PDA

Voir la version complète : Emirats : Le gaz naturel est prêt pour la route


zek
26/05/2009, 17h12
Les infrastructures nécessaires pour permettre aux véhicules de fonctionner au gaz naturel seront mises en place d’ici au mois d’août à Abu Dhabi et à Sharjah, a annoncé hier Adnoc Distribution. Par ailleurs, dans le cadre de la première phase du plan de mise en œuvre de l’Adnoc, 20 stations-service de la capitale, d’Al Ain et de Sharjah seront équipées, avant la fin 2010, de pompes à gaz naturel pour les véhicules.

« L’Adnoc vise à installer les pompes à un rythme approximatif de deux stations-service par mois », a déclaré Clark Munro, l’ingénieur responsable du programme de distribution de gaz naturel de l’Adnoc, lors de la conférence Gastech tenue à Abu Dhabi.

L’Adnoc prévoit également de construire dans neuf stations-service réparties dans les trois villes, des installations où les automobiles pourront être converties au gaz naturel. Les véhicules de parcs automobiles et les taxis seront modifiés en premier.

Selon les spécialistes, le nombre d’automobiles roulant déjà au gaz naturel au niveau mondial est estimé à huit millions. Parmi les avantages de ce carburant figurent une réduction de jusqu’à 60 pour cent des émissions de monoxyde de carbone et une diminution des coûts d’exploitation pouvant atteindre 30 pour cent par rapport à ceux des moteurs à essence.
Les voitures converties au gaz naturel peuvent toujours rouler à l’essence, a précisé M. Munro. « Vous pouvez passer d’un carburant à l’autre en appuyant sur un bouton, tout en roulant, et par conséquent vous avez une voiture bicarburation disposant d’une autonomie bien supérieure à celle d’un simple véhicule essence », a-t-il observé.

Le coût de la conversion des véhicules est incertain, a dit M. Munro. « À ce stade, le prix vraisemblable change tous les jours. »
M. Munro a également dit que ce carburant était moins dangereux à utiliser que l’essence. « C’est beaucoup plus sûr qu’un réservoir d’essence ou qu’une bouteille de GPL (gaz de pétrole liquéfié) en cas de collision. Le réservoir de gaz naturel est fabriqué en acier de 8 mm d’épaisseur ; il est anti-balles et résistant au feu. »

M. Munro a également fait remarquer que même en cas de rupture du réservoir, le gaz se disperserait rapidement car il est plus léger que l’air. Le risque d’incendie est aussi minime, a-t-il dit. Toutefois, les collectionneurs de voitures anciennes désireux de réduire leurs émissions ne pourront pas faire convertir leurs véhicules au gaz naturel. « Pour réussir à convertir un véhicule au gaz naturel, il faut qu’il soit équipé d’un moteur à injection multipoint séquentielle », a-t-il dit.

Un programme pilote ayant converti 35 automobiles au gaz naturel en 2005 a été jugé extrêmement positif. « Nous avons testé la technologie et avons recueilli les réactions des conducteurs, et nous avons dépassé aujourd’hui le stade d’expérience pilote », a précisé M. Munro.

La deuxième phase du programme de mise en œuvre de l’Adnoc débutera fin 2010. Dans le cadre de celle-ci, la conversion au gaz naturel et le carburant seront offerts au grand public, un plus grand nombre de stations-service et de centres de conversion seront construits et les infrastructures nécessaires seront mises en place dans d’autres émirats.

Abu Dhabi possède environ quatre pour cent des réserves mondiales totales de gaz naturel, ce qui représente, selon les estimations, 5,8 milliards de mètres cubes.

The National

riati
26/05/2009, 21h56
C'est bien cela être précurseur ..

Cookies