PDA

Voir la version complète : George Bush arrive en Chine


morjane
19/11/2005, 18h10
George Bush poursuit sa tournée en Asie et après le Japon ,fidèle allié voici la Chine un peu plus réfractaire. La Chine est une étape cruciale et très importante pour George Bush. Le commerce et sa politique seront au coeur des débats.

=====

Le président américain George W. Bush est arrivé en Chine, samedi 19 novembre, pour l'étape phare de de sa tournée asiatique et la plus délicate en raison de l'inquiétude grandissante aux Etats-Unis face à la montée de la puissance chinoise. M. Bush est arrivé avec son épouse Laura à l'aéroport de Pékin peu après 18 h 45 (11 h 45 à Paris) en provenance de la Corée du Sud, où il a assisté au sommet annuel de l'APEC. Il avait débuté sa tournée en Asie mardi par le Japon.

Le président américain, dont c'est la troisième visite en Chine depuis son arrivée au pouvoir en 2001, doit rencontrer dimanche son homologue chinois Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao, avant de repartir lundi matin vers la Mongolie, dernière étape de son voyage.

M. Bush, qui avait qualifié la relation avec Pékin de "mitigé" avant le début de sa tournée en Asie, a exhorté mercredi dernier la Chine à se démocratiser, jugeant les progrès en matière de droits de l'homme et de liberté religieuse inséparables des progrès économiques. Avant son arrivée dans la capitale chinoise, les milieux dissidents ont dénoncé une série d'arrestations et de mises en résidence surveillée.

M. Bush, qui la semaine dernière a rencontré le chef spirituel en exil des Tibétains, le dalaï-lama, à la Maison Blanche, a fait savoir qu'il souhaitait assister à un office religieux avec des Chinois. Un responsable municipal de Pékin a indiqué cette semaine, sous le couvert de l'anonymat, que le président américain pourrait se rendre à l'église protestante de Gangwashi, dans l'ouest de la ville. "Nous étudions la question. Nous faisons ce qu'il faut", avait déclaré pour sa part un porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères.

Le programme officiel ne fait pas mention de cette éventualité, indiquant seulement, comme activité sortant du cadre des rencontres diplomatiques, que M.Bush allait faire du VTT dimanche en début d'après-midi.

LE COMMERCE AU CENTRE DES DISCUSSIONS

Cependant, les questions commerciales devraient dominer les débats, M. Bush ayant annoncé qu'il aborderait en particulier le dossier du yuan, que Washington juge sous-évalué par rapport au dollar, y voyant un désavantage pour les Américains sur le plan commercial.

La semaine dernière, Washington a annoncé un déficit commercial record en septembre, à 66,1 milliards de dollars, dont près d'un tiers provient du déséquilibre dans les échanges avec la Chine. "Nous devons trouver des solutions à nos différends commerciaux avec la Chine", a déclaré mercredi au Japon M. Bush, ajoutant qu'"en travaillant dur et avec détermination, nous pourrons résoudre ensemble les questions difficiles".

Malgré tout, une bonne nouvelle pour l'avionneur américain Boeing a précédé l'arrivée à Pékin de M. Bush, dont la visite sera l'occasion de l'annonce d'un contrat pour l'achat de 70 exemplaires du 737s. L'accord sera annoncé dimanche, a indiqué un responsable américain sous le couvert de l'anonymat à Osan, base aérienne militaire proche de Séoul, d'où M. Bush s'est envolé pour Pékin.

La visite de M. Bush dans la capitale chinoise a été précédée par une série d'alertes contre des menaces d'attentats visant des Américains émises par l'ambassade américaine en Chine. L'une d'elles, mettant en garde contre de possibles attaques d'extrémistes islamistes contre des hôtels de luxe de Pékin, avait été qualifiée de canular par les autorités chinoises. L'autre, prévenant les Américains vivant dans le sud de possibles attaques, a fait l'objet d'une enquête de la part de la Chine, sans que le résultat ne soit connu.

Source: Le monde

Cookies