PDA

Voir la version complète : chanson preferee


Page : [1] 2 3 4 5

Fawzia87
22/11/2005, 19h23
quelle est votre chanson preferee? poster les paroles svp. Jespere que beaucoup y participeront. Merci

Absente
22/11/2005, 19h30
Il etait un petit navire
Il etait un petit navire
qui n'avait ja ja jamais naviguer
qui n'avait ja ja jamais naviguer
Owé Owé.......oooooowééééé....... :p
.....c'est une chanson qui a ete chantee par les plus grands...meme prince... :rolleyes: je rigole

narimane
22/11/2005, 19h33
Moi c hung up de Madonna et voici les paroles

Time goes by so slowly
Time goes by so slowly
Time goes by so slowly
Time goes by so slowly
Time goes by so slowly
Time goes by so slowly

Every little thing that you say or do
I'm hung up
I'm hung up on you
Waiting for your call
Baby night and day
I'm fed up
I'm tired of waiting on you

Time goes by so slowly for those who wait
No time to hesitate
Those who run seem to have all the fun
I'm caught up
I don't know what to do

Time goes by so slowly
Time goes by so slowly
Time goes by so slowly
I don't know what to do

Every little thing that you say or do
I'm hung up
I'm hung up on you
Waiting for your call
Baby night and day
I'm fed up
I'm tired of waiting on you

Every little thing that you say or do
I'm hung up
I'm hung up on you
Waiting for your call
Baby night and day
I'm fed up
I'm tired of waiting on you

Ring ring ring goes the telephone
The lights are on but there's no-one home
Tick tick tock it's a quarter to two
And I'm done
I'm hanging up on you

I can't keep on waiting for you
I know that you're still hesitating
Don't cry for me
'cause I'll find my way
you'll wake up one day
but it'll be too late

Every little thing that you say or do
I'm hung up
I'm hung up on you
Waiting for your call
Baby night and day
I'm fed up
I'm tired of waiting on you

Every little thing that you say or do
I'm hung up
I'm hung up on you
Waiting for your call
Baby night and day
I'm fed up
I'm tired of waiting on you.

Absente
22/11/2005, 19h34
Je suis entré dans l'église
Et je n'y ai vu personne
Que le regard éteint du plâtre des statues
Je connais un endroit où il n'y a rien au-dessus
Je pense encore à toi.
J'aurais dû me méfier des vents qui tourbillonnent
De ces pierres qui taillent cachées sous l'eau qui dort
De ces bouts de ruisseaux qui deviennent des ports
Je pense encore à toi.
On m'avait dit que tout s'efface
Heureusement que le temps passe
J'aurai appris qu'il faut longtemps
Mais le temps passe, heureusement, heureusement.
J'ai croisé le mendiant qui a perdu sa route
Dans mon manteau de pluie je lui ressemble un peu
Et puis j'ai ton image plantée dans les yeux
Je pense encore à toi.

narimane
22/11/2005, 19h37
koi de plus beau qu'une chanson avec des paroles aussi simples et une si douce voix que celle de cette coquine? elle me fait oublier toutes les chanson de Brassens et de Brel

Drissou
22/11/2005, 19h38
Tres bonne chanson ....surtout quand on vieillit!!

Si je m'arrête un instant
Pour te parler de ma vie
Juste comme ça tranquillement
Dans un bar rue St-Denis

Je te raconterai les souvenirs
Bien gravés dans ma mémoire
De cette époque où vieillir
Était encore bien illusoire

Quand j'agaçais les petites filles
Pas loin des balançoires
Et que mon sac de billes
Devenait un vrai trésor

Et ces hivers enneigés
À construire des igloos
Et rentrer les pieds gelés
Juste à temps pour Passe-Partout

Mais au bout du chemin dis-moi ce qui va rester
De la petite école et de la cour de récré ?
Quand les avions en papier ne partent plus au vent
On se dit que le bon temps passe finalement...

... Comme une étoile filante

Si je m'arrête un instant
Pour te parler de la vie
Je constate que bien souvent
On choisit pas mais on subit
Et que les rêves des ti-culs
S'évanouissent ou se refoulent
Dans cette réalité crue
Qui nous embarque dans le moule

La trentaine, la bedaine
Les morveux, l'hypothèque
Les bonheurs et les peines
Les bons coups et les échecs

Travailler, faire de son mieux
En arracher, s'en sortir
Et espérer être heureux
Un peu avant de mourir

Mais au bout du chemin dis-moi ce qui va rester
De notre petit passage dans ce monde effréné ?

