PDA

Voir la version complète : Un enquêteur militaire étasunien confirme le viol de femmes et d’enfants à Abu Ghraib


myra21
29/05/2009, 21h33
Un enquêteur militaire étasunien confirme le viol de femmes et d’enfants à Abu Ghraib




Vendredi 29 Mai 2009




Joseph Watson, 28 mai 2009

Ça n’aura pris que cinq ans, mais les grands médias ont fini par admettre la vérité de la raison du blocage de la diffusion publique de certaines photos et vidéos de l’infâme camp de la prison d'Abou Ghraib : elles montrent des soldats étasuniens et des autres gardiens de la prison en train de violer des femmes ainsi que des gamins.

Lors d’un interview avec le London Telegraph, le major général Antonio Taguba, l’ancien officier de l'armée qui a dirigé une enquête sur la prison d'Abou Ghraib en Irak, a confirmé les détails du premier rapport de l’armée (http://www.informationclearinghouse.info/article6527.htm) : Les photos non divulguées montrent des viols et des abus sexuels sur des femmes et des mineurs.

« Au moins une photo montre un soldat étasunien violant apparemment une prisonnière, alors qu’une autre montrerait un traducteur en train de violer un détenu, » rapporte le Telegraph (http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/northamerica/usa/5395830/Abu-Ghraib-abuse-photos-show-rape.html), ajoutant : « D'autres photos représenteraient des agressions sexuelles contre des prisonniers avec des objets incluant une matraque, du fil de fer et un tube phosphorescent.

Taguba a aussi vérifié la crédibilité des déclarations d’autres prisonniers témoins oculaires, qui décrivent un traducteur américano-égyptien en uniforme violant des adolescents.
Parmi les représentations photographiques, diffusées plus tard en vertu du droit à la liberté de l'information, il y a celle se rapportant à ce que Kasim Mehaddi Hilas a dit : « J'ai vu [un tel] sodomiser un gamin, son âge pourrait être environ 15 à 18 ans. Le gamin a été très gravement blessé et ils ont couvert toutes les portes avec des draps. Puis, quand j'ai entendu crier, je me suis hissé sur la porte, parce que le dessus n'était pas couvert, et j'ai vu [un tel], en uniforme militaire, mettant sa **** dans le *** du petit gamin ... et la femme soldat prenait des photos. »

Taguba a déclