PDA

Voir la version complète : Pour mieux me connaître


akiles
23/11/2005, 01h09
Bonjour à tous mes frères et soeurs et à mes cousins et cousines, et mes petites nièces aussi, ouh ouh ! grosses bises si vous me lisez et à tous mes amis. :razz:

Alors, voilà pour les autres: Algérien d’origine, je suis dorénavant canadien. (Mon rêve maintenant
c'est d'aller vivre aux pieds des Pyrénées.) Pas Pied-noir ou juif, mais musulman, d'origine seulement.
C'est important que vous le sachiez afin d'éviter les éternels fourvoiements en ce qui concerne mes idées.
De plus, avec l'âge, je supporte de plus en plus difficilement ce qui est religieux et particulièrement ce
qui provient du judaïsme que je considère totalitaire, comme ses surgeons d’ailleurs. Je peux dire cependant,
que je suis un spiritualiste dans l'âme.Je crois en Dieu !J’ai 51 ans. Ma femme a quelques mois de plus que
moi et nous sommes officiellement mariés depuis plus de deux décennies. Je l'adore.

Je n’aime pas la philosophie; par contre j'ai un faible pour les gens qui pensent en philosophe. À 18 ans
on m’a enfermé, en France, dans un asile de fou, comme on les appelait à l’époque, pour une stupide
affaire de drogue que les autorités judiciaires avaient monté en épingle. L’infirmière, qui devint mon premier
amour, m’a donné une édition de ‘Ainsi parlé Zarathoustra’. En rétrospective, je crois pouvoir affirmer que je
n'ai pas dû comprendre grand-chose à cet ouvrage, mais quand j’y jette un coup d’œil de temps à autre, je suis
assez étonné de retrouver cette ardeur à dénoncer le faux, qui est mon propre encore aujourd’hui, et l’engagement
spirituel qui ne m’a jamais quitté. J’ai fait de nombreux voyages en Inde pour étudier leur spiritualité et
pratiquer le yoga. Je n’ai pas par contre la béate conviction du bouddhiste Matthieu Ricard, le fils de
Jean-François Revel dont on peut lire un excellent débat sur la question dans leur livre Le moine et le philosophe.

Rien n’est réglé pour autant. Je suis allé voir un médecin, pour la première fois depuis des lustres,
pour une maladie grave qui gruge ma santé et il a exigé que je consulte un psychiatre. Ce docteur,
qui est une femme en fait, m'a demandé si j'avais des idées de suicide. Je lui ai répondu que cela
m'arrivait effectivement d'en avoir, comme tout le monde. J'ai voulu savoir si elle n'en avait pas
pour être ainsi surprise! elle m'a répondu que c'était d’ordre privé. Comme elle s’inquiétait à tord,
je ne lui ai pas raconté mon soliloque sur le suicide que je devrais vous envoyer sous peu, pour
mieux me connaître. Vous êtes d’accord n’est-ce pas ? Vous êtes ouverts, hein ?

Je lis en ce moment plusieurs livres en même temps. Notamment Le Journal d'un écrivain
de Virginia Woolf où il est écrit: «Quel immense et fertile plaisir me donnent les livres!
En rentrant, j'en ai trouvé la table toute chargée.» Et ceci encore, à propos de l'âge et au
sujet de Byron: «La vérité, c'est que si vous êtes à ce point chargé d'électricité, vous ne
pouvez vous adapter à des sentiments humains ordinaires; qu'il vous faut parader, déclamer,
et que vous ne cadrer plus avec rien.»

Bref, je n'ai jamais pu lire un seul de ses romans, même pas ce qui est considéré comme
son meilleurs, ‘Les vagues’.