Après avoir existé pour gagner du temps
On se dira que l’on est finalement des étoiles filantes

Si je m’arrête un instant pour te parler de la vie
Juste comme ça tranquillement
Pas loin du carré Saint-louis
C’est qu’avec toi je suis bien
Et que j’ai plus le goût de m’en faire
Et parce que tu sais voir trop loin
c’est pas mieux que de regarder en arrière
Malgré les vieilles amertumes
et les amours qui passent
…. brume
Et les idéaux qui se cassent
La vie s’accroche et renaît
Comme les printemps reviennent
Dans une bouffée d’air frais
qui apaise les cœurs en peine
Et ça fait que si un soir tu as envie de rester
avec moi la nuit est douce, on peut marcher
Et même si on sait bien que tout ne dure rien qu’un temps
J’aimerais que tu sois pour un moment
Mon étoile filante

Et au bout du chemin dis-moi ce qui va rester.
Et au bout du chemin dis-moi ce qui va rester.
Les étoiles filantes

narimane
22/11/2005, 19h42
ça me rappelles la chanson de Francis Cabrel Hors saison

C'est le silence
Qui se remarque le plus
Les volets roulants tous descendus
De l'herbe ancienne
Dans les bacs à fleurs
Sur les balcons
On doit être hors-saison

La mer quand même
Dans ses rouleaux continue
Son même thème
Sa chanson vide et têtue
Pour quelques ombres perdues
Sous des capuchons
On doit être hors-saison

Le vent transperce
Ces trop longues avenues
Quelqu'un cherche une adresse inconnue
Et le courrier déborde
Au seuil des pavillons
On doit être hors-saison

Une ville se fâne
Dans les brouillards salés
La colère océane est trop près
Les tourments la condamnent
Aux écrans de fumée
Personne ne s'éloigne du quai

On pourrait tout prendre
Les murs, les jardins, les rues
On pourrait mettre
Aux boîtes aux lettres nos prénoms dessus
Ou bien peut-être un jour
Les gens reviendront
On doit être hors-saison

La mer quand même
Dans ses rouleaux continue
Son même thème
Sa chanson vide "où es-tu ?"
Tout mon courrier déborde
Au seuil de ton pavillon
On doit être hors-saison...

Une ville se fâne
Dans les brouillards salés
La colère océane est trop près
Les tourments la condamnent
Aux écrans de fumée
Personne ne s'éloigne du quai

Absente
22/11/2005, 19h44
je vois que nous avons les mêmes nostalgies...

narimane
22/11/2005, 19h47
By the way, y a t-il des kabyles qui peuvent me traduire la chanson de Idir 'avava inova'? c une chanson que j'addddddore mais à laquelle je ne comprends rien au sens

Absente
22/11/2005, 19h49
Je t'en prie père Inouba ouvre-moi la porte
O fille Ghriba fais tinter tes bracelets
Je crains l'ogre de la forêt père Inouba
O fille Ghriba je le crains aussi.

Le vieux enroulé dans son burnous
A l'écart se chauffe
Son fils soucieux de gagne pain
Passe en revue les jours du lendemain
La bru derrière le métier à tisser
Sans cesse remonte les tendeurs
Les enfants autour de la vieille
S'instruisent des choses d'antan

Je t'en prie père Inouba ouvre-moi la porte
O fille Ghriba fais tinter tes bracelets
Je crains l'ogre de la forêt père Inouba
O fille Ghriba je le crains aussi

La neige s'est entassée contre la porte
L'"ihlulen" bout dans la marmite
La tajmaât rêve déjà au printemps
La lune et les étoiles demeurent claustrées
La bûche de chêne remplace les claies
La famille rassemblée
Prête l'oreille au conte

