PDA

Voir la version complète : Racines de l’antagonisme entre Alger et Rabat


Page : [1] 2

redalinho
22/11/2005, 18h46
Photo: Ferhat Abbas et Hassan II à Casablanca pendant la Guerre d'Algérie

Les relations entre l’Algérie et le Maroc n’ont jamais été au beau fixe, loin de là. La
rivalité entre les deux pays est à la fois territoriale et idéologique. Dans les années qui
ont suivi l’indépendance de l’Algérie, le régime «progressiste » du FLN incarnait,
tout particulièrement après la prise de pouvoir par Houari Boumediène, le modèle
d’une décolonisation « de gauche » qui voyait la revendication nationale se doubler
d’une guerre révolutionnaire.

Pour l’Algérie socialisante, proche de l’URSS mais aussi en pointe dans le mouvement
des Etats dits « non alignés », le Maroc était un modèle à combattre : celui d’un pays
allié à l’Occident et représentant une tête de pont du monde libre au nord du
continent africain. A Alger, on entendait souvent dire, jusqu’en 1978, que la
« Révolution » échouerait si elle s’arrêtait à la frontière occidentale. Ce n’était
d’ailleurs pas nouveau, l’élite révolutionnaire algérienne avait toujours estimé qu’elle
était dépositaire d’un projet d’indépendance et de développement pour l’ensemble du
Maghreb et l’ancêtre du FLN, l’Etoile nord-africaine de Messali Hadj,
souhaitait la création d’un grand Etat maghrébin incluant la Tunisie et le Maroc.
Du reste, lorsque les protectorats avaient été balayés, en Tunisie et au Maroc, ces
deux pays avaient servi de base arrière aux combattants de l’ALN.

En conséquence de quoi, Alger soutenait avec constance la gauche marocaine qui
cherchait, dans les années soixante, à renverser la monarchie. Ainsi, le dirigeant de
l’Union nationale des Forces populaires (UNFP) Mehdi Ben Barka s’installa-t-il à
Alger. De son côté, le Maroc allait plus tard accueillir des opposants au colonel
Boumediène et, au premier chef,Mohammed Boudiaf.

A deux reprises, cette véritable guerre froide du Maghreb s’est transformée en guerre
ouverte. La deuxième fois qu’Algériens et Marocains s’affronteront directement sera
la bataille d’Amgala en 1976, en pleine « Guerre du Sahara ». Le premier
affrontement ouvert remontait à 1963.

En octobre 1963, un bref conflit armé oppose les armées marocaine et algérienne,
c’est la Guerre des Sables. En cause, les territoires du Sahara, autour de Tindouf,
que la France avait annexés à sa colonie algérienne. Après la bataille d’Isly en maiaoût
1844, la révision des frontières qui avait suivi la défaite marocaine, avec le traité
de Lalla Maghnia, le 18 mars 1845, donnait à l’Algérie Tindouf, le Touat, la Saoura et
Tidikelt. L’Algérie, dans les années soixante, défendait âprement le principe de
« l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation». Mais il n’en avait pas
toujours été de même.

Le Maroc et la Tunisie avaient promis, face au GPRA (Gouvernement provisoire de la
République algérienne), le 6 juillet 1961, qu’ils ne soulèveraient aucune question territoriale avant l’indépendance et le GPRA avait admis, de son côté, que les
frontières coloniales n’étaient pas opposables à ses voisins. Une convention bilatérale
entre le Maroc et le GPRA affirmait d’ailleurs que «les accords qui pouvaient
intervenir à la suite de négociations franco-algériennes ne sauraient être
opposables au Maroc quant aux délimitations territoriales algéro-marocaines…»

En mars 1963, Ahmed Ben Bella confirmait cette convention à l’occasion d’une
visite de Hassan II à Alger. Dans ses mémoires, Hassan II écrit que Ben Bella lui a
déclaré : « Je demande à votre majesté de me laisser le temps de mettre en place en
Algérie les nouvelles institutions. Lorsque, en septembre ou octobre, cela sera fait,
alors nous ouvrirons ensemble le dossier des frontières. Il va sans dire que l’Algérie
indépendante ne saurait être l’héritière de la France en ce qui concerne les frontières
algériennes 147 ».

Une fois au pouvoir, Ben Bella reviendra sur cet engagement et de nombreux
Marocains seront expulsés d’Algérie. Pourtant, le coeur des populations penchait
bien, semble-t-il, vers le Maroc. Dans une note de juin 1962, « le Colonel Chevalier
Chantepie, chef du centre d’exploitation des renseignements, écrit à propos de
Tindouf que les populations Reguibat et Tadjakant de ce centre ont déjà fait leur
choix qui est « incontestablement marocain 148 ». Au début du mois de septembre, la
presse algérienne s’en prend violement à Hassan II qualifié de «pantin ». Le 8
octobre, c’est Alger qui déclenche les hostilités : l’Armée nationale populaire attaque
les Forces armées royales à Hassi Beida. Les combats cesseront le 4 novembre.

