PDA

Voir la version complète : Privatisation des Hôtels publiques


Thirga.ounevdhou
23/11/2005, 12h51
Toujours dans le cadre de la privatisation de biens publiques, Le ministre du Tourisme à El Khabar : 7 sur 73 hôtels "qui ne font reellement que 7 % seulement des hôtels que compte l'Algérie (plus de 1000 hôtels)" sont déjà privatisés, ceux qui restent ont une année devant eux pour être fait.
"Nous avons privatisé 7 sur 73 hôtels"

Le ministre du Tourisme, Nourredine Moussa, a révélé que sept hôtels ont été privatisés jusqu'à aujourd'hui, sur les 73 hôtels publiques existant au niveau national, en affirmant que les hôtels restant ont une année devant eux pour entreprendre une réhabilitation pour être conformes aux normes internationales en vigueur.
M. Nourredine Moussa a expliqué dans une déclaration faite à El Khabar que tous les hôtels publiques, au niveau du territoire national, estimés à 73 hôtels, seront privatisés et que les portes sont ouvertes aux investisseurs qui s'intéressent au secteur hôtelier. Moussa indique que 7 % seulement des hôtels que compte l'Algérie (plus de 1000 hôtels) sont publiques.
Le ministre du Tourisme a affirmé, en marge de la rencontre organisé par le ministère, à l'hôtel Erriad, hier, sur la mise à niveau des entreprises hôtelières, que la cadence du processus de privatisation des hôtels dépend de la demande. L'offre existe en abondance, et les intéressés n'ont qu'à se présenter, assure-t-il.
A propos du sujet de la rencontre national, Nourredine Moussa a expliqué que l'opération de réhabilitation des hôtels et l'amélioration des prestations de service sont plus que nécessaire, car 85 % des hôtels ne sont pas conformes aux normes internationales.
Dans ce contexte, le ministre indique qu'un contrat a été signé avec le CPA (Crédit populaire d'Algérie) pour accompagner l'opération de réhabilitation des hôtels. Un délais a été fixé dans ce sens par le ministre, à savoir le 1er juin de l'année prochaine.
De leur côté, les propriétaires des hôtels se sont indignés du fait que le ministre ait fixé un délai de moins d'une année pour effectuer des réhabilitions, d'autant plus que nombreux sont les propriétaires d'hôtels qui souffrent encore des répercussions des calamités du terrorisme. Et, ils se trouvent aujourd'hui lourdement endettés à cause des impôts impayés, ce qui les empêchent d'obtenir des crédits bancaires.
En réponse à ce genre de doléances, le ministre du Tourisme précise que le ministère a mis à la disposition de ces personnes toutes les solutions possibles leur permettant d'entreprendre les opérations de réhabilitions, dont des accords avec les banques et le fond de garantie des crédits PME. Le ministre affirme dans ce contexte : "nous avons mis en place un plan pragmatique nous permettant à réaliser nos objectif en faveur de la promotion de l'hôtellerie et du tourisme". ElKhabar.

nagueb
23/11/2005, 13h55
Ca reste bien pragmatique tous ça !

je n vois pas comment pour les proprietaires d hotels, avoir un credit s ils sont dejà endettés par les impots ca ne les ferais que les enfoncer dans leurs dettes
en plus le gouvernement ne fais pas grands choses pour favoriser le tourisme en Algerie

mohamed100
23/11/2005, 15h18
Déjà comment le gouvernement peut-il faire pour parler de privatisation alors que le marché boursier n'existe même pas ????????????????

De plus j'ai l'impression que des que les journalistes s'empressent de poser des questions sur l'état, d'avancement de la mise en place de l'économie de marché on leur réchauffe le plat moisie et pourrie des privatisation hôteliéres. Comme si c'était un secteur économique stratégique.

Comment notre gouvernement peut-il paraitre crédible à ce sujet quand on voit qu'il vend de pauvre hôtel ruiné, est endétté, qui n'ont absolument aucun avenir dans l'état actuel des choses????????????

Quel groupe mondiale de renom voudrais acheter un hôtel à droite puis un hôtel à gauche, qui n'ont absolument rien à voir les uns avec les autres, (qui sont de dimension, de nature, et de marché de cible totalement différent) que le gouvernement vend à la jeté sans aucune stratégie prédéfinis????

Comment le gouvernement peut paraitre crédible devant les groupements mondiaux qui eux veulent des ventes structuré, avec des perspectives d'avenir, des plan et des stratégies bien définis.

Comment interpréter le travail de ce gouvernement est ce de l'inexpérience ?

Du foutage de gueule ?

De l'amateurisme ?

Du je menfoutisme royale ?

Sont-ils est resteront-ils d'éternels néophite ?

Wallah je vous jure c'est a en devenir fou nous sommes réellement dérigé par une vrai bande de pauvres CLOWNS AMATEURS :22: .

Cookies