PDA

Voir la version complète : La Société de distribution d’électricité et de gaz affiche sa satisfaction


DZone
27/05/2009, 10h35
Bien que des factures demeurent impayées

La Société de distribution d’électricité et de gaz affiche sa satisfaction

La Société de distribution d’électricité et de gaz est (SDE) s’et invitée hier en fin d’après-midi à la maison de la culture de Constantine pour présenter son bilan d’exercice relatif à l’année 2008. Devant ses partenaires des régions de l’Est et un parterre de journalistes locaux, le président-directeur général, M. Belgabli, a brossé un tableau dans lequel il est revenu sur la création, en janvier 2006, de cette filiale du groupe Sonelgaz avant d’énoncer les performances enregistrées par son organisme qui regroupe 19 directions, avec 82 services commerciaux.

Les dépenses globales des investissements de la SDE frôlent les 132 720 MDA durant cette période. «Les actions significatives que l’on a menées ont touché à des programmes publics avec une modernisation du réseau. Par ailleurs, on a ciblé le volet de la formation et le relookage des structures d’accueil», dira le P-DG. Il faut souligner que le secteur de l’encadrement et du recyclage se taille 1,2% du chiffre d’affaires et 15% de la masse salariale.

Par ailleurs, l’intervenant a révélé qu’il y a beaucoup de vols d’ouvrages et de cuivre qui se fait à l’Est. Il avancera le chiffre de 7 à 8 milliards de centimes de pertes occasionnées par ce vol. «Ce genre de pratique malsaine existe dans les zones éloignées», ajoutera-t-il. Toujours dans la même optique, M. Belgabi avouera l’existence de fraudeurs qui usent de l’énergie électrique notamment sans en payer la consommation.

Questionné sur les créances que détient la société, le responsable atteste avoir intenté des actions en justice envers les clients dont la facture est colossale. Quant aux factures «légères», «on cherche toujours des solutions… Au moins 60 factures impayées se trouvent au niveau de chaque direction», confirmera-t-il. L’autre problème soulevé lors de cette rencontre concernera le passage des lignes à haute tension au-dessus des habitations, à l’image de la cité Sissaoui. On apprendra que le respect de la propriété privée instauré en 2009 contraint quelque peu les services de la SDE d’opérer dans ce cadre. En revanche, selon d’autres sources, le problème est aussi dû au fait que les permis de construire sont délivrés sans passer par la Sonelgaz qui devrait les parapher bien avant l’entame des travaux de construction.

«Et comme l’électricité est livrée selon la demande, on ne pénalise personne», confiera une responsable à la SDE.

S’agissant du délestage auquel recourt la Sonelgaz à chaque période de grande chaleur, le conférencier rassurera : «Avec des centrales en phase de construction (Tipasa, Relizane, Annaba, Batna, M’sila…) et parmi lesquelles il y en a qui seront opérationnelles d’ici juin, on écarte cette thèse de coupure volontaire.» Notons enfin que la SDE a réalisé un chiffre d’affaires énergie de 45 090 MDA avec un taux de perte évalué à 16,18% contre un objectif de 15%.

La Tribune Online

Cookies