PDA

Voir la version complète : PETROLE/Les prix se maintiennent au-dessus de 57 USD avant rapport sur emploi US


nacer-eddine06
08/05/2009, 12h38
Londres (awp/afp) - Les prix du pétrole se maintenaient au dessus de 57 dollars vendredi matin, consolidant leur progression de la semaine sur un marché toutefois prudent avant les chiffres de l'emploi américain.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le Brent de la mer du Nord pour livraison en juin prenait 1,09 dollar par rapport à la clôture de la veille, à 57,57 dollars le baril.
A New York, le baril de "light sweet crude" pour la même échéance gagnait 1,02 dollar à 57,73 dollars.
"L'attention sera portée aujourd'hui (vendredi) sur les chiffres, très attendus, de l'emploi et du chômage aux Etats-Unis. Cet indicateur, de loin le plus important, pourrait avoir un impact majeur également sur les marchés énergétiques", a averti Marius Paun, analyste chez ODL Securities.
Malgré cette prudence de rigueur, les cours du pétrole restaient fermes vendredi matin et conservaient leurs gains des séances précédentes. Depuis lundi, ils ont gagné environ 5 dollars à Londres comme à New York, et ils réussi à repasser le seuil de 58 dollars pour la première fois depuis 6 mois.
"Les prix du pétrole ont grimpé cette semaine, sur des bribes d'informations suggérant que la crise économique a atteint le creux de la vague et que la reprise n'est pas loin", ont rappelé les analystes du cabinet viennois JBC Energy.
Après l'étude mensuelle sur l'emploi du cabinet ADP, qui avait été une bonne surprise mercredi, les marchés ont été plutôt rassurés jeudi par les résultats des "tests de résistance" subis par les banques américaines. Ces audits d'un nouveau genre ont fait apparaître que dix des plus grandes banques du pays avaient besoin de lever collectivement 74,6 milliards de dollars pour renforcer leurs fonds propres.
"Les banques américaines semblent se porter mieux que tout le monde ne le pensait, selon les premiers rapports sur les tests de résistance", estime ainsi JBC.
Les analystes continuent toutefois à pointer presque unanimement le décalage entre les prix et l'état toujours anémique de la consommation mondiale. Au centre des inquiétudes, les stocks américains de brut restent à des niveaux records depuis 19 ans, bien que leur progression ait ralenti la semaine dernière.
"Le consensus est que l'état de l'offre et la demande ne justifie pas les prix actuels du pétrole, mais on observe toutefois que les prix du brut ont commencé à trouver un soutien sur leur propre marché --plutôt que grâce à des facteurs purement exogènes" grâce à l'essence, a toutefois nuancé Olivier Jakob, du cabinet Petromatrix.
Les stocks d'essence ont décliné la semaine dernière, tandis que les raffineries américaines ont commencé à augmenter leurs cadences pour se préparer à la "driving season" (grands déplacements automobiles aux Etats-Unis).
Parmi les facteurs de nature à soutenir les prix, Christophe Barret, analyste chez Calyon, cite également la montée en puissance de plusieurs raffineries asiatiques qui avaient commencé à produire à la fin de l'année dernière ou au printemps.
fah
(AWP/08 mai 2009 12h30)
messageObj = new DHTML_modalMessage(); // We only create one object of this class messageObj.setShadowOffset(5); // Large shadow function displayStaticMessage(messageContent,cssClass) { messageObj.setHtmlContent(messageContent); messageObj.setSize(600,400); messageObj.setCssClassMessageBox(cssClass); messageObj.setSource(false); // no html source since we want to use a static message here. messageObj.setShadowDivVisible(false); // Disable shadow for these boxes messageObj.display(); } function closeMessage() { messageObj.close(); }

Cookies