Ignace Dalle, qui a longtemps travaillé au Maghreb comme journaliste, estime : « Ce
qui est certain, c’est que, dans ce dossier complexe, la qualité des arguments
marocains et le comportement « fraternel » de Mohammed V pendant la guerre
d’Algérie - même s’il était peu concevable qu’il en fut autrement –méritaient un
traitement plus convenable, moins cavalier et provocateur de la part de
l’Algérie 149 ».

La Guerre des Sables, quoiqu’il en soit, est gagnée par Rabat, même si le Maroc ne
récupérera jamais les territoires perdus, et le traité d’Ifrane de «Fraternité, bon
voisinage et coopération » signé le 15 janvier 1969, est sensé clore définitivement le chapitre.

http://moroccodaily.canal*********/images/t-maroc7.JPG

Rapport Complet:

http://www.esisc.org/LE%20FRONT%20POLISARIO.pdf

Notez aussi que ce rapport met OUT le Polisario

Harrachi78
22/11/2005, 19h28
Toujours ces éternelles rengaines, et bien rappellons juste quelques points importants histoire de clouer le bec a certains intrépides :

Que celui qui a quelque chose a réclamer vienne le faire sur place et il aura le plus chaleureux des acceuilles ; que celui qui éstime avoir des droits "historiques", géographiques, mécaniques, haltérophiliques ou autres viennent aussi les réclamer sur place et il aura droit au plus chaleureux des acceuils ; et que celui qui pense que les cheikhs de telle région d'Algérie vont lui prêter allégence, ou mieux, lécher ses saintes mimines viennent aussi faire un tour dans les alentours et il aura droit au plus chaleureux des acceuilles ...

D'ici là nous sommes aux aguèts, tous prés à acceuillire celui qui osera venir s'inviter chez nous si ca lui chante ... peut être en 2063 nous aurions une tentative !!!!!! Et bien je jure que ca finiras comme en 1963, en ***-de-sac :mrgreen:

safyo
22/11/2005, 21h00
Salut Harrachi :)

Redalinho , tu sais moi j'attend qu'une seule chose ,c'est de ne plus entendre parler du Maroc .

L'Algerie a dejà assez de problèmes a régler pour qu'elle puisse s'occuper de la bonne relation avec son voisin frère .

Je me laisse quelques temps , il fait sa vie je fais la mienne .

Qu'est ce que t'en pense ? C'est un bon deal

De toute facon , nous sommes frères et voisins alors ....

redalinho
22/11/2005, 21h27
Harrachi, ce post ne s'adresse pas aux personnes qui ont pour sport favoris llahine du Royaume chérifien et des Marocains à longueur de journée.

Tu ne trouves pas que votre soutien au Polisario est insolent ? Quand le Maroc réussit à libérer une partie de son territoire du joug colonial Espagnol que ce soit au Sud ( Tarfaya, Sidi Ifni, Sakia El Hamra, Rio de Oro) ou au Nord ( îlot de Leila) surtout quand on sait que l'origine de ces maux qui affectent le Maroc est la solidarité exmplaire et honorable des Marocains envers les Algériens au cours de leur colonisation: En 1830 après avoir rompu ses relations diplomatiques avec les Deux Siciles, l'Autriche et l'Espagne, le Maroc ne pouvait pas s'empêcher d'apporter un soutien militaire aux Algériens pour lutter contre l'invasion Française.

Malheureusement en 1844 ,l'Emir se réfugiera à Oujda, chassé par les Français, apres que le Maroc aie perdu la célèbre Bataille d'Isly, dont l'armée ne pouvaient faire grand chose face aux nouvelles armes utilisées par les Européens. Les Français riposteront aux attaques marocaines par le bombardment des ports de Tanger et de Mogador afin de ruiner le Trésor du Royaume: C'est la première défaite que les Marocains venaient de subir de leur histoire: 800 morts chouhada

Le Maroc en sortira affaibli, et ouvrira l'appétit aux Colons Espagnols qui en 1848 s'empareront de plusieurs de ses iles et villes en Méditérranée, ce qui provoqua une crise économique tres grave.

En 1880, la Conférence de Madrid permettra à l'Espagne d'occuper nos provinces sahariennes, puis entre 1902 et 1904 la France intégrera d'immenses terres marocaines dans son département de "l'Algérie française"

ès l'obtetion de son indépendance en 1956, le Maroc partipera noblement à la guerre de libération algérienne jusqu'en 1962, tout en refusant de négocier le statut des terres marocains intégrées à l'Algérie française ( Touat, Tindouf, Béchar) avec les Françaçs et apres que Mohammed V aie signé avec Ferhat Abbas ( premier président de la Répubiluqe Algérienne) un accord pour la restitution de ces terres, une fois que l'Algérie sera indépendante.
Mais malheureusement en 1963, un certain Ben Bella écartera Ferhat Abbas du pouvoir et refusera de restituerces terres au Maroc, ce qui entrainera une guerre entre les deux pays: la Guerre des Sables et l'Algérie utilisera les blindés que Hassan II ( fraichement intronisé) lui avait offert, mais l'Algérie avait perdu la Guerre sur le terrain mais avait reçu le soutien diplomatique de plusieurs pays socialistes à l'époque , cette défaite nourrira un esprit rancunier chez les généraux algériens
Et malgres que le Maroc aie cédé ces territoires, l'Algérie continuera à adopter un comportement bizarre envers notre pays surtout quand celui-ci organise la célèbre Marche Verte ( 350.000 hommes) et chasseras les Espagnols de son Sahara...l'Algérie expulsera 30.000 Marocains.Les Algériens armeront et hébergeront des mercenaires Sahraouis et attaqueront Amgala à plusiuers reprises en 1976

