenges mais à aucun moment je n’avais déclaré qu’on allait tout gagner car en football on ne peut jurer de rien. L’équipe marchait très bien et j’ai réussi à aligner trente-cinq matchs avec seulement quatre défaites.
Mais il a suffi d’une élimination face au CABBA pour que tout mon travail soitremis en cause.
A ce que je sache, dans un match de coupe, une seule équipe seulement se qualifie et une seule autre va gagner le trophée.
J’aurais à la limite accepté les critiques et la colère des fans si on avait été éliminé en 32e ou 16e de finale mais de là à le faire en demi-finale de Coupe d’Algérie et de surcroît après les penalties je crois que c’est exagéré ". A une question directe de notre confrère Lounis Temzi, à propos de l’équipe qui sera sacrée championne d’Algérie entre, Aït Djoudi a avoué être partagé entre le choix du cœur et celui de la raison . "
En tant que kabyle, j’aime bien voir la JSK s’offrir le titre et si je dis cela c’est parce que l’équipe a des arguments surtout si le match en retard face à l’ESS va se jouer dans les touts prochains jours alors que les joueurs sétifiens ne se sont pas encore remis de leur déception.D’un autre côté, je dois reconnaître que l’Entente est mieux placée pour finir en tête du championnat surtout qu’elle compte plusieurs matchs en retard. Pour y arriver, il suffit que les supporters soient tous derrière les joueurs et je suis certain que ces derniers ne vont pas le décevoir."
Ali Chebli

DJAMY
06/05/2009, 13h20
encore une fois air djoudi a ratè une occasion de se taire et surtt de faire cesser son hypocrisie ,je sais pas s'il as des choses ou des declarations a se reprocher suite au match de tizi :mrgreen: ou il as meme defiè le club kabyle de remporter le championnat et que lui en fin de saison il aura un autre titre .

Cookies