Je termine les dernières pages de ‘Ma conception du monde’ de Bertrand Russell, un auteur
que j'admire. Je l'ai découvert en Inde où ses livres étaient partout présents mais que je ne
lisais pas car je ne maîtrisais pas assez l'Anglais pour lire des ouvrages complexes. Je n'accorde
pas beaucoup d'importance à ce petit livre mais j'ai l'intention, dans un avenir proche, je l’espère,
de partager avec vous mes impressions à son sujet. Extrait: «Dans l'ensemble, je pense que la
religion a fait beaucoup de mal. Elle a sanctifié le conservatisme, l'adhésion aux habitudes du passé;
et surtout, elle a sanctifié l'intolérance et la haine. Tout ce qui a pu entrer d'intolérance dans la religion,
surtout en Europe, est vraiment horrible.» Je relève particulièrement ce qu'il dit ici au sujet de la haine.

«La Nature est un temple où de vivant piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles;.»
Comme vous le voyez, je lis aussi ‘Les fleurs du mal’ (ou relis), par curiosité, pour mieux cerner
la genèse de la haine qui taraude nos sociétés et dont le sentiment semble si familier à la civilisation
occidentale. Parce que cultivé. «Baudelaire, c'est l'homme qui a choisi de se voir comme s'il était
un autre: sa vie n'est que l'histoire de cet échec», écrit Sartre dans la préface. Autant le préciser tout
de suite, je n’aime pas Sartre. Mais Octavio Paz déclare à son sujet que c'est dans ses essais qu'il se
distingue vraiment.

Je suis en train de terminer Mario Vargas Llosa, ‘Le langage de la passion’ dont je prends les
dernières notes: «Les mauvais garçons, il est vrai, sont souvent jugés plus amusants que les bons,
et la bonté considérée comme assommante.»

Anaïs Nin, son ‘Journal’, le tome 2. Au départ, c'était pour mieux critiquer H. Miller, mais je
découvre en elle un écrivain merveilleux. Ma femme est en train de lire le tome 1, ce qui fait qu'en
plus nous avons d'agréables conversations.

Très bon livre également, ‘Conversation poétique’, qui est une correspondance littéraire entre Harry
Bernard et Alfred DesRochers, des auteurs canadiens de l'avant-guerre. H. Bernard: «D'après mon
expérience, ne lisent les vers que ceux qui en font et ne les apprécient que leurs auteurs.»

Si je dis que je n'ai pas de goût pour la philosophie, j'entends par là la moderne par opposition à
l'ancienne (qui n'en est plus une d'ailleurs). Je crois que je pourrais me définir comme un moraliste.
Je considère l'influence de la morale comme fondamentale et incontournable. C'est elle qui façonne
les pensées et les mœurs.

Je lis lentement, trop lentement. Des fois, je voudrais foncer, lire plus vite, très vite. Je n'y arrive pas.
Et je prends des notes, ce qui est long. Je me dis aussi: trouve un bon livre et assimile-le, cela vaut mieux
que d'en lire trente-six et ne pas en retenir grand-chose, surtout quand on a une capacité intellectuelle
misérable comme la mienne, c'est-à-dire un esprit doté d'une pauvre mémoire. (N’empêche : mes ptites
nièces peuvent être fières de moi ! –Elles ont dû abandonner la lecture. . .) Mais le plaisir est trop grand,
j'adore lire, j'adore les livres, j'adore les penseurs. Je ne lis plus de romans depuis longtemps, d'ailleurs
je ne l'ai fait que rarement.

J'aime beaucoup le cinéma mais je trouve la production commerciale, à laquelle j'ai accès
seulement, d'une lamentable indigence artistique. Ce qui fait que je vois une trentaine de film
par an. Voilà ce que j'ai écrit récemment à propos de ces films :

La semaine dernière j'ai loué ‘La fille a 1 million de dollars’ que j'ai interrompu au bout de
vingt minutes. Dix minutes de trop. Je devais avoir du temps à perdre. Un film pour des goûts
de "type américain" comme j’appelle ça. Marrant, parce que tout le monde râle à propos de
cette mentalité américaine mais ce genre de films reste le plus apprécié. 4 Oscars! Pour un
scénario hollywoodien comme dirait Brecht «avec les petits suspenses, les sentimentalités
malpropres et les invraisemblances» à couper au couteau. Et vous vieillir de sénilité! «Je suis un
rebelle dans l'âme, déclare Clint Easwood au magazine Newsweek. Si quelque chose est tendance,
je m'empresse de faire le contraire.» Ce n'est pas réussi en tout cas. C'est la dernière fois que je
vois un film de fait par lui.

