PDA

Voir la version complète : Même milieu, meme famille, parcours différents...


Page : [1] 2

Zacmako
23/05/2009, 10h48
Comment ce fait-il que parfois, les membres d’une même famille, ayant immergé dans le même environnement, puissent avoir des parcours différents, voire opposés ?
Dans une même famille on peu trouver aussi bien l’universitaire lettré(e) et diplômé(e) que l’analphabète (ou même le délinquant) alors qu’ils ont tous grandi ensemble….
Ce décalage est-il le fruit d’une conception personnelle de l’avenir, d’un choix, ou alors du simple fait du ‘’méktoub’’ ?

l'imprevisible
23/05/2009, 10h51
Les trajectoires ne sont jamais prédéfinies, les interactions ne sont jamais vécues de la même manière combien même, même milieu (physique) même géniteur, mais les petits détails de la vie, et/ou les grands événements font que chacun fait son bout de chemin le sien propre.


Parfois c'est une rencontre, une lecture, une idée, un accident qui font que ....

Impossible de "typifier" et/ou catégoriser.


../..

Chaarar
23/05/2009, 11h03
Réflexion intéressante que nous propose là Zac, eh bien moi je dirais que dans un premier temps les divergence de trajectoire viens des personnalités propres des frères et des sœurs, il peuvent venir des même parent et avoir des gout et des humeurs totalement opposés. Ainsi l'un sera plus assidu pour l'étude et l'autre aura un penchant plus artistique, mais en ce qui concerne le "délinquant" je pense que la faute est sur les parent qui ne font surement pas le nécessaire pour lui éviter le dérapages.

Oui, lorsque dans une famille les voies sont diverses c'est une richesse, mais quant il y a du mal c'est aux parent de recadrer le tout.

Zacmako
23/05/2009, 11h07
Bonjour miss Michelet et bon début de week end.
Impossible de "typifier" et/ou catégoriser
Non, je n’en fait pas une règle, mais généralement, lorsque le frère aîné est penché vers les études, il a tendance à pousser ces frères et sœurs à faire de même. Il les oriente, les guide et les aide même matériellement. C’est le père et/ou le frère ainé qui sont les propulseurs du reste de la famille, si je peux m’exprimer ainsi.
Qu’en penses-tu ?

Zacmako
23/05/2009, 11h10
Bonjour Chaarar.Oui, lorsque dans une famille les voies sont diverses c'est une richesse tout à fait mais souvent les parents poussent leurs enfants à faire un choix qui n'est pas le leur au départ.
Je connais un médecin des années 70 (à l'époque, être medecin, c'était l'ouverture de toutes les portes) qui poussait sa fille à devenir médecin coûte que coûte et qui l'obligeait à repasser son bac chaque année parcequ'à chaque fois, elle n'a pas la moyenne requise...

Chaarar
23/05/2009, 11h13
Salut Zac

qui poussait sa fille à devenir médecin coûte que coûte et qui l'obligeait à repasser son bac chaque année parcequ'à chaque fois, elle n'a pas la moyenne requise...

C'est vrai ce genre de comportement est assez rependu, et ici, je vois aussi beaucoup de jeunes qui disent "je vais faire de études car j'ai trop vu mon pére souffrir a l'usine, je veux le rendre fier", ce genre de comportement est louable, mais forcé un enfant dans des études qu'il n'aime pas c'est l'exposer a l'échec, tout le monde n'est pas fait pour des études supérieures...je suis bien placé pour en parlé :22:

Absente
23/05/2009, 11h17
Intéressante réflexion. Je le remarque surtout dans les familles nombreuses d'il y a 50 ans. Il y a toujours une ou deux brebis gâleuses. Souvent, les benjamins quand les ainés ont réussi. Peut être trop de pression familiale?

