PDA

Voir la version complète : Un milliardaire égyptien condamné à mort pour avoir tué sa maîtresse libanaise


nassim
21/05/2009, 23h53
Un tribunal du Caire a condamné jeudi à la peine capitale un puissant homme d'affaires et député égyptien et son complice présumé pour l'assassinat de la chanteuse libanaise Suzanne Tamim, retrouvée morte dans son appartement de Dubaï en juillet dernier.

L'assassinat de la chanteuse aux yeux verts, âgée de 30 ans, avait provoqué une onde de choc dans tout le monde arabe, notamment en raison de l'arrestation d'un haut personnage considéré comme intouchable.

Hisham Talaat Moustafa, un influent promoteur immobilier proche de l'un des fils du président Hosni Moubarak, Gamal, était accusé d'avoir payé un ancien policier, Mohsen el-Sukkary, la somme de deux millions de dollars (1,45 million d'euros) pour tuer Suzanne Tamim.

A l'énoncé du verdict, les deux filles du milliardaire égyptien ont fondu en larmes tandis que sa soeur s'évanouissait.

Suzanne Tamim avait été retrouvée morte en juillet 2008 dans son appartement de Dubaï, le corps transpercé de coups de couteau et la gorge tranchée. Et l'enquête est rondement menée. Très vite, les soupçons se portent sur Moustafa, rapidement accusé d'avoir payé l'ancien membre de la Sécurité d'Etat égyptienne El-Sukkary, employé d'un des hôtels Four Seasons propriété de Moustafa en Egypte. Il aurait obtenu visas et billets d'avion pour pister la chanteuse, à Londres puis à Dubaï.

Un mois plus tard, Hisham Talaat Moustafa était privé de son immunité parlementaire et arrêté, soupçonné d'avoir commandité le meurtre.

Le 18 octobre dernier, à l'ouverture de ce procès qui a passionné tout le Proche-Orient, les avocats du milliardaire avaient réclamé sa mise en liberté sous caution, mettant en avant les risques économiques pour son groupe, "11 sociétés et 60.000 employés". Les juges ont refusé.

Au cours du procès, l'accusation a présenté une dizaine de témoins, y compris des policiers émiratis, pour ce procès sous haute sécurité, le tribunal dans le centre du Caire étant gardé par de nombreux policiers anti-émeutes que des échauffourrées ont opposées aux nombreux représentants des médias venus couvrir le procès.

Moustafa, est en effet un proche du fils du président égyptien, Gamal Moubarak. C'est l'un des principaux milliardaires d'Egypte, propriétaire d'hôtels de luxe et d'installations balnéaires, est l'un des principaux promoteurs des nouvelles banlieues à l'occidentale destinée à la bourgeoisie tout autour du Caire.

Suzanne Tamim avait connu la gloire à la fin des années 90, avant de connaître des temps difficiles, se séparant de son époux et manager libanais, qui l'a poursuivie en justice. Selon ses proches, elle était partie s'installer à Dubaï pour mettre un point final à une relation amoureuse avec Moustafa, qui est marié.

Selon les enquêteurs de Dubaï, Mohsen el-Sukkary aurait tué la jeune femme le 28 juillet, entrant chez elle en se faisant passer pour un employé de la société qui lui avait récemment vendu son appartement dans un complexe luxueux. L'arme du crime et les vêtements qu'il portait auraient ensuite été retrouvés, avec des traces d'ADN le mettant en cause.

source : Presse canadienne

http://i239.photobucket.com/albums/ff251/alg3rie/algeria2009/dccd112.jpg
La défunte Suzanne Tamim.

http://i239.photobucket.com/albums/ff251/alg3rie/algeria2009/dccd111.jpg
Le milliardaire et criminel Hisham Talaat Moustafa.

tamerlan
22/05/2009, 00h09
bayene yakoul lhalouf man khachmou..un gars sans scrupules

absent
22/05/2009, 00h27
A l'énoncé du verdict, les deux filles du milliardaire égyptien ont fondu en larmes tandis que sa soeur s'évanouissait.
c'est dur mais que justice soit faite.

Nina80
22/05/2009, 11h19
il mérite sa peine .

