PDA

Voir la version complète : Qorsani Ghennem - El Hachemi Guerouabi


absente
22/05/2009, 14h06
Tighratin a tulawin ! ;)

http://www.youtube.com/v/E1tAhz3pwG4&hl=fr&fs=1">

(texte inclu)


(La traduction dans peu d tps ! )

absente
22/05/2009, 14h24
wawwwwwwww j pense tte de suite au mariage dial zmane !!!!yeghelkou lhouma on lui prépare el ka3da dialou (entre nous il exigeait tjr du poisson et du vin pour le diner):mrgreen: ........les femmes dans les balcons avec les youyou jusqu'à l'aube !!!!!lah yerhmou el hadj guerouabi!!!

mais cette chanson thabel ,sahit a tafsut....je l'aime pour les longs trajets!!!!;)

Océane
22/05/2009, 14h48
... Allah Yarham Cheikhna

Merci ! ;)

absente
22/05/2009, 15h15
Istikhbâr

Dans la vie, j'ai conquis un trésor et composé des quatrains.
Que d'hommes doivent leur fortune à Dieu et prétendent l'avoir acquise à la force du poignet !

refrain :
Mon voilier riche de butin
a ramené de nobles étrangères originaires de Malte,
toutes jeunes filles,[belles] comme des hyacinthes, elles se sont livrées.

Mon voilier, l'étendard flottant,
[voguant] sur une mer houleuse, reconnaissable à distance,
fait d'or, de perles et de joyaux,
et d'une perfection achevée.
Au milieu de vagues déferlantes, un voilier équipé de trois mâts,
et seize voiles aux cordages tendus,
fend les flots.
De Tarifa, il appareille, tandis que l'équipage s'affaire
lorsqu'il parvient à destinatio,, les voiles sont ramenées.

refrain :
Le Raïs est brillant;
il procède aux contrôles avec le sextant, la boussole et la carte;
dans sa cabine de bord, il effectue les prévisions du temps.

Lorsqu'il est aux commandes,
deux milles marins sont à ses ordres
pour la grande bataille et la conquête des femmes au teint éclatant.
Le canon a tonné
semant la terreur les villes, les montagnes et les vallées
et a dévasté Malte, conquise par la force.
Les étrangers se soumirent,
Les jeunes filles se présentèrent comme butin : acceptant leur défaite, elles se mirent à notre service.
Le capitaine se laisse aller au rêve
alors que l'équipage s'affaire
le long des côtes d'Aldjeziras, armant les voiles avant la tombée
de la nuit pour rejoindre son havre sans délai.

refrain
Sous de bons auspices,
en toute quiétude, il vogue vers son port d'attache prospère,
Rabat, avec le butin ramené de la conquête.
Ainsi les écrits l'ont rapporté.
Les jeunes filles débarquèrent en cortège,
chacune marchant d'un pas ferme.
Malgré mes blessures profondes, je me retrouvais dépeignant ces belles :

refrain
Meriem, la première,
Tahra et Fadhila, les cheveux parfumés de musc.
Je me mis à détailler ces trésors aux qualités innombrables....
Ô censeur, je t'en supplie,
cesse tes reproches, ouvre ton coeur à la miséricorde infinie,
et goûte à satiété cette poésie comme d'autres ont su le faire.

refrain
La nuit, écris l'épopée
de mon voilier, si tu saisis véritablement ce qu'il représente
renseigne toi auprès des sages d'el Bahdja, la resplendissante.
Mon nom est formé
des lettre : H,M,M,D,
et des lettres LLHU; ô toi comprends ces vers.
En conclusion :
j'ai paré de tuniques parfumées cette perle,
[qui], par ses qualités, troubla bien des convives.

refrain, Khlaç
Le feu de l'éloignement, vous qui m'écoutez, brûle mes entrailles.
La nuit durant, je veille parmi les hommes endormis.
Que ma bien aimé ne vous a accompagné, mes amis !
Pouequoi ne vous a t'elle pas accompagnés, comprenez moi !
Je vous en prie les belles, approtez moi des nouvelles
de cette fille de grands notables qui, par ma faute, la querellèrent !
Le feu me consume, seul notre rencontre l'éteindra.
Comme je suis inquiet, ô amants, comprenez moi !
Ô vous les coeurs durs, donnez moi des nouvelles sûres.
Vinrent au seuil de ma porte en bouquet de promises
des gazelles emprssées qui accrurent ma langueur.
Que cesse cette éloignement ! j'en suis malade et contrarié :
elles s'éloignèrent sans se retourner, me laissant sur des braises ardentes :
Fatéma Djenet, El Batoul et Yasmine,
et chacune de montrer de quoi elle était capable...
Je les entendais proclamer de quatier en quartier,
"Les amoureux dépérissent. Quel crime !"
J'appris ainsi qu'elle s'en était allée malgré le pacte, malgré le serment.
[Pourtant], j'aurais veillé si elle l'avais désiré
car elle n'est pas de ceux qui dorment....

Cookies