PDA

Voir la version complète : Une certaine violence éducative...???


HaouchSmaîl
22/11/2005, 14h59
Bonjour,

A la demande de "virginie" et suite à un échange de MP entre nous, j'initie ce nouveau thread à sa place.

Quel est votre avis concernant les corrections physiques infligées aux enfants par leurs parents ou par des enseignants (dans tousles cas des personnes en ayant la charge au moins momentanément).

Est-ce totalement à proscrire? ou est-ce recommandable? et pourquoi?

Si celà reste bénin, de l'ordre de la fessée par exemple, est-ce autorisable?

Si les maltraitances physiques sont habituelles...Que faut-il faire? Doit-on intervenir?

NB : je n'ai pu reprendre la fin du texte de virginie car il a été effacé entre temps. J'ai donc du reformuler à ma façon. Désolé. ;)

Fawzia87
22/11/2005, 15h32
Je crois que de un, les professeurs n ont aucun droit d infliger des corrections physiques aux enfants. Surtout en Algerie, dans les ecoles primaires, les enfants qui n obeissent pas se retrouvent avec des coups de tuyaux ou de règle en bois sur le bout des doigts. MAIS ,parfois l enseignant se donne le droit de punir toute la classe acause de quelques enfants rebelles. Ce n est pas juste. D ou leur vient le droit de faire soufrir ces pauvres enfants? En europe, l approche est meilleur. On communique avec les enfants et leur apprend pourquoi ce qu ils ont fait est mal. Ce qui m ammène a mon prochain point.Il ne faut pas necessairement <<taper>> pour eduquer. Au contraire des fois ca a des resultats plutot desastreux. Par exemple, a la maison les enfants qui subissent une education de chatiments corporels vont apprendre a eviter qu ils se fassent prendre et non eviter la chose en tant que tel. J ai pu observer ce phenomene a plusieurs reprises. Il y a 2 sortes de punitions. Les punitions positives et les punitions negatives. Les punitions Positives (ajouter->positif dans CE contexte) consistent a infliger des chatiments corporels a lenfant pour qu il stop le comportement non desiree. Le probleme avec cette methode est qu il apprend a ne pas desobeir a maman QUAND ELLE EST LA! Mais il y a aussi la punition negative. Il sagit d enlever quelque chose plutot que de le donner. A la place de donner une tape sur les fesses, on va plutot enlever un privilege. Par exemple pas de jeux videos aujourdhui ou bien tu ne va pas aller a la fete danniversaire de ton ami. MAIS evitez de dire <<Pas de dessert!>> car la on prive lenfant de nourriture et il risque de prendre la nouriture pour un privilege et non un droit et cela risque de creer des problemes psychologiques.

Une petite note: La meilleur facon d elever un enfant est dutiliser des renforcements positifs avec des punitions negatives. Les renforcements positifs peuvent etre des commentaires plaisants ou un sourire de maman pour avoir fait un bon travail. Cela encourage l enfant a continuer de faire le comportement desiree et lui donne une meilleure estime de soi puisse qu il saura que les bonnes choses sont apprecies par maman autant que les mauvais comportements ne le snt pas. Comme ca, l enfant saura qu on ne lui fais pas toujours des reproches mais qu on lencourage aussi a aller dans une bonne direction.

En conclusion, je crois que tout est dans la communication. Si l enfant comprend pourquoi maman ne veut pas qu il fasse cela, il y a plus de chances a ce qu il lui obeit meme quand elle n est pas la. Pour ce qui est des parents qui battent leur enfants, ca na aucun rapport avec leducation. Il y a des parents qui peuvent choisir de varier punition positives et negatives avec renforcements positifs si cela est fait avec precaution et que les parents jugent que ca fonctionne. Par contre ces punitions visent a eduquer l enfant. Tabasser un enfant matin et soir n est pas une definition de bonne education, c est plutot de l abus d enfants.

Virginie
22/11/2005, 15h54
:25: Merci Fawzia pour cette excellente contribution. Tu nous as indiqué la bonne voie à suivre, j'essaierai, comme je l'ai conclu avec Haouchsmail, de revenir dessus pour étayer tes dires et démontrer par des exemples tous les effets pervers que peuvent générer les chatiments corporels.