Zacmako
23/05/2009, 11h20
Oui Chaarar.
Il y a aussi ce sentiment chez certains jeunes de vouloir ‘’venger’’ le père de sa mauvaise étoile ou de sa vie difficile d’ouvrier.
Mais je pense personnellement que même si les membres d’une famille ont vécu dans un même milieu ete dans les mêmes conditions matérielles, certains éléments extérieurs à cela rentrent en jeu, indéniablement. Il y a le don, la vocation, la personnalité, entre autres…

Zacmako
23/05/2009, 11h23
Bonjour Mira.
Je le remarque surtout dans les familles nombreuses d'il y a 50 ans. En effet. L'algérie venait d'avoir son indépendance et ce fût le ruche vers le savoir qui était synonyme de réussite social et d'avenir assuré.
Il y a toujours une ou deux brebis gâleuses. Souvent, les benjamins quand les ainés ont réussi. Peut être trop de pression familiale?ou alors parceque, aisance sociale oblige, les ainés chouchoutent plus qu'il ne faut, les benjamins dont tu parles..:D

Scootie
23/05/2009, 11h23
les parents poussent leurs enfants à faire un choix qui n'est pas le leur au départ

Deux raisons peuvent expliquer cet "'acharnement": ou bien les parents ont des frustrations/manques et voudront alors se venger du sort à travers leurs enfants, ou bien ils reproduisent inconsciement les mêmes schémas que leur vécu (papa est médecin, alors fiston(nne) aussi le sera).

Dans les deux cas, je pense qu'il s'agit là d'une erreur qui peut coûter très cher, aussi bien aux enfants eux-mêmes que pour l'équilibre de toute la famille. On a beau parler de progéniture/descendance, un père/mère ne doit jamais se projeter sur ses enfants, au rique de les étouffer et produire l'effet inverse par rapport au souhait de départ.

Et pourtant, tout cela a été fort bien résumé par nos anciens. En kabylie, on a coutume de dire ceci: "tazemmurt yiwet, elheb yemxalaf" (même si le tronc de l'olivier est le même, les fruits différent).

Chaarar
23/05/2009, 11h25
"tazemmurt yiwet, elheb yemxalaf"

Tu me l'enlève de la bouche :mrgreen:

Zacmako
23/05/2009, 11h26
Salut Scootie. Content de te croiser.
En kabylie, on a coutume de dire ceci: "tazemmurt yiwet, elheb yemxalaf" (même si le tronc de l'olivier est le même, les fruits différent).tout est résumé dans cette sagesse Kabyle...

Scootie
23/05/2009, 11h34
Tu me l'enlève de la bouche


Désolé Chaaa............. h :mrgreen:

Allez, pour me faire pardonner, je t'offre un panier d'olives noires ........ pour que tu ne sois pas vert de rage :mrgreen:

absente
23/05/2009, 11h38
chacun arrive à un moment différent dans l'histoire de ses parents ...
Même si on ne sent rend pas compte, l'éducation et les relations sont différentes entre les parents et les enfants...d'une part
d'autre part, chacun par la suite fait des rencontres différentes qui auront une incidencesur ses choix de vie ...

heureusement que dans une famille ,il y a toujours un pour ne pas suivre le troupeau ...

quelle monotonie sinon !:rolleyes:

Space
23/05/2009, 12h11
je sais pas trop , mais le Rang d'arrivée de l'enfant joue a mon avis sur son caractère et son comportement ...

le plus jeune c'est toujours le plus gâter et le plus chouchouter, et l'aîné le plus responsable , celui du milieu , le perturbateur ....je ne généralise pas , mais c' ce que j'ai remarqué chez certains ...

anebdou
23/05/2009, 12h15
Comment ce fait-il que parfois, les membres d’une même famille, ayant immergé dans le même environnement, puissent avoir des parcours différents, voire opposés ?

La même personne peut avoir des parcours différents selon les différents choix qu'il adopte alors là s'agissant de deux personnes différentes même issues du même géniteurs.
Déjà selon qu'on prend le bus ou le train pour se rendre à Alger on peut avoir un destin différent. On peut rencontrer sa future femme ou la personne qui changera notre destin selon ce choix effectué. Même le fait de s relever à 4 heure de matin ou 7 heure peut changer ce parcours. Il y a beaucoup de paramètres qui régissent ce monde. Ca me rappelle le filme qui s'intitule Cube sorti en 1999.

Mirages
23/05/2009, 12h59
coucou zac!

