PDA

Voir la version complète : Les insuffisances du systéme hospitalier en Algérie


morjane
10/05/2004, 09h49
Bonjour à tous,

Le système hospitalier en Algérie est un secteur en souffrance. Il y déja bien longtemps que des drames arrivent. Fautes de moyens, fautes de soins appropriés, fautes de volontés politiques. Et là il faut que 13 prématurés meurent en 1 mois à Djelfa pour que cela fasse la Une des journaux et que les langues se délient. Et pourtant Dieu sait que des sonnettes d'alarmes ont été sonnés de la part de médecin, de personnel soignant, de directeur d'établissement.

Alors au lieu de faire enquêtes sur enquêtes, il faudrait plutot envisager d'engager une réelle politique de réforme du système hospitalier. Il est beau de savoir que l'Algérie est un pays riche mais pour qui?

Quand arrivera le jour où on ira le coeur confiant se faire soigner dans un hopital publique?

recan
10/05/2004, 11h51
azul à morjane
la réponse à ta question est: le jour oÜ nos gouverneurs, notre président, nos ministre se feront soignés au CHU Mustapha Bacha, ou à bAb el-Oued
bonne journée

morjane
10/05/2004, 12h02
Azul Recannos ministre se feront soignés au CHU Mustapha Bacha, ou à bAb el-Oued

Alors là .... :? Le problème vient de là. Ils ignorent que ce "CHU" veut dire. Cela fait des années que j'entend parler de l'incurie des hopitaux, de l'insuffisance des moyens, de la trouille de tomber malade et de devoir se faire opérer ,pas bien sur si on peut trouver de la place en clinique privé, et encore, j'ai bien vus que même dans le secteur privé, il y a eu des décés suspects et non élucidés. J'avais lus un jour sur l'ouverture d'une clinique vétérinaire à faire palir d'envie tous les médecins du coin comme c'est sur fond privé, on ne peut rien dire mais c'est fou quand même.


Salutations :)

citoyen
11/05/2004, 13h34
J'avais lus un jour sur l'ouverture d'une clinique vétérinaire à faire palir d'envie tous les médecins du coin comme c'est sur fond privé, on ne peut rien dire mais c'est fou quand même.

Je ne serai pas étonné un jour de constater que les commis du pouvoir se font soigner dans cette clinique. A eux de trouver une combine pour se faire rembourser :lol:

Tout compte fait, il y a plusieurs espèces de criquets qui envahissent le pays de toute part.

morjane
12/05/2004, 09h29
Bonjour à tous,

A propos de la mort des prématurés de Djelfa, que l'on ne me parle pas de mektoub et de fatalité. Ce n'est que néglicences, incompétences , laisser aller , anarchie, impuissance des personnels soignants, manque flagrant de moyens.
C'est horrible de négliger le secteur de la Santé, c'est vouloir condanner des gens à mourir par carence et néglicence.

L'Etat alloue bien un budget et que devient il? Qui s'occupe de la gestion ? Je trouve scandaleux et révoltant de laisser mourir des nouveaux nés par néglicence ou incompétence ou manque de moyens. Et ce qui est terrible c'est que les dossiers médicales des 14 nouveaux nés ont disparus ...comme par hasard. Il ne reste rien... que des larmes pour les parents est ce normal ?

Trop c'est trop. La mort n'est pas une banalité ni une fatalité en tous les cas pas dans ces cas.

Là à Djelfa le directeur a été démi et puis? Il n'est certainement pas le seul responsable c'est tout un système qui est à réformer. Combien de morts encore?

Lisez le chagrin d'un père et imaginez la détresse des parents et le chagrin de la maman (des 14 mamans) qui a perdu l'enfant qu'elle a porté et aimé pendant neuf mois.

"Elle s'appelait Zeubeida Nawal, elle est venue au monde le 18 avril pour décéder le 26 du même mois pour négligence médicale, selon son père. Depuis sa mort, ses parents n'arrivent pas à se remettre de ce choc. Après avoir attendu cinq longues années, Farouk et Messaouda ont connu la joie des parents, l'espace de quelques jours seulement. Tout allait bien au début. La maman, qui est diabétique, a été contrainte de subir une intervention chirurgicale (césarienne) pour l'accouchement. L'opération assurée par un médecin conventionné (donc payé par le chef de famille) s'est bien déroulée, selon Zeubeida Farouk. Mais trois jours après la naissance, l'état de santé de la petite fille commençait à se dégrader. Les médecins ont détecté une hypoglycémie chez le nouveau-né. Le 23 avril, le père s'est présenté à l'hôpital à 21 h 45 pour voir sa femme et sa fille. Il a constaté que cette dernière manquait d'oxygène. Il a vite fait d'avertir les infirmiers. Mais la salle d'oxygénation était fermée. La clé était en la possession du surveillant médical qu'il fallait chercher pour régler le problème. La fille et cinq autres bébés n'ont été oxygénés qu'au bout de deux heures d'attente, selon notre interlocuteur. « c'était trop tard. Ses lèvres étaient déjà bleues. Le lendemain, elle est décédée. Je ne sais pas ce qui est arrivé aux autres enfants », regrette le père. Et d'ajouter : « Selon son médecin traitant, un pédiatre conventionné aussi, ma fille aurait attrapé un microbe pendant son transfert du bloc opératoire à la couveuse. » Ce jeune père, dont la femme est dans un état psychologique critique, ne compte pas rester les bras croisés. Il a adressé un rapport détaillé au directeur de la santé, au wali de Djelfa, au président de la ligue algérienne des droits de l'homme, au directeur de l'hôpital en plus d'une requête au procureur de la République. « j'exige la suspension du surveillant médical à qui incombe la responsabilité de la mort de ma fille puisqu'il a fallu le supplier pour donner la clé aux infirmiers », conclut notre interlocuteur, tristement. M. Zeubeida guette le passage des membres de la commission ministérielle pour leur raconter ce drame. Mais il n'a pas encore réussi à entrer en contact avec eux. Il ne désespère pas.
Témoignage d'un père qui a perdu sa fille (http://www.lematin-dz.net/quotidien/lire.php?ida=18829&idc=41&taj=1&refresh=1)