Pour une analyse très fine du sujet, je vous invite à lire ce topic posté par Al Farès, plus connu par certain sous le pseudo de Djanoub :

De la violence corporelle infligée aux enfants (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=9818)
Excellente soirée à tous et encore merci à Fawzia

lin_amine
22/11/2005, 16h13
Personnellement je suis pour une correction des enfants par les parents, à condition que :
1. ça soit dans un endroit bien déterminé , c'est à dire les fesses
2. que ça ne laisse pas de trace sur le corps (on frappe avec les mains pas avec un martinet, et avec une force raisonnable)
3. que ça soit pour une raison valable (genre récidive dans une bétise importante)
4. exit bien sûr tortures, enfermements dans le placard, humiliations, gros mots (comment peut-on donner l'exemple à nos enfants) et bien sûr les gifles que je méprise le plus car c'est un geste très humiliant vu qu'il attaque le visage.

Quand aux enseignants, je ne permettrais à aucun de lever la main sur mes enfants car c'est mon rôle à moi le parent de les corriger s'il font des bétises.
Et croyez-moi, même si je suis un non-violent et un pacifiste dans l'âme, si jamais un prof s'amuse à lever la main sur mon enfant, c'est moi-même qui le corrigerais à son tour. J'ai trop de mauvais souvenirs scolaires pour me taire.

Virginie
22/11/2005, 16h16
Bonsoir Line-amine,

Tu me sembles avoir une opinion plutôt saine sur ce sujet. Pour ce qui est de la fessée, je t'invite à lire assidûment le topic de Djanoub (lien ci-dessus)

lin_amine
22/11/2005, 17h10
J'ai comme l'impression que l'auteur parle plus avec les sentiments dans ce sujet.

Il faut savoir une chose, toute action engendre une réaction, que l'action soit bonne ou mauvaise. Là l'auteur parle plus dans l'extrémité des chatiments corporels. Les autres types de punitions, aussi anodines qu'elles puissent paraître peuvent avoir un impact négatif sur l'enfant, par exemple le priver de sortie, de voir un ami, de jouer à la playstation ou même une simple réprimande. Le laxisme lui aussi a souvent de graves conséquences.

L'auteur semble oublier que la psychologie n'est pas une science exacte, chacun peut réagir différemment à une même situation. Par contre on réagit souvent de la même façon aux excès.

Il y a un proverbe latin qui dit "in medio stat virtus" : la vertue est au milieu des choses. Plus on est modéré, ni trop mou ni trop ferme, avec l'enfant plus l'enfant a de grandes chances de devenir un adulte équilibré.

Il est vrai que dans l'idéal est de ne pas frapper ces enfants, mais la réalité est différente, parfois pour assoir son autorité sur son enfant un parent a beau essayer tous les moyens, il ne lui reste à la fin qu'un ultime moyen : la correction.

Enfin, on ne peut pas mettre en place une règle qui associe drogue, criminalité et perversion aux chatiments corporels, là l'auteur et ces sources ont du un peu trop abuser de Freud et des champignons hallucinogènes :mrgreen:
N'oublions pas que la violence parentale fait partie de l'histoire de l'humanité et ces conséquences sont connues. Mais les chatiments corporels raisonnables aussi et leur efficacité a été démontrée à travers les âges. Seulement de nos jour on a souvent tendance à croire que parce que nous avons des chasseurs bombardiers et des ordinateurs nous sommes plus sages et plus civilisés que nos aieux ;)

Virginie
22/12/2005, 17h22
on a souvent tendance à croire que parce que nous avons des chasseurs bombardiers et des ordinateurs nous sommes plus sages et plus civilisés que nos aieux ;)

Oupss, je viens de remarquer ça... Et d'en remonter un sujet qui dormait du sommeil du juste.
J'aurais plutôt pensé aux droits de l'homme, à l'école, aux savoirs, qu'aux missiles et aux ordinateurs mais il n'en reste pas moins que j'aurais, pour d'autres raisons, eu tendance à commettre cette erreur... Qui pourrait ne plus en être une avec beaucoup de volonté et encore plus de temps... et d'autres ingrédients que je ne saurais répertorier tant ils doivent être nombreux et faibles mes connaissances.

Adhrhar
22/12/2005, 17h40
@Virginie
C'est un sujet interessant.
J'ai aussi ouvert un sujet proche : Quelle éducation des enfants : punitions ou laisser faire
http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=10978

Virginie
22/12/2005, 17h55
Re-bonsoir Adhrharh,

Faites moi penser à vous parler de Kadi et Aziz, de vous raconter mon expérience avec ces deux petits bouts très..., vivants :mrgreen: !

Avant d'y revenir et d'illustrer mon opinion par l'exemple, je vous la livre déjà "sèche" : Laisser faire et sûrement aussi "criminel" (le mot est peut-être un peu fort... encore que !) que que le chatiment aveugle.