Donc Safyo, c'est le Maroc qui demande à l'Algérie de l'oublier, et on ne cherche pas à ce que vous nous remerciez pour le soutein qu'on vous a apporté, on vous a même cédé desterres qui constituent aujourd'hui 38% du territoire algérien rien que pour nous oublier...Mais si un jour l'Algérie serai confrontée à de graves problèmes et bien le Maroc, en tant que vieille nation récidivera et la soutiendra!

safyo
22/11/2005, 22h17
Je te file la main droite :surprise:

Voilà le contrat

1 )Le contrat est entre nous :zen:

2)Ce contrat est basé sur le respect fraternel de ne jamais s'ingérer dans les affaires internes de l'autre . :stop:

C'est dejà un bon début . ;)

algerois16
22/11/2005, 22h23
Quand le Maroc réussit à libérer une partie de son territoire du joug colonial Espagnol que ce soit au Sud ( Tarfaya, Sidi Ifni, Sakia El Hamra, Rio de Oro) ou au Nord ( îlot de Leila)

Je n'ai aucune information en ce sens. Z'avez réussi à libérer l'îlot rocheux perijil ?
Quant au 38% du territoire algérien que certains marocains veulent "récupérer" (notamment les makhzaniens), il peuvent toujours se gratter...

Mais si un jour l'Algérie serai confrontée à de graves problèmes et bien le Maroc, en tant que vieille nation récidivera et la soutiendra!

Et vice versa, mais ne nous demandez pas de vous soutenir dans votre politique frénétique d'expansion... votre territoire vous suffit, et il vous va à merveille.

marok1
22/11/2005, 23h01
Je vais peut-etre dire une betise, mais entre le Maroc et l'Algérie, il ya toujours eu une guerre de moin, une malentendu fruit d'un decalage d'idéaux, d'ideologie, de mode de gouvernance, de malentendu, mais aussi de méconaissance des limites!

H2 ne veut pas discuter, il commet une erreur irreparable, Boumediene veut rappliquer, il fourre le nez dans une affaire qui ne le conserne ni de loin ni de près !!

borntolive
23/11/2005, 00h23
ouai ouai ouai...
que du vieux tout cela, du réchauffé et du moisie en plus.
enfin d'un côté vous avez des marocain qui voient la cause de tous ces problèmes dû à Algérie "la machiavilique" et tout le reste et d'un autre côté vous avez des algériens qui voient la sources de tous nos problèmes dû à nos dirigeants.
alors nous sommes à des années lumières d'une prise de conscience de nos maux et c'est tant mieux comme cela aprés tout.
quant à nos frontières et bien si l'Algérie avait accepté de perdre son Sahara pour les français, nous aurions eu notre indépendance en 1957 et sans tous les morts que nous avons eu, alors que chacuns assument son passé, le visite sans cache misère et longue vie à tous.

pour finir, cher voisin marocain, arrêtez de pleurnicher et comportez-vous avec dignité pour une fois et ce n'est pas de notre faute si dieu à fait des moutons les tondres.

amicalement votre.

Asia
23/11/2005, 02h10
"et apres que Mohammed V aie signé avec Ferhat Abbas ( premier président de la Répubiluqe Algérienne) un accord pour la restitution de ces terres, une fois que l'Algérie sera indépendante."

Tu devrais aller relire ces fameux accords ca t'evitera de plonger tete baissee dans les balivernes.
1-Les accords stipulaient de regler ce probleme par la NEGOTIATION. HassanII a choisi la guerre, bien mal lui en a pris. Les Tunisiens ont choisi la voie de la sagesse, regarde aujourdh'ui les relations Algerie-Tunisie et apprends la lecon.
2-Les accords n'ont jamais stipule Tindouf MAROCAIN ni la borne 233 TUNISIENNE.
Alors parler de "accord de restitution", tu peux en parler aux 30Millions de Marocains qui sont prets a t'ecouter mais pas a l'histoire qui est deja gravee et verifiable.

"on vous a même cédé desterres qui constituent aujourd'hui 38% du territoire algérien "
Oui le Maroc fait dans les oeuvres de bienfaisance, et en plus il a meme cede 1/3 de "SON" Sahara territoire Marocain au Mauritaniens en 1975. Et il a meme cede toute la Mauritanie territoire Marocain en 1959 aux Mauritaniens en 1960.

Tu devrais quand meme te relire avant d'ecrire, a moins que le ridicule ne tue pas chez toi!

marok1
23/11/2005, 14h07
enfin d'un côté vous avez des marocain qui voient la cause de tous ces problèmes dû à Algérie "la machiavilique" et tout le reste et d'un autre côté vous avez des algériens qui voient la sources de tous nos problèmes dû à nos dirigeants.