Ce décalage est-il le fruit d’une conception personnelle de l’avenir, d’un choix, ou alors du simple fait du ‘’méktoub’’ ?

c'est un peu de tout ça!

damLaguL
23/05/2009, 13h30
il y a un proverbe turc qui dit que nos cinq doigt ne se ressemble pas alors qu elles apartienne a la meme personne j espere que tu as compris zacmako

Space
23/05/2009, 14h18
tu as tout résumé dam ....
je savais pas que c' un proverbe turc , ma mère me sort souvent cette réplique ...
elle est p'etre turc :rolleyes:

Zacmako
23/05/2009, 14h25
l y a un proverbe turc qui dit que nos cinq doigt ne se ressemble pas alors qu elles apartienne a la meme personne. j espere que tu as compris zacmakooui..heu... non, heu, ché po... Ben oui c'est vrai, Dam. Mes doigts. Je les regarde depuis un instant déjà... C'est vrai... Il a raison, le proverbe turk. C'est vrai. Ils ne se ressemblent pas. Mon dieu... Mais c'est vrai... hoooooo !:D
Je viens de le comprendre.
Ce que je n'ai pas encore compris Dam, c'est ton secret à nous sortir à chaque fois, un topic aussi génial qu'original.
Quel est ton secret, Dam?...:D

Zacmako
23/05/2009, 14h27
le plus jeune c'est toujours le plus gâter et le plus chouchouter, et l'aîné le plus responsable , celui du milieu , le perturbateur C'est un point de vue très plausible. Dans certaines familles, c'est comme ça que celà se passe...

Scootie
23/05/2009, 14h28
Quel est ton secret, Dam?...

Comment ça Zac, tu veux percer le mystère de la rose rouge toi ? Et bien, bon courage ......... t'as compris yak ?? :mrgreen:

Zacmako
23/05/2009, 14h30
t'as compris yak ?? Attends d'abord que je regarde les doigts de ma main.:mrgreen:

Scootie
23/05/2009, 14h32
Ok, tu prends ton pouls sur le pouce et moi j'me gratte l'oreille avec mon funiculaire :mrgreen:

Chaarar
23/05/2009, 14h33
tu as tout résumé dam ....
je savais pas que c' un proverbe turc , ma mère me sort souvent cette réplique ...
elle est p'etre turc :rolleyes:

On est toujours la tête de turc de quelqu'un ma chére Spacialle :mrgreen:

Zacmako
23/05/2009, 14h33
quelle monotonie sinon !C'est bien vrai.
Salut, Mirages. Heureusement que tous ces facteurs entrent parfois en action.
Déjà selon qu'on prend le bus ou le train pour se rendre à Alger on peut avoir un destin différent.en effet. l'espace d'une seconde et le futur est tracé...

Lenasia
23/05/2009, 14h37
Je suis d'accord avec Chaarar et Spacialle : ce qui joue avant tout c'est la personnalité propre de l'enfant et son rang dans la fratrie. Parce que selon qu'on soit l'aîné, le cadet ou le benjamin, on développe une personnalité différente.
Enfin, c'est ce que je remarque. :rolleyes:

Space
23/05/2009, 14h40
On est toujours la tête de turc de quelqu'un ma chére Spacialle

je comprend mtn , pourquoi elle me sort cette réplique :confused:

freemonaliza
23/05/2009, 15h50
parfois y'a des parents qui ont révé d'étre medecin ou avocat et à cause d'une raison ou d'une autre,ils ont echoué à létre!alors ils veulent voir ce réve tant désiré se réaliser à travers leurs progénitures en ignorant que cela peut ne pas intéressé leurs enfants!je connais une personne qui ne s'intéressait pas du tout à la medecine mais son pére l'a obligé à le faire mais au bout de sa sixiéme année!elle n'en pouvait plu et elle a du abondonné!en relatant son histoire,elle en voulait beaucoup a son pére car il a gaché toute sa vie!j'ai remarqué ce comportement aussi chez une cousine,qui n'arrête pas de supplier sa fille de faire de la medecine en lui expliquant à chaque fois son réve de jeunesse et que si vraiment elle l'aime,elle ne pourra que lui réaliser ce dont elle ne pouvait atteindre!:22:

je connais aussi une fraterie de 6 membre qui ont tous fais des etudes supérieurs et qui sont trés bien placé,et ça été un défi pour montrer à leurs pére qu'ils sont capable de faire une bonne carriére malgrés son absence et ses incartades!

damLaguL
23/05/2009, 16h06
je savais pas que c' un proverbe turc , ma mère me sort souvent cette réplique ...
elle est p'etre turc oui spacialle ce proverbe est turc possible qu elle a des origines turc ta maman demande lui

zacmaco je ne sait pas d ou je sort toujour ces bon topic je pense en ouvrir quelques une dans quelques temps

Cookies