Je t'en prie père Inouba ouvre-moi la porte
O fille Ghriba fais tinter tes bracelets
Je crains l'ogre de la forêt père Inouba
O fille Ghriba je le crains aussi

sapien
22/11/2005, 19h56
Sans hésiter, " Russians ", (les Russes), de Sting est ma chanson préférée,
je me rappelle que je l'écoutais déjà sans comprendre un seul mot d'anglais, c'est une chanson belle, triste , avec en bruit de fond un tic-tac angoissant.
Cette chanson avait été écrite à l'époque de la guerre froide, mais elle est toujours d'actualité, vous remplacez les Russes par les Musulmans, Krutchev par Ben Laden, et Reagan par Bush.
Vous trouverez les paroles et la traduction ici :

http://www.lacoccinelle.net/traduction-chanson-4630-.html

Absente
22/11/2005, 20h02
As the snow flies
On a cold and gray chicago mornin’
A poor little baby child is born
In the ghetto
And his mama cries
’cause if there’s one thing that she don’t need
It’s another hungry mouth to feed
In the ghetto

People, don’t you understand
The child needs a helping hand
Or he’ll grow to be an angry young man some day
Take a look at you and me,
Are we too blind to see,
Do we simply turn our heads
And look the other way

Well the world turns
And a hungry little boy with a runny nose
Plays in the street as the cold wind blows
In the ghetto

And his hunger burns
So he starts to roam the streets at night
And he learns how to steal
And he learns how to fight
In the ghetto

Then one night in desperation
A young man breaks away
He buys a gun, steals a car,
Tries to run, but he don’t get far
And his mama cries

As a crowd gathers ’round an angry young man
Face down on the street with a gun in his hand
In the ghetto

As her young man dies,
On a cold and gray chicago mornin’,
Another little baby child is born
In the ghetto

dzist
22/11/2005, 21h21
Please come to Boston for the springtime
I'm staying here with some friends
And they've got lots of room
You can sell you paintings on the sidewalk
By a cafe where I hope to be working soon
Please come to Boston
She said no, boy you come home to me

And she said, rambling boy why don't you settle down
Boston ain't your kind of town
There ain't no gold, and there ain't nobody like me
I'm the number one fan of the man from Tennessee

Please come to Denver to see the snowfall
We'll move up into the mountains so far we can't be found
And throw I love you echos down the canyon
And then lie awake at night until they come back around
Please come to Denver
She said no, boy you come home to me

And she said, rambling boy why don't you settle down
Denver ain't your kind of town
There ain't no gold, and there ain't nobody like me
I'm the number one fan of the man from Tennessee

Now that drifter’s word goes round and round
And I doubt it's ever gonna stop
But of all the dreams I've lost or found
And all that I ain't got
I still need to lean to
Somebody I can sing to

Please come to L.A. and live forever
California life alone is just too hard to build
I live in a house that looks out over the ocean
And there's some stars that fell from the sky
Living up on the hill
Please come to L.A.
She just said no, would you come home to me

And she said, rambling boy why don't you settle down
L.A. ain't your kind of town
There ain't no gold, and there ain't nobody like me
I'm the number one fan of the man from Tennessee
I'm the number one fan of the man from Tennessee

Kenny Chesney

Fawzia87
23/11/2005, 01h45
I used to think that I could not go on
And life was nothing but an awful song
But now I know the meaning of true love
I'm leaning on the everlasting arms

If I can see it, then I can do it
If I just believe it, there's nothing to it

[1] - I believe I can fly
I believe I can touch the sky
I think about it every night and day
Spread my wings and fly away
I believe I can soar
I see me running through that open door
I believe I can fly
I believe I can fly
I believe I can fly

See I was on the verge of breaking down
Sometimes silence can seem so loud
There are miracles in life I must achieve
But first I know it starts inside of me, oh

If I can see it, then I can do it
If I just believe it, there's nothing to it

[Repeat 1]

Hey, cuz I believe in me, oh

If I can see it, then I can do it
If I just believe it, there's nothing to it

[Repeat 1]

Hey, if I just spread my wings
I can fly
I can fly
I can fly, hey
If I just spread my wings
I can fly
Fly-eye-eye

Fawzia87
23/11/2005, 01h48
J aime aussi nassini el dounya et sahran meek el layla. Wow, trop belles! Oh et My heart will go on ainsi que a hero lies in you. Les grands classiques quoi!

wang kai
23/11/2005, 02h06
Somewhere over the rainbow, way up high
There're dreams that you dream on once in a lullaby
Somewhere over the rainbow, skies are blue
And the dreams that you dare to dream really do come true

Someday I'll wish upon a star
And wake up where the clouds are far behind me
Where troubles melt like lemon drops
Away above the chimney tops that's where you'll find me

Somewhere over the rainbow, bluebirds fly
Birds fly over the rainbow
Why then, oh why can't I?