Franchement, plus sournois et plus chauvin, on meurt!!

herosmasters
23/11/2005, 14h38
je ne comprend tjrs pas : comment tu juges que les sources d'information des autres ne vallent rien et tes sources a toi restent valables...

citation : < HassanII a choisi la guerre, bien mal lui en a pris. Les Tunisiens ont choisi la voie de la sagesse, regarde aujourdh'ui les relations Algerie-Tunisie et apprends la lecon >

d'abord tu t'es basé sur koi? tu peux tjrs me donner la source pour " peut etre " avoir plus de données politiques et historiques....

et supposons que c vrai ..... c quoi le rapport avec la sagesse tunisienne??? tu crois que n'importe qui doit etre sage pour etre proche d'un gouvernement qui n'arrive jusqu'a maintenant d'admettre le passé et l'histoire??? et en parlant de la sagesse ... et si tu traite le royaume du maroc de " non sage " tu crois que les generaux algeriens le sont????? ou c juste le fait que tu fixe ds ta tete la position de ton gouvernement????

tu dois comprendre que pour un tel sujet ou un tel debat : faut laisser un peu de coté les positions des gouvernements de coté et qd tu cherches un peu ds l'histoire ne pas exclure des phrases qui peuvent etre pas forcement en accord avec ton gouvernement....

j'espere qu'on sera riche de données basées sur l'histoire, les situations, le progres et tout ce qui pourra entrainer qqe chose de bien pour les peuples.

auscasa
23/11/2005, 16h00
l'histoir c'est bien mais chaqu'un a sa version, mais ont peus parler du present, c'est qui le paye qui met les pieds et les mains contre le maroc, je parle de ce que j'ai vue c'est pas des historien ou n'importe qui me l'a dit.

l'exemple l'ilo de leila, le seul paye au monde a etre avec les espagnole etais l'algerie, sa veus dire koi sa ?

et je suis sur si le portugal dit que casa ou esaouira et portugaise l'algerie sera la premiere a les aides alors le gouernement algerien joue avec le feus.

je sais tres bien magre les declarations du gouvernement algerien si le maroc rentre un jours en guerre avec les espagnols ou portugais les peuples algeriens sera parmis les premiers a nous aidez mais le gouverenemt sera le premier a offrire ces terres pour ces payes pour faire du mal au marco.

je parle pas de 1800 mais de bien 2001.
bon journe tous le monde

RbAti
23/11/2005, 18h12
les pseudos changent, les mots sont les mêmes.
Me voilà de retour après six moi d'absence, les discussions sur les relations algéros-marocaine ne cessent de passionner les uns et les autres. Au centre notre sahara bien chérie.
j'étais à laayoune il y a quelques temps. Ma parole, il fait bon d'y vivre. une seule chose qui frappe: le q.i. pas très elevé des marocains sahraouis de ce coin. L'on se demandent qui demande la séparation et surtout pourquoi? car j'ai vu des gens qui vivent bien..

PS: ou est Aigle_de_nuit, Davinci et autre tizi_oualou? je ne vois que l'eternel marok1 et Harrachi...

Asia
24/11/2005, 02h24
"je ne comprend tjrs pas : comment tu juges que les sources d'information des autres ne vallent rien et tes sources a toi restent valables"

les sources d'informations des autres : "et apres que Mohammed V aie signé avec Ferhat Abbas ( premier président de la Répubiluqe Algérienne) un accord pour la restitution de ces terres, une fois que l'Algérie sera indépendante."
Cette source la EST FAUSSE, parceque dans cet accord il n'a jamais ete question de "RESTITUTION" mais de "NEGOTIATIONS". La difference est enorme. Cela s'appelle reecrire l'histoire a sa maniere.

Qu'est-ce que tu remets en cause exactement?
-que HassanII ne s'est pas lance dans une guerre en 1963?
-par sagesse il faut entendre que Bourguiba ne s'est pas lance dans la guerre, quel est ton probleme exactement?
Le Maroc a defendu ses interets d'une maniere la Tunisie d'une maniere differente vrai ou faux? Et le probleme etait quasi identique pour les deux.
Il n'est pas question ici de "ou c juste le fait que tu fixe ds ta tete la position de ton gouvernement???? ", il etait question de regarder ce que cet accord de 1961 disait et les sources ne manquent pas. Par contre si tu arrives a me montrer que les 2 points que j'ai cites dans mon precedent post sont faux, je peux te garantir que je n'ai aucun probleme a changer d'avis.
1-Les accords stipulaient de regler ce probleme par la NEGOTIATION
2-Les accords n'ont jamais stipule Tindouf MAROCAIN ni la borne 233 TUNISIENNE.

Asia
24/11/2005, 02h55
"l'histoir c'est bien mais chaqu'un a sa version" l'histoire c'est l'histoire et il n'y a QU'UNE SEULE VERSION. Certains s'evertuent a la reecrire.