Je m'explique : Une punition, quelle qu'elle soit, n'est, je crois, efficace que si elle est suivie de l'enseignement à l'enfant de ce pourquoi il a été puni et du comportement adéquat à adopter pour la circonstance. Punir, d'accord (c'est souvent nécessaire) mais aussi et surtout enseigner, éduquer, expliquer, passer du temps dès les premiers pas pour trouver comment formuler et faire comprendre à nos petites têtes blondes ou brunes (et même rousses, soyons fous !) ce qui est bon et ne l'est pas, pour eux comme pour autrui. Ce qui peut éviter beaucoup de désagrément par la suite, pour rester "superficielle".

Le laisser faire lui peut conduire à tout... ou à n'importe quoi ! Je ne crois pas qu'il faille beaucoup d'arguments pour éviter ce piège.

Il y a un autre sujet lancé par Nassim dont le texte était intéressant. Il s'agissait d'un lettre d'un père à son fils qui convenait que parfois il se laissait aller à crier sans expliquer, et se rendait compte que son enfant était "vierge" du savoir qu'il lui revenait à lui de transmettre, ce qui se fait rarement avec les mains, sauf si l'on est sourd. Bref, une punition ne fait que détruire l'enfant si elle n'est pas accompagnée de la leçon qui lui fera construire le bon comportement à la place de sa faute.
Je ferai plus long la prochaine fois, promis ! :redface: hchouma

Merci pour le lien Adhrharh et bonne soirée à tous

amarimaa
22/12/2005, 18h04
la fessée et autres coups, punitions corporelles, ne servent à rien!
bien sûr je dis ça parce que je suis enseignante mais même en tant que parent je pense pas que je me laisserai aller à la fessée car une bonne explication est la meilleure solution..en effet je pense qu'il ne faut pas sous-estimer la compréhension des choses d'un enfant...il peut vite comprendre et simplement s'il fait quelque chose de mal...il ne sert même à rien de hurler(bien sûr ça c'est dans l'idéal, car on a le droit d'être de mauvaise humeur un jour)...

Virginie
22/12/2005, 18h15
A mon goût, la réponse est parfaite. POur la mauvaise humeur, une punition type au coin ou du moins quelque chose qui donne à l'enfant le temps de se calmer et nous aussi... Et de formuler l'explication nécessaire que je confirme, les enfants sont tout à fait en mesure de comprendre et d'intégrer avec bonheur !

amarimaa
22/12/2005, 18h24
j'admets souvent se taire et attendre que l'orage passe est la meilleure chose à faire! je suis du genre colérique et j'avoue que je travaille là dessus, tant au niveau privé que professionnelle..j'y arrive mieux au privé car c'est plus facile de gérer une personne qu'une classe de collégiens aux hormones en ébullition!
en tous cas pour revenir à la fessée, si je la trouve inutile c'est parce que ma mèr nous la donnait, et soit c'était un prétexte à une course poursuite ou bien ma soeur rigolait pour faire enrager ma mère!

Absente
22/12/2005, 18h34
Je reste partagee sur le sujet....
En ce qui concerne les punitions infligees par le profs a l'ecole, je suis absolument contre, j'ai moi meme subie des coups, ca a eu un effet positif sur mes notes certe, (je suis passee du concre de la classe a l'une des meilleures eleves...) mais a quel prix...j'etait une eleve traumatisee!
Quand aux punitions corporelles des parents...je ne vois pas en quoi une petite tape ou fessee peu traumatisee un enfant!....des claques, j'en ai recu...comme beaucoup d'entre vous, et je n'en garde aucune sequelle psychologique ni physique....parcontre, la ou ca commence a devenir problematique, c'est quand ca devient des coups violents...les coups de poing, les giffles...les coup de pieds...les gestes humiliant....la, ca peut devenir dangeureux!....
Je me souviens d'une amie de la famille qui avait la facheuse habitude de battre ses enfants...
Un jour elle demande a son fils quest ce qu'il faira quand il sera grand...il lui a repondu spontanement :"je te frapperai".... :22: ....no coment!

Virginie
22/12/2005, 18h40
Pour les collégiens..., Je vois d'ici les scènes :lol:! Parfois ils ont besoin d'espace et de bouger, sinon ils deviennent intenables. Ils le sont déjà en maternelle alors j'imagine... Mais je suis sûre qu'ils te respectent au fond, que tu leur apportes beaucoup et que tu auras maintes fois l'occasion de fondre devant leur témoignage d'amour (je pèse le mot) envers toi qui est là pour les aider à se construire et, je crois bien, le fait avec coeur, esprit et brio !
Voilà, ça fera 100 euros. :37:

Cookies