Frustré, je voulais absolument voir un film. Je l'ai retourné et j'ai pris Un long dimanche de fiançailles.
Même topo. Après vingt minutes d'attente, (au moins dans ce cas-ci c'était justifié), je l'ai retourné.
Mais je dois ajouter qu'il n'y a pas de comparaison avec celui de Clint Easwood. Les images, la mise
en scène et les costumes étaient excellents. Cependant, pour moi, ces qualités sont secondaires.
Un chouïa de trop à l'eau de rose. Ce qui est drôle c'est que toute la conception sentimentale et
sexuelle actuelle flatte et prône les mœurs libertines à grands renforts de publicités carrément
pornographiques mais dans ce film c'est la relation amoureuse idyllique que l'on a mis en valeur
et qui a fait son succès, je suppose. Il y avait bien un autre modèle qui était proposé. Le réalisateur
avait jugé bon de faire appel au cliché du pendant bourgeoise - prostitué. Ce modèle, c'était la
compagne d'un autre condamné à mort. Elle avait tous les attraits d'une ******. Le réalisateur l'avait
placée dans une taverne en train de boire et de s'embrasser avec son homme comme le font les chiens
et les chats: sans complexes et à la vue de tous. Le conseil d'Ovide dans son livre ‘L’art d’aimer’
est tout à fait vieux jeux aujourd’hui. Pourtant, je suis d’accord avec lui. Il écrivait : « J’oubliais : ne
laisse pas la lumière pénétrer par toutes les fenêtres dans ta chambre à coucher; bien des parties de
votre corps gagnent à n’être pas vues au grand jour. »

Je préfère de loin ‘The Woodsman’ (L'homme des bois), un film sur la ****rastie. Un homme sort
de prison où il a purgé douze années pour attouchements sur des filles de moins d'une douzaine
d'années. Très bien réalisé du point de vue cinématographique et pour une excellente et grave réflexion.

Et la musique ... Bon, je ne vais tout de même pas écrire un livre ici ! :rolleyes: Alors, c’est pareil, j’ai vu que vous avez un
forum poésie, je m’en vais de cette souris vous en coller un, d’accord ?

Fawzia87
23/11/2005, 02h02
Bonjour,
Bienvenu. Je voulais juste te dire que la prochaine fois, evite decrire un livre. Cest trop long a lire! :) A plus

Virginie
23/11/2005, 12h12
Bonjour Akiles,

Un peu longue comme entrée en matière mais intéressante...
Bienvenue à toi et au plaisir de te lire !

Thirga.ounevdhou
23/11/2005, 12h25
Bonjour akiles,

Bienvenu au Forum, et merci pour cette présentation très détaillée.

Je tiens juste a vous dire que sur FA, tout le mode est le bienvenu qq soit son age, son origine et sa conviction religieuse….Il suffit seulement de respecter les règles du Forum .

Encore bienvenu et au plaisir de vous lire.

Bonne journée

Bachi
23/11/2005, 12h36
WOW !

Bonjour Akiles et bienvenue parmi nous...

Oui, oui, va coller ton poème...
Je suis sûr qu'il est interessant.

Oum_'ayyache
23/11/2005, 12h52
On peux dire que tu vien de faire une entrée fracassante :39:

En attendan de me remetre de mes emotions, bienvenue..