Tu t'avances loin dans ton raisonnement sauf que tu as oublie une chose importante: ton hypothese est fausse.
L'ilot Leila: ne pas confondre entre l'ilot qui en toute logique doit etre Marocain et la maniere de faire. Il est question ici de ne pas soutenir la maniere de faire: LA LOI DE LA FORCE chere a sa Majeste. Et entre nous pour un militaire comme toi tu devrais savoir que l'on ne s'attaque pas a plus fort que soi d'une maniere frontale.
Le reste de ton raisonnement: que le Maroc commence deja a reclamer les enclaves a l'ESPAGNE sans l'usage de la force et ensuite on verra. Ce jour la tarde a venir pour un pays qui attache autant d'interet a son integrite territoriale, on est en l'an +50 depuis l'independance du Maroc. Quand au Portugal il n'a pas ete a la meme ecole que le Maroc pour aller reclamer Casa ou esaouira, et ce jour la n'arrivera jamais sauf pour ton imagination oh combien fertile!

herosmasters
24/11/2005, 12h03
1-Les accords stipulaient de regler ce probleme par la NEGOTIATION
2-Les accords n'ont jamais stipule Tindouf MAROCAIN ni la borne 233 TUNISIENNE.

je ne parle absolument pas de ses 2 points moi , ca peut etre vrai mais ca n'a rien avoir avec ce que je voulais dire, peut etre que tu m'as mal compris :

je te reponderai de la meme maniere que tu discutes ds le forum :

prouve moi a tout les lecteurs du forum que c hassan 2 qui a choisi la guerre !!!!!

pour ta culture générale :
je sais pas si tu as deja entendu parlé du GENERAL : DLIMI
IL a été presque on dirait le Roi de notre région au maroc : CHRARDA et c lui qui etait avant le chef supreme de la force armée Royale a l'epoque ( avant hassan 2 meme) et c'est lui qui avait l'intention d'envahir l'algerie et c hassan 2 qui l'a empeché de le faire et lui demander de se taire et juste apres c hassan 2 qui a repris le commandement des Forces armées royales... ne viens pas maintenant pour dire que c hassan 2 qui a choisi la guerre , et si tu es la seule personne a le dire eh ben peut etre que tout le monde se trompe et je ne te demande rien que de le prouver ;) de la meme maniere que tu le demandes et ca pourra facilement me changer d'avis aussi... faut pas croire qu'on a une tete de mule.

sd je parle de tes sources le but c'etait pas de parler de l'accord entre Mohamed V et je sais pas qui car je n'ai aucune idée sur cet accord, mais je parle des sites internet qd tu as essayé sur l'autre forum de citer que ce que tu voulais et ce qui te plaisait pas tu n'as rien dit dessus... alors un peu d'objectivité stp.

En plus tout cet interet a cette partie du monde... quelle noblesse et quel soutiens... et quelle fidelité ... mais la je vois que l'algerie n'est plus fidele a l'ex URSS , c le moment je trouve d'aider et de s'interesser a CUBA maintenant qui vous a aidé avant avec de l'arme et tt pendant la guerre froide et qu'elle souffre maintenant.... ne me dis pas que ce probleme conserne l'algerie qd meme et c mieux qu'elle garde sa neutralité et laisser les puissants et les concernés parler....

c mieux je trouve ( mais au point de vue fraternité, economie, progres, commerce, ....) c clair ca n'ira jamais et tout le monde qui s'en fou a part des immigrés et les intellectuels, et vue le taux d'analphabets qui existent eh ben c eux qui l'emportent....

L'algerie a choisi d'aller contre le maroc, le maroc Pourra defier l'algerie, Le Polisario mais pas la Communauté internationale j'espere qu'on est d'accord la dessus et s'il y'a qqn qui pourra trouver une solution ou meme l'imposer eh ben ca doit etre les UN, l'Europe ou Les USA donc en qqe sort : c'est une perte de temps de negocier avec le gouvernement algerien car ca jamais avancer......

Harrachi78
24/11/2005, 12h18
IoI Ils sont marrant les marocains quand ils parelnt de négociations. En fait on devrais négocier quoi au juste ? Notre position est pourtant limpide : laissez les Sahraouis décider de leurs sort et c'est tout !

Si comme vous l'affirmez ils sont marocains et se considèrent comme tels alors il n'ya pas de problème puisqu'il décideront de revenir vers la mère patrie et si ce n'est pas le cas alors ils vivront librement comme tout le monde. Fin des négociations :mrgreen:

herosmasters
24/11/2005, 12h47
sont plus marrant les algeriens que les marocains qd ils demandent de laisser le peuple sahraoui " les marocains " de decider eux meme et leur liberté : c le role des nations unis je suppose et les concernés pas a un pays tierce.

et un petit rappel sur ce qui est l'origine du conflit : sur un site internet avec tous les details et a mon avis c'est daté a une guerre qui a opposé l'algerie au maroc et que le maroc est sortie gagnant " comme indiqué sur le site " et depuis lors, l'algerie n'a pas cessé de chercher des problemes au maroc et aux marocains :


qqe lignes :