Someday I'll wish upon a star
And wake up where the clouds are far behind me
Where troubles melt like lemon drops
Away above the chimney tops that's where you'll find me

Somewhere... Somewhere... Somewhere...
Somewhere

Cette Chanson date des annees 30 et elle a ete reprise par des dizaines de chanteurs dans toutes les langues.

absente
23/11/2005, 04h39
I don't wanna talk
About the things we've gone through
Though it's hurting me
Now it's history
I've played all my cards
And that's what you've done too
Nothing more to say
No more ace to play

The winner takes it all
The loser standing small
Beside the victory
That's her destiny

I was in your arms
Thinking I belonged there
I figured it made sense
Building me a fence
Building me a home
Thinking I'd be strong there
But I was a fool
Playing by the rules

The gods may throw a dice
Their minds as cold as ice
And someone way down here
Loses someone dear

The winner takes it all
The loser has to fall
It's simple and it's plain
Why should I complain.

But tell me does she kiss
Like I used to kiss you?
Does it feel the same
When she calls your name?
Somewhere deep inside
You must know I miss you
But what can I say
Rules must be obeyed

The judges will decide
The likes of me abide
Spectators of the show
Always staying low
The game is on again
A lover or a friend
A big thing or a small
The winner takes it all

I don't wanna talk
If it makes you feel sad
And I understand
You've come to shake my hand
I apologize
If it makes you feel bad
Seeing me so tense
No self-confidence

But you see

The winner takes it all
The winner takes it all...



Je ne veux pas parler
De ce par quoi nous sommes passés
Bien que ça me blesse
C'est désormais de l'histoire ancienne
J'ai joué toutes mes cartes
Et c'est ce que tu as fait également
Rien à ajouter
Plus d'as à jouer

Le gagnant remporte tout
La perdante se fait toute petite
Outre la victoire
C'est sa destinée

J'étais dans tes bras
Pensant que c'était ma place
J'ai trouvé normal
De me construire une barrière
De me construire un foyer

Pensant qu'à cet endroit je serais forte
Mais j'ai été stupide
De suivre les règles du jeu

Les dieux peuvent jeter les dés
Leur esprit est froid comme la glace
Et quelqu'un ici-bas
Perd quelqu'un de cher

Le gagnant remporte tout
La perdante doit tomber
C'est simple et évident
De quoi devrais-je me plaindre?

Mais dis-moi : embrasse-t-elle
Comme je t'embrassais ?
Ressens-tu la même chose
Quand elle prononce ton nom ?
Au plus profond de toi
Tu dois savoir que tu me manques
Mais que puis-je dire ?
Il faut suivre les règles

Les juges décideront
Les gens comme moi suivent les règles
Les spectateurs
Ne prennent jamais parti
Le jeu vient de reprendre
Un amant ou un ami
Une grande ou une petite chose
Le gagnant remporte tout

Je ne veux plus parler
Si ça te rend triste
Et je comprends bien
Que tu n'es venu que pour me serrer la main
Toutes mes excuses
Si ça te chagrine
De me voir si tendue
Et ne croyant plus en moi même

Mais tu vois
Le gagnant remporte tout
Le gagnant remporte tout ........

Jigsaw
23/11/2005, 06h45
J'aime la musique classique mais il y a des chansons qui ne me laissent pas indifférent:

_ Ya-Zina............................. Raïna Raï
_ Enjoy The Silence............... Depeche Mode
_ Mr Brightside...................... The Killers

Petite Marie...........................Cabrel
La Bohêmeuuu........................ Aznavour

tatiana
23/11/2005, 08h28
Tu T'en Iras
C’est comme une épée suspendue
Je ressens déjà – le sais-tu ? -
Tout le mal que tu me feras

Ce mal redoutable et certain
Que tu me feras pour mon bien
Sans que je comprenne pourquoi

Quand nos sentiments pots de terre
Devront se réduire en poussière
Contre l’acier de la raison

Pour que nos secrets forteresses
Où l’on arbitrait nos tendresses
Ne deviennent pas des prisons

Tu partiras
Pour t’éviter de les dire
Tu t’en iras
Pour t’empêcher de me trahir
Si tu le dois
Ô ! mon jusqu’ici merveilleux
Ce soir je me fais tes adieux

Aurais-je assez du monde entier
Pour dépenser, même à moitié
L’amour que je te dois encore ?