Au plaisir de te lire.. :razz:

Tau_Alpha
23/11/2005, 13h07
Bienvenue Akiles

Je dois t'avouer que savoir qui tu es, d'ou tu viens, etc importe peu pour pas dire pas du tout ds ce forum (en ce qui me concerne en ts cas).
As si, une chose peut eventuellement interesser, c'est de voir si tu as des choses a dire, et si tu le fais ds le respect des autres :)

Happy posting

akiles
23/11/2005, 15h11
Salut Ali, je ne sais pas si c'est toi qui vit à Trois rivière mais voilà un poème d'un type de ce bled:
(En algérien on dit guilb)

En espagnol on dit corazon
En grec on dit kardia
En italien on dit cuero
En français on dit cœur
En anglais on dit heart
En allemand on dit Herz
En portuguais on dit coraçaon
En hiddish on dit herts

Dans toutes les langues on parle du cœur
La racine est le mot sanskrit kerd

Les humains ne parlent qu’une langue
Lorsqu’ils laissent parler leur cœur

« La langue du cœur » de Gérald Godin

Bachi
23/11/2005, 16h49
Oh non! non, non, non...Je ne suis pas de Trois Rivières, moi...
C'est Ladycoeur, la Trifluvienne.
Je ne connais que trèes peu cette ville que je trouve lugubre, par ailleurs...

En revanche, je connais Gérald Godin que j'ai beaucoup admiré.
Surtout en tant qu'humaniste...
Beaucoup moins comme indépendantiste émotif.

T'es de Three Rivers toi?

Absente
23/11/2005, 18h05
bonjour Akiles

Vous parlez de coeur et de Trois Rivières alors je me sens concernée ; je suis dans cette ville quelques jours toutes les deux semaines

Y êtes vous aussi?

Alikkaddour,
svp, ne critiquez pas trop cette ville qui a une brillante université en particulier un département de linguistique mondialement réputé dirigé par le professeur Ostiguy

Kalel_Angel
23/11/2005, 18h30
Il ne faut pas lui en porter rigueur a CroCrodile ... il n'aime pas les rivieres ...

Il préfère les marécages et les lagons boueux founris en roseaux ... cela va de soi pour un Croco ...

Absente
23/11/2005, 18h52
Je vois qu'Alikaddour a un bon avocat!

Je ne lui en veux pas, la ville n'est pas la mienne; je n'y vais que pour le travail

ma ville à moi est si belle que même un crocodile s'y sentirait bien

akiles
23/11/2005, 20h46
« Je connais Gérald Godin »

Oh ben dis donc! voilà quelqu'un de cultivé. Je ne le connais pas si ce n'est ce poème qui me plaît énormément. Au-delà des apparences, je n’ai pas une si grande culture; je ne lis pas les journaux, je ne regarde pas la TV et écoute la radio au minimum, les News du matin. Mais depuis quelques années je me suis mis à lire, pour écrire et critiquer, en premier lieu.

akiles
23/11/2005, 20h51
Et quelle est donc cette ville Laydecoeur que je la place dans mes favoris, si tel est le cas.

nassim
24/11/2005, 00h11
Respect pour ta très bonne culture générale, akiles. Bienvenu sur FA. :8:

Bachi
24/11/2005, 00h19
Oh ben dis donc! voilà quelqu'un de cultivé

Pas trop vite, l'ami!
Quand je disais : je le connais; c'est une manière de parler.
L'homme est mort depuis bien des années ( de mémoire, fin des années 80).
Plusieurs institutions publiques portent son nom.
Je connais sa plume, je voulais dire. Ses alexandrins dont je ne raffole pas..
Mais c'était un bien brave bonhomme.
Il a fait de belles choses pour l'intégration des immigrants quand il fut ministre des communautés culturelles.

akiles
24/11/2005, 00h39
Je viens d'écrire à quelqu'un au sujet du Canada. Tu as l'air de bien connaître le pays, peut-être seras-tu étonné de ce que je dis?

akiles
24/11/2005, 00h45
Salut Nassim, dommage que tu ne connaisses pas mon père, tu pourrais lui dire que c'est bien... Mais à son âge, est-ce que cela vaut la peine de le déranger avec ce qui lui a fait mal toute sa vie? Merci en tout cas pour tes paroles.

Absente
24/11/2005, 03h21
Et quelle est donc cette ville Laydecoeur que je la place dans mes favoris, si tel est le cas.

c'est une ville connue pour ses trois fleuves, mais là, on ne parle pas de Trois Rivières
et aussi pour ses mères

Cookies