superted
12/05/2004, 16h12
la santé et l'éducation sont des secteurs négligés c'est pas nouveau ! ce qui est nouveau c'est que l'algerie dispose desormais d'une reserve de change de 35 milliards de dollards !!!!!!!!

en ce moment meme ma grand mere est tres malade et je confirme les carrances du system ! ........ au dela du manque de moyen, il faut ajouter un certain etat d'esprit defaitiste ........ une acceptation du drame !

je crois que c'est valable pour beaucoup de choses en algerie !

au lieu d'injecter des milliards dans le budjet de la defense, on ne devrait pas negliger la santé et l'éducation ! (précisons que l'algerie a deja l'armée la plus puissante du maghreb ... alors a quoi bon en rajouter !??)

cibox
01/08/2006, 21h37
quesque en doit fair pour changer tou ça ;au moin l'amélioré

ghedioui
03/08/2006, 20h05
nos hopitaux sont defaillants trop defaillants meme les hauts responsables ne pensent pas car ils se soignent ailleurs mais nous en doit occuper le terrain car en fait la politique pour les generations futures et donc en doit occuper le terrain de la proposition comment ameliorer les choses petit a petit par des mecanismes realisables donc plausibles il faut rationnaliser less ressources humaines et meme les infrastructures

leilasagefemme
03/08/2006, 21h07
moi je pense que l'Algérie devrait regarder un peu comment fonctionne les autres pays , prendre exemple pour faire moins d'erreur ya beaucoup de chemins a faire encore malheureusement.
(Je suis future Sage femme à Paris)

Heliopolis
03/08/2006, 23h12
Je suis future Sage femme à Paris

Reponse:
Je pensais qu'en France il n'y a que des gynecos.

cibox
03/08/2006, 23h25
Qui doit faire quoi pour changer tous ça

Ça fait deux mois que je suis dans les hôpitaux de la capitale j ai une cousine qui a 14 ans elle est condamné par un cancer de poumon faute de l’amiante "usine de meftah"qui ce fait produire normalement dans notre pays.
On accepte ça, mais y a des choses dans cet hôpital qui doive changer
parceque les enfant la bas meurt et meurt en souffrance

ghedioui
04/08/2006, 10h18
commencant par l'usine poluante de meftah en la rendant moins ou pas dutout poluante ou la fermee carrement on fait moins de victime de l'amiante en algerie

jossia
08/08/2006, 22h52
Je suis infirmière et je suis outrée par le laisser aller des autorités j'ai du mal à accepter la mort d'un adulte .J'ai vraiement mal si cela arrive à un enfant surtout por une histoire de clé....Je me serais révolté ce n'ai pas normal de laisser souffrir atrocement un enfant car losque vous sentez que vous ne pouvez plus respirer ...Imaginez un instant le supplice qu'il a du endurer cet enfant et la souffrance des parents et des soignants impuissants devant cela !!!!

ghedioui
09/08/2006, 23h34
vous eprouvez un sentiment humain tres humain refuser la fatalitee c'est notre devise justement nous famille de sante nous devrions montrer le chemin aux autrespour que l'humain la bonte l'emporte

Kyo
18/08/2006, 02h01
je pense que l'Algérie devrait regarder un peu comment fonctionne les autres pays
La france n'est pas un exemple à suivre .

cancer de poumon faute de l’amiante
La relation cause-effet a-elle-etait établit ?
Si oui quelles sont les mesures qui ont été prises ?

Kyo
18/08/2006, 02h03
Une petite information concernant nos dirigeants :
Il existe une convention entre l'Etat algérien et l'hopital américain de Paris .

Zool
20/08/2006, 23h22
je ne crois pas qu'il y ait meilleur exemple en matière de qualité des soins que la médecine française...

Cookies