Aurais-je au moins la dignité
De laisser mon cœur affronter
Ce qui doit le rendre plus fort ?

Et toi que les mots n’effraient pas
Feras-tu ce choix délicat
Tant que tu m’aimes encore assez

De m’offrir en un long silence
Comme un avant goût de l’absence
Que je devrais apprivoiser ?

absente
23/11/2005, 08h46
Michel Sardou "Je veux t'aimer"
Sinon, musique classique (Boléro de Ravel, le Beau Danube Bleu de Strauss)
Le châabi algérois
Toutes les chansons de Otis Reding (pour ceux qui connaissent)
Chansons kabyles (Allaoua, Hasnaoui Amachtouh...)

absente
23/11/2005, 09h38
They sentenced me to twenty years of boredom
For trying to change the system from within
I'm coming now, I'm coming to reward them
First we take Manhattan, then we take Berlin

I'm guided by a signal in the heavens
I'm guided by this birthmark on my skin
I'm guided by the beauty of our weapons
First we take Manhattan, then we take Berlin

I'd really like to live beside you, baby
I love your body and your spirit and your clothes
But you see that line there moving through the station?
I told you, I told you, told you, I was one of those

Ah you loved me as a loser, but now you're worried that I just might win
You know the way to stop me, but you don't have the discipline
How many nights I prayed for this, to let my work begin
First we take Manhattan, then we take Berlin

I don't like your fashion business mister
And I don't like these drugs that keep you thin
I don't like what happened to my sister
First we take Manhattan, then we take Berlin

I'd really like to live beside you, baby ...

And I thank you for those items that you sent me
The monkey and the plywood violin
I practiced every night, now I'm ready
First we take Manhattan, then we take Berlin

I am guided

Ah remember me, I used to live for music
Remember me, I brought your groceries in
Well it's Father's Day and everybody's wounded
First we take Manhattan, then we take Berlin

Leonard Cohen

mamiya
24/11/2005, 05h31
C'est: "You raise me up" de "Josh Groban"

http://www.lacoccinelle.net/traduction-chanson-15073-.html

si non et en plus classique je dirai, "Chansons écossaises et irlandaises" de "Beethoven" :razz: !!

double kanon
25/01/2006, 09h34
Moi j'aime bien Raphael,ses trois chansons que j'ai pu admirer (caravane,ne partons pas fachés,et dans 150 ans)me font vraiment rever

elisa
25/01/2006, 09h54
Moi aussi Double Kanon ! surtout "ne partons pas fachés " et" dans 150 ans" très nostalgiques mais pas tristes!IL faudra peut etre qu on y écrive les paroles???? :)

double kanon
25/01/2006, 09h58
Bien sur qu'on a perdu la guerre, bien sur que je le reconnais
bien sur la vie nous mets le compte, bien la vie c'est une enclume
bien sur que j'aimerais bien te montrer qu'ailleurs on ferait pas que fuir
et bien sur j'ai pas les moyens et quand les poches sont vides alors allons rire

Ne partons pas fâchés, ça n'en vaut pas la peine

Bien sur que les montagnes sont belles, bien sur qu'il y a des vallées
Et les enfants sautent sur les mines, bien sur dans une autre vallée
Bien sur que les poissons ont froids à se traîner la dans la mer
Bien sur que j'ai encore en moi comme un veau avalé de travers

Ne partons pas fâchés, ça n'en vaut pas la peine tu sais

Bien sur j'ai la ville dans le ventre, bien sur j'ai vendu ma moto
bien sur je te trouve très jolie, j'ai vraiment envie de te sauter
bien sur la vie nous fait offense bien sur la vie nous fait misère
on ira aussi vite que le vent, même si on a bien souvent ramper

Ne partons pas fâchés, ça n'en vaut pas la peine tu sais

Nan nan nan
non non non non

Bien sur que je te trouve très belle, bien sur je t'emmènerai à la mer
y'a rien d'autre a faire qu'à se saouler, attendre le jugement dernier
Transplanter la haut dans le Ciel, y parait que c'est pas pareil !
y parait que la vie n'es jamais aussi belle que dans tes rêves que dans tes rêves

Et si l'on ne fait rien,
Ne partons pas fâchés, ça n'en vaut pas la peine
Y parait que les petits moineaux...
Petit petit petit petit