Quand on parle du Polisario, l'Algérie n'est jamais loin. Lorsque Boumedienne
apprend par la télévision le 16 Octobre, le lancement de la Marche Verte, il
entre dans une rage folle. “Il m'a eu ce fils de p…”, lance-t-il à Jean Daniel,
présent à ses côtés et à l'époque totalement acquis à la “révolution
algérienne”. Le président algérien met en alerte maximale son armée qui se
déploie immédiatement tout le long de la frontière avec le Maroc avant de
s'engager plus avant dans le conflit à naître. Stationnées dans un premier
temps à Tan Tan dans une phase de préparation tactique, les FAR entrent au
Sahara le 31 Octobre. Leur but est d'occuper et sécuriser les points
stratégiques que sont Mahbes, Jdirya et Haousa, laissés vacants la veille par
les forces espagnoles qui ont reçu l'ordre de se replier vers El Aaiun, avant
leur évacuation définitive vers l'archipel canarien et la péninsule. Ces
troupes recevront la visite du futur roi Juan Carlos I, le 2 Novembre, soit
quatre jours avant l'arrivée de la Marche Verte au poste frontière de Tah. Les
militaires ne savent pas encore que c'est la dernière fois qu'ils rendront les
honneurs à l'héritier de la couronne sur le sol sahraoui.
Au même moment, Carro Martinez, ministre de la présidence chargé du Sahara,
s'envole vers Agadir où il s'entretient avec le roi Hassan II en tête à tête
pendant plusieurs heures. Ces négociations au plus haut niveau sont alors
encore ignorées de tous. L'incursion militaire proprement dite peut commencer à
160 km à l'est de Tarfaya et sous le commandement du Colonel Ahmed Dlimi, qui
pour un temps, abandonne la capitale et les manoeuvres politiques. Ce sont près
de 20 000 hommes, soit le tiers de l'effectif total de l'armée marocaine à
l'époque, divisés en quatre groupements A, B, C et D, respectivement placés
sous les commandements des colonels Ben Othmane, Benkirane, El Hijaoui et El
Ouali qui feront leur entrée sur le territoire. Ces troupes d'infanterie sont
appuyées par des blindés, des chars d'artillerie, des éléments du génie
militaire, primordiaux sur ce terrain hostile, et des transmissions. La
présence de l'aviation étant très limitée, l’armée de l’air se contentera de
missions de reconnaissance peu concluantes. “Les avions volent trop haut et les
pilotes sont souvent incapables de distinguer des jeeps d'une colonie d'arbres,
mais leur capacité d'intimidation est très forte”, témoigne un colonel à la
retraite. Chaque groupement ratisse un large secteur, El Aaiun, Zag, Smara,
jusqu'à Dakhla-Villa Cisneros, dans ce qui sera dans un premier temps, une
promenade de santé.


le texte complet est ici (http://www.telquel-online.com/198/sujet1.shtml)

sirroco
24/11/2005, 14h08
SAHARA OCCIDENTAL

Camp de torture à ciel ouvert

21 novembre 2005 -


117 personnes ont été blessées en une semaine et 60 autres arrêtées.


Les manifestations ont repris de plus belle dans les territoires occupés. Cette fois encore, l’occupant marocain, poursuivant sa politique répressive, défie la communauté internationale en dépit des mises en garde de l’ONU. Huit Sahraouis au moins ont été blessés et un autre arrêté au cours de la nouvelle vague de manifestations, déclenchées depuis vendredi et qui ont mis à feu et à sang la ville rebelle d’El Ayoun. Un seul et unique mot d’ordre, les manifestants réclament le départ de l’occupant marocain et exigent l’autodétermination du peuple sahraoui, rapporte l’Agence marocaine d’information. Selon la même source, les manifestants sahraouis arboraient lors de la manifestation les drapeaux de la Rasd et scandaient des slogans hostiles à l’occupation marocaine du Sahara occidental. Sans retard, l’appareil répressif du palais royal n’a trouvé mieux que de recourir à la force et à la violence. Parmi les huit blessés recensés figurent cinq femmes, dont Mme Hjabbouha Lensari qui a été torturée et blessée gravement par la police marocaine. La même source ajoute qu’un autre citoyen sahraoui, en l’occurrence Likhlifi Mohamed Lamine a été arrêté et conduit au commissariat de police judiciaire de la même localité.
La ville de Boujdour a connu également les mêmes manifestations dans la soirée du vendredi à samedi. Selon SPS, les manifestants sahraouis ont scandé des slogans, réclamant l’autodétermination du peuple sahraoui et le départ de l’occupant. Depuis dimanche dernier, pas moins de 117 personnes ont été blessées à la suite des manifestations qui ont repris dans les territoires occupés. L’on a enregistré également l’arrestation d’environ 60 personnes, selon un bilan rendu public par l’agence sahraouie d’information.
Cela est survenu au moment où les condamnations se succèdent au sein des organisations internationales, mais surtout à l’intérieur même du royaume chérifien. Le comité contre la torture de Dakhla, à titre indicatif, n’a cessé de crier à la répression exercée contre le peuple sahraoui, appelant, une fois de plus, à la protection des populations des villes rebelles et l’intervention des instances internationales compétentes. «Nous exigeons la protection de notre peuple contre les méthodes agressives et barbares que pratique l’occupant marocain à l’encontre des populations sahraouies dans toutes les villes et tous les villages du Sahara occidental», a indiqué le comité dans un communiqué, rapporté par SPS. Compte tenu de la gravité de la situation, le comité contre la torture de Dakhla a également appelé «toutes les associations et les organisations de droits de l’homme et tous ceux de bonne foi à bouger très rapidement, afin d’amener le Maroc à respecter les droits de l’homme au Sahara occidental».




