PDA

Voir la version complète : Kaslane : voyage entre rock et Irlande


morjane
22/11/2005, 17h56
Après Annaba, Kaslane a sus séduire le public algérois à Ibn Zeydoun. Ces cinq musiciens font du rock méles à des sonorités diverses, c'est un voyage entre le rock et l'irlande en passant par l'auvergne.

====

Rémo au chant, mandole, cornemuse et Tin Whistle, Darius au chant et guitare, Pascal à l’accordéon, Julien à la basse et François à la batterie, se sont employés durant plus d’une heure à propager joie de vivre, bonne humeur et inciter les jeunes à danser.

S’inspirant des mélodies traditionnelles d’Auvergne, d’Irlande et des pays de l’Est, le groupe se définit effectivement dans un style folk rock. Tiré de l’expression «qu’à cela ne tienne», le nom du groupe Kaslane signifie aussi fainéant en arabe. Ce qui n’est pas du tout le cas sur scène, où les musiciens dans une forme incroyable se plaisent à chanter et à gesticuler dans tous les sens avec une belle pointe d’humour caractérisé. Le premier morceau joué nous emmène «Quelque part en Bretagne» et les musiciens de déclarer tout leur amour pour «elle» en chantant et en se confiant sur des notes bien entraînantes.

Kaslane chauffe la salle, le public, surtout une bande de jeunes gens se ruent en bas de la scène attirés qu’ils sont par les mélodies d’Irlande, mais aussi un soupçon de reggae pour finir par être portés par les rythmes des Balkans... Tu lèveras ton verre, titre de leur troisième album enrichi d’émotions et de couleurs est dédié à l’amitié et à l’amour. Sur un autre ton, italien, cette fois, le groupe fait chanter la «tarentelle», sur une Bella Tchao !, assez énergique, avant de scander Demain je rentre au pays, demain je reviens, et Rémo de dire: «Maintenant, on va dans un pays où l’on danse de façon langoureuse, sensuelle.» Se déchaînent ainsi les rythmes de la Méditerranée, qui vous transportent dans un voyage tantôt en Grèce, en Sicile tantôt en Espagne, puis... en Pologne pour sonder l’état de bien-être des spectateurs. Une musique à raviver un coeur trop lourd.
N’oublie pas la musique qui est en toi, chante-t-on.

Et vint ce petit tour en Irlande. «Il paraît que la musique fait danser». «On va le vérifier pas plus tard que maintenant», lâche Rémo. «Y a pas de problème» lui répond ce déluré. Le rock se fait de plus en plus sentir, incisif, donnant plus de souffle au répertoire de Kaslane. «Ce soir, je voudrais dormir avec toi. Ce soir je voudrais dormir dans tes bras», chante Marius.

Le groupe fait un petit tour du côté de l’Auvergne, son pays d’origine, avant de présenter chacun des musiciens. Et de clore la soirée en beauté avec Eau de vie. Après Annaba, Kaslane a su gagner la confiance du public algérois. Son prochain album qui sortira en 2006 sera «Un Live, teinté de sonorités maghrébines», nous dira Marius.

Source: l'expression

Cookies