@elisa a toi de poster les paroles de "dans 150 ans" ;)

Ambre
25/01/2006, 10h11
Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

J'ai tout appris de toi sur les choses humaines
Et j'ai vu désormais le monde à ta façon
J'ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines
Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines
Comme au passant qui chante on reprend sa chanson
J'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

J'ai tout appris de toi pour ce qui me concerne
Qu'il fait jour à midi qu'un ciel peut être bleu
Que le bonheur n'est pas un quinquet de taverne
Tu m'as pris par la main dans cet enfer moderne
Où l'homme ne sait plus ce que c'est qu'être deux
Tu m'as pris par la main comme un amant heureux

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes
N'est-ce pas un sanglot de la déconvenue
Une corde brisée aux doigts du guitariste
Et pourtant je vous dis que le bonheur existe
Ailleurs que dans le rêve ailleurs que dans les nues
Terre terre voici ses rades inconnues

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

elisa
25/01/2006, 10h24
Et dans 150 ans
On s en s ouviendra pas
De ta première ride
De nos mauvais choix
De la vie qui nous baise
De tous ces marchands d'armes
Des types qui votent les lois
Là-bas au gouvernement
De ce monde qui pousse
De ce monde qu crie
Du temps qui avance
De la mélancolie
La chaleur des baisers
Et cette pluie qui coule
Et de l'amour blessé
Et de tout ce qu'on roule
Alors souris

Et dans 150 ans
On s'en souviendra pas
de la vieillesse qui prend
de leurs signe de croix
de l'enfant qui se meurt
des vallées du tiers onde
du salaud de chasseur
qui descend la colombe
de ce que t'étais belle
et des rives arrachées
des années sans sommeil
cent millions d'affamés
des portes qui se referment
de t'avoir vu pleurer
de la cour solennelle
qui condamne sans ciller
alors souris

Et dans 150 ans
on y pensera même plus
à ceux qu'on a aimés
à ceux qu'on a perdus
allez vidons nos bières
pour les voleurs des rues
finir tous dans la terre
mon dieu quelle déconvenue
et regarde ces squelettes
nous regardent de travers
mais ne fais pas la tête
ne leur fait pas la guerre
il ne restera rien
de nous pas plus que d'eux
j'en mettrais bien ma main
à couper ou au feux
alors souris

Et dans 150 ans
mon amour toi et moi
on s'ra doucement dansant
deux oiseaux sur la croix
dans ce bal déclassé
et encore je vois large
p't-être quon s'ra repassés
dans un très prochain naufrage
mais y'a rien d'autre à dire
et veux rien te faire croire
mon amour mon amour
j'aurai le mal de toi
mais que veux tu



@Double Kanon: j ai un ami qui vient d acheter un des précédents cd de Raphael! il parait que c est pas mal , non plus, il doit me le passer ! Au plaisir...

double kanon
25/01/2006, 10h32
quand tu auras l'occasion de l'ecouter tu me diras ce que t'en penses,meme si je doute que ca doit etre tout aussi bon que caravane ;)

elisa
25/01/2006, 10h43
Ok , je te dirais quoi ;mais pour le jugement, tu verras par toi meme , si tu veux que je te le fasse parvenir??Il n ya pas de problème! :)

Space
25/01/2006, 11h39
1 - Je ne sais pourquoi j'allais danser
A Saint-Jean au musette,
Mais quand un gars m'a pris un baiser,
J'ai frissonné, j'étais chipée
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Moi qui l'aimais tant,
Je le trouvais le plus beau de Saint-Jean,
Je restais grisée
Sans volonté
Sous ses baisers.

2 - Sans plus réfléchir, je lui donnais
Le meilleur de mon être
Beau parleur chaque fois qu'il mentait,
Je le savais, mais je l'aimais.
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Moi qui l'aimais tant,
Je le trouvais le plus beau de Saint-Jean,
Je restais grisée
Sans volonté
Sous ses baisers.

3 - Mais hélas, à Saint-Jean comme ailleurs
Un serment n'est qu'un leurre
J'étais folle de croire au bonheur,
Et de vouloir garder son cœur.
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Moi qui l'aimais tant,
Mon bel amour, mon amant de Saint-Jean,
Il ne m'aime plus
C'est du passé
N'en parlons plus.
""patrick- Bruel""

Cookies