zmigri
22/05/2009, 18h58
Un tribunal du Caire a condamné jeudi à la peine capitale un puissant homme d'affaires et député égyptien et son complice présumé pour l'assassinat de la chanteuse libanaise Suzanne Tamim, retrouvée morte dans son appartement de Dubaï en juillet dernier.
L'assassinat de la chanteuse aux yeux verts, âgée de 30 ans, avait provoqué une onde de choc dans tout le monde arabe, notamment en raison de l'arrestation d'un haut personnage considéré comme intouchable.
Hisham Talaat Moustafa, un influent promoteur immobilier proche de l'un des fils du président Hosni Moubarak, Gamal, était accusé d'avoir payé un ancien policier, Mohsen el-Sukkary, la somme de deux millions de dollars (1,45 million d'euros) pour tuer Suzanne Tamim.
A l'énoncé du verdict, les deux filles du milliardaire égyptien ont fondu en larmes tandis que sa soeur s'évanouissait.
Suzanne Tamim avait été retrouvée morte en juillet 2008 dans son appartement de Dubaï, le corps transpercé de coups de couteau et la gorge tranchée. Et l'enquête est rondement menée. Très vite, les soupçons se portent sur Moustafa, rapidement accusé d'avoir payé l'ancien membre de la Sécurité d'Etat égyptienne El-Sukkary, employé d'un des hôtels Four Seasons propriété de Moustafa en Egypte. Il aurait obtenu visas et billets d'avion pour pister la chanteuse, à Londres puis à Dubaï.
Un mois plus tard, Hisham Talaat Moustafa était privé de son immunité parlementaire et arrêté, soupçonné d'avoir commandité le meurtre.
Le 18 octobre dernier, à l'ouverture de ce procès qui a passionné tout le Proche-Orient, les avocats du milliardaire avaient réclamé sa mise en liberté sous caution, mettant en avant les risques économiques pour son groupe, "11 sociétés et 60.000 employés". Les juges ont refusé.
Au cours du procès, l'accusation a présenté une dizaine de témoins, y compris des policiers émiratis, pour ce procès sous haute sécurité, le tribunal dans le centre du Caire étant gardé par de nombreux policiers anti-émeutes que des échauffourrées ont opposées aux nombreux représentants des médias venus couvrir le procès.
Moustafa, est en effet un proche du fils du président égyptien, Gamal Moubarak. C'est l'un des principaux milliardaires d'Egypte, propriétaire d'hôtels de luxe et d'installations balnéaires, est l'un des principaux promoteurs des nouvelles banlieues à l'occidentale destinée à la bourgeoisie tout autour du Caire.
Suzanne Tamim avait connu la gloire à la fin des années 90, avant de connaître des temps difficiles, se séparant de son époux et manager libanais, qui l'a poursuivie en justice. Selon ses proches, elle était partie s'installer à Dubaï pour mettre un point final à une relation amoureuse avec Moustafa, qui est marié.
Selon les enquêteurs de Dubaï, Mohsen el-Sukkary aurait tué la jeune femme le 28 juillet, entrant chez elle en se faisant passer pour un employé de la société qui lui avait récemment vendu son appartement dans un complexe luxueux. L'arme du crime et les vêtements qu'il portait auraient ensuite été retrouvés, avec des traces d'ADN le mettant en cause.
AP

dlimi
23/05/2009, 14h32
vous croyez a cette histoire vous ???????????
il ne fera pas un jour de prison ,l egypte l a juste condmane pour sauver ca cerdibilite.avec les milliards que il peut meme acheter le president moubarak alors des petits juges ils pourra se les payer avec une petite somme d agrent ,tout le monde sait que le monde arabe est corrompu ,des que le proces sera fini il ira dans une villa de luxe et devra se faire oublier et si il veut voyager ils devra le faire sous une autre identite.

btp50
23/05/2009, 14h44
@ dlimi
je suis de ton avis, il y a d'autres recours possible afin que la justice sauve la face, ils trouverons probablement un vice de forme et il sera dehors.

dlimi
23/05/2009, 15h00
meme pas ,avec l argent que il a ,il n meme pas besoin de faire appel ,il peut s acheter meme la cour supreme egyptienne.
seul probleme pour lui il devra eviter de se deplacer a l etranger et surtout pas aller a quatar.

Scootie
23/05/2009, 15h13
vous croyez a cette histoire vous ???????????


On peut bien y croire, surtout si ce bonhomme associé à la famille Moubarak était devenu gênant. Le faire condamner à perpét est le meilleur moyen de le mettre hors circuit et de faire main basse sur toutes ses richesses, tout en montrant au monde que l'Egypte punit aussi les plus puissants.

tamerlan
23/05/2009, 15h37
le probleme est ailleurs..c'est la relation entre l'egypte et l'emirat arabes unis et leurs milliards d'investisments..
c'est la credibilité de dubai vis a vis des etrangers qui etait en jeu comme sortant du lot de certaines pratiques.
et l'egypte tiens a dubai plus qu'a un ami de la famille moubarak

mecmad
23/05/2009, 15h43
C'est foutu pour lui et tant mieux !!

btp50
23/05/2009, 16h56
On peut bien y croire, surtout si ce bonhomme associé à la famille Moubarak était devenu gênant.
Je pense qu'il faut ecarter cette hypothese, il y a environ 200 familles en Egypte qui détiennent la quasi totalité des leviers de l'economie egyptyienne, qui commettent presque toute les memes turpitudes, il y a un minimum de solidarité entre elles.
.

dlimi
23/05/2009, 22h21
btp @@@ Je pense qu'il faut ecarter cette hypothese, il y a environ 200 familles en Egypte qui détiennent la quasi totalité des leviers de l'economie egyptyienne, qui commettent presque toute les memes turpitudes, il y a un minimum de solidarité entre elles.
.


vrai a 100 pur cent ce que tu dit.
il faut savoir que les loups ne se mangent pas entre eux.meme parmi les animaux il y a une solidarite agissante.

Septa
24/05/2009, 01h29
pas aller au qatar ? elle a été assassinée au qatar mais était libanaise, paix à son ame!

dlimi
24/05/2009, 11h41
septa @@@
peu importe si elle libanaise ou quatarie.
ce milliardaire ne devra plus voyager a l etranger et se faire oublier.donc d un cote il paie tres cher son acte.
il devra vivre cache pour ne pas montre que il a acheter la justice egyptienne.

Cookies