PDA

Voir la version complète : A quelques jours du rendez-vous viennois de l’OPEP: Les ministres du G8 en réunion à


DZone
24/05/2009, 22h58
Les ministres du G8 en réunion à Rome

Le ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, a participé hier à Rome à la rencontre des ministres chargés de l’Energie du G8 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon, Russie).

Cette rencontre, qui intervient à quelques jours de la réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, prévue jeudi prochain à Vienne, entre dans le cadre de la présidence italienne du sommet du G8 qui se tiendra du 8 au 10 juillet 2009 dans la ville italienne de L’Aquila. Lors de cette rencontre de deux jours, les ministres de l’Energie du G8 ont abordé la baisse des investissements dans des projets énergétiques due à la crise économique et financière.

«Les investissements dans de nouveaux projets énergétiques et de nouvelles technologies sont aujourd’hui différés ou annulés à cause des incertitudes pesant sur les marchés financiers et de la réduction de la demande», a indiqué le ministère italien de Développement économique dans un document de présentation de cette réunion. «Lorsque la crise sera terminée, il existe le risque d’une offre insuffisante d’énergie et donc de prix élevés et instables», a-t-il poursuivi. Passés d’un record absolu de 147,50 dollars en juillet dernier à 32,40 dollars en décembre, les cours du pétrole se sont graduellement raffermis depuis le début de l’année et viennent de repasser la barre des 60 dollars.

Les ministres de l’Energie, ou leurs représentants, de quinze pays, parmi lesquels des puissances émergentes et des pays producteurs (Algérie, Brésil, Chine, Inde, Mexique, Afrique du Sud, Egypte, Corée du Sud, Arabie saoudite, Australie, Indonésie, Libye, Nigeria, Rwanda, Turquie) ont été invités à cette réunion. Au total, les 23 pays représentent plus de 80 % de la demande et de l’offre d’énergie dans le monde, selon le ministère italien. Cette rencontre a vu également la participation du commissaire européen à l’énergie, Andris Piebalgs, ainsi que des représentants d’institutions internationales (Agence internationale de l’énergie, FMI, Banque mondiale).

Jeune Indépendant

Cookies