Ali TITOUCHE

Source :l'expression.

No comment. ;)

éliamine
24/11/2005, 18h21
herosmasters a dit:"et un petit rappel sur ce qui est l'origine du conflit : sur un site internet avec tous les details et a mon avis c'est daté a une guerre qui a opposé l'algerie au maroc et que le maroc est sortie gagnant " comme indiqué sur le site " et depuis lors, l'algerie n'a pas cessé de chercher des problemes au maroc et aux marocains :"
Si le Maroc était sortie gagnant,pourquoi des milliers de soldats marocains étaient prisonniers de guerre, c'est la première foi qu'une armée victorieuse ne libère pas ses prisonniers de guerre. Jusqu'a nos jour il n'existe aucun soldats marocains pour surveillers la frontière algérienne avec le Sahara( troupes de l'ONU). Va demander au gens de Meknes où était positionné les troupes de l'ANP et combien d'obut d'artillerie sont tombés sur la ville.

éliamine
24/11/2005, 18h32
es médias marocains estiment que pour des relations aussi tumultueuses, il faut placer des hommes d’envergure.


Depuis sa désignation il y a près de deux mois au poste d’ambassadeur d’Algérie à Rabat, et en attendant sa prise de fonction officielle comme premier interlocuteur algérien dans le royaume chérifien, l’ancien général et directeur de cabinet de la Présidence, Larbi Belkheir, suscite l’intérêt des médias marocains.
Ceux-ci ont estimé, aussitôt l’annonce faite de sa désignation au poste d’ambassadeur d’Algérie au Maroc, qu’«aux grands maux, les grands remèdes», c’est-à-dire que pour des relations aussi passionnelles et aussi tendues que celles qui agitent les relations algéro-marocaines, il faut que les négociations soient menées par des hommes de stature. Dans une étude récente faite à Rabat, le 20 novembre dernier par l’écrivain Idriss El-Kandouri sous le titre édifiant d’«un général pour ressouder les relations algéro-marocaines», l’auteur fait une large place à ce «chef militaire rompu aux affaires politiques».
El-Kandouri, dont l’article a été, en outre, repris par plusieurs sites sur le web, affirme: «Depuis la prise de fonction de cet ambassadeur plénipotentiaire, les milieux politiques, économiques et d’affaires intéressés par les relations conflictuelles entre l’Algérie et le Maroc ont commencé à élaborer tous les scénarios imaginables qui seront mis en marche par le travail de lobbying de Larbi Belkheir. Sa qualité de «ministre plénipotentiaire» n’est pas fortuite», dit le rédacteur de l’étude, qui précise que le nouvel ambassadeur est l’homme des situations difficiles, aussi bien durant le règne de Chadli Bendjedid que durant la décennie sanglante des années 90, ou encore pendant les premières années de Bouteflika, où il a joué en même temps le rôle de l’homme de l’ombre, du mentor et du directeur de cabinet, avant d’être désigné durant l’été 2005 ambassadeur au Maroc.
Il y a à signaler ici qu’être ambassadeur au Maroc a de tout temps été perçu par l’Algérie comme une mission d’intérêt stratégique. Dans l’échiquier diplomatique algérien, Rabat, tout aussi bien que Tunis, Paris, Moscou et Washington, revêt une importance capitale et bénéficie d’un intérêt particulier et privilégié. Des hommes dont la stature politique n’est plus à démonter comme Abdelhamid Mehri ou Boualem Bessaïah ont représenté l’Algérie au Maroc et c’est pour cette raison que les milieux politiques marocains attendent beaucoup de la présence de Belkheir dans le Royaume pour mener les relations algéro-marocaines à bon port.
L’immigration clandestine, la réouverture des frontières, la coopération douanière, policière et sécuritaire, les échanges en matière de renseignement sont autant de sujets qui empoisonnent les relations bilatérales entre les deux pays. Mais le principal point de discorde demeure bel et bien la question du Sahara occidental. Même là, les choses semblent évoluer rapidement car si l’Algérie continue à s’en remettre aux résolutions de l’ONU, le Maroc évolue lui aussi vers une «solution négociée» avec les chefs du Polisario.
Homme fort du régime durant près de trois décennies, militaire aux atouts politiques majeurs, ancien chef militaire à l’envergure politique indéniable, l’homme controversé mais influent et efficace, Larbi Belkheir a la tâche aujourd’hui de mener à terme une autre mission, des plus difficiles de toute sa carrière.
Rappelons que Larbi Belkheir a présenté la semaine dernière la copie figurée des lettres de créance, en attendant la cérémonie officielle d’accréditation au cours de laquelle il sera reçu au plus haut niveau du royaume.

source l'expression

redalinho
24/11/2005, 20h43
Asia est prete à traiter tous les historiens de menteurs affabulateurs juste par fierté déplacée ;)

Asia
24/11/2005, 21h38
"et apres que Mohammed V aie signé avec Ferhat Abbas ( premier président de la Répubiluqe Algérienne) un accord pour la restitution de ces terres, une fois que l'Algérie sera indépendante."

OK alors cite moi le nom de l'historien qui a dit ca. Il ne s'appelle pas redalinho par hasard ou son cousin. Bien entendu le different est relatif au mot 'RESTITUTION' dans le sens "accord pour la restitution de ces terres".

Asia
24/11/2005, 22h07
Tu lui passeras le message a ton historien qualifie que c'etait avec HASSANII et non MOHAMED V qui etait deja mort et enterre(26Feb1961) le 6 Juillet 1961, date de l'accord.

herosmasters
25/11/2005, 01h31
Claude Moniquet : «La clé de la crise du Sahara est fondamentalement à Alger»

"La clé de la crise du Sahara est fondamentalement à Alger, entre les mains des généraux algériens", a estimé Claude Moniquet, président de l'European strategic intelligence and security Center (ESISC), dont l'Institut vient de réaliser une importante étude sur la mouvance séparatiste sous l'intitulé "Le Front Polisario partenaire crédible des négociations ou séquelle de la guerre froide et obstacle politique au Sahara occidental".


La Suite (http://www.lematin.ma/journal/article.asp?id=natio&ida=54636)

Que pensez vous de cela??? peut etre qu'il s'agira d'un organisme de n'importe quoi a l'gard de qqe uns ;)

Asia
25/11/2005, 07h39
J'ai commence a le lire mais quand je suis tombe sur :
"Le 8 octobre, c'est Alger qui declenche les hostilites: l'armee nationale populaire attaque les forces armees royales a Hassi Beida".
Je n'ose pas citer tout le reste des ragots utilises ca et la (genre exploitation sexuelle des enfants sahraouis ou procreation forcee des femmes sahraouis).
J'ai donc arrete de lire ce ramassis de calomnies. Le manque d'objectivite flagrant recommande la direction Poubelle!
Si nos amis Marocains ont trouve leur bonheur a lire un telle "Etude" soit-disant, eh bien au moins ca a fait des gens heureux et une audience toute trouvee qui fait le bonheur de Monsieur Claude, ce qui lui fera oublier les diverses agressions physiques dont il a ete l'objet que sa langue bien placee lui a deja rapportees.

herosmasters
25/11/2005, 10h11
Tu te prends pour qui mr ASIA??? bcp de gens pensent comme toi, bcp de gens n'aiment pas entendre qui va contre leurs idées. c'est flagrant du coté de tous les marocains, il ne me reste a dire qu'une seule chose :

on occupe le sahara, on est pays colonisateur, et cherhche la guerre avec l'algerie et on defie le monde.

j'espere que tu seras heureux de lire ca.


bonne journée, et dsl si je te dis : tu n'es pas un homme de dialogue car si a chaque fois tu vas tout traiter de fralgrant, on finira par croire que c toi qui a inventé l'histoire.......

Asia
25/11/2005, 10h29
C'est qui qui s'avance ici??? Mr Claude ou moi??
-L'algerie a attaque le Maroc
-L'exploitation sexuelle des enfants sahraouis
-La procreation forcee des femmes sahraouis.
C'est quoi ca a part des MENSONGES et de la CALOMNIE, la realite peut etre...
Moi je n'ai pas ecrit l'histoire , je m'insurge simplement contre ceux qui veulent la reecrire a tout prix consciemment ou inconsciemment, et dans ce forum ce ne sont pas les exemples qui manquent, style les gens qui lancent des affirmations et qui ne repondent plus presents pour defendre leurs balivernes quand ils sont mis devant les FAITS et se retrouvent les pieds au mur. Et au cas ou j'ai dit quelque chose qui allait a l'encontre de l'histoire GRAVEE fait moi signe.
Bonne continuation a toi et ne cherche pas trop la guerre avec l'Algerie tu risques de te faire mal.

Asia
25/11/2005, 10h51
on occupe le sahara, : VRAI
on est pays colonisateur, :VRAI
et cherhche la guerre avec l'algerie : FAUT SIMPLEMENT AVOIR LES MOYENS comme en 1963
et on defie le monde : VRAI au moins l'ONU et La HAYE

herosmasters
25/11/2005, 13h20
eh be si c vrai donc arrete de discuter sur cela, prepare autre chose au lieu de discuter ou d'echanger les idées, va preparer ton service militaire et basta.

si tu veux attaquer tt le monde tu arriveras jamais, si tout le monde dit des banalités eh ben mon vieux c que c toi le seul qui connait rien du tout .

si ton gouvernement meme qui est expert ds les relations internationales et qui s'y connait comme chaque pays de l'importance de cette organisation et qui n'a rien dit , ne viens pas toi un seul membre de tout le peuple algerien pour faire le porte parole et qui s'etime tout connaitre.

et si tu crois que tout etait vrai et que tu ne sais que d'accuser les autres et les juger , eh ben on est comme ca et on le restera. et on attendera ta reaction.



garde un peu les pieds sur terre....Monsieur , et n'oublis jamais que de la politique c pas ton domaine ni le miens non plus et donne un peu de la valeur aux europeens et les organisations et sache qu'ils disent pas des banalités et prends un peu les choses au serieux. si c pour se donner raison et accuser les autres, on est pas la pour ca, peut etre sur un autre forum tu t'exprimeras encore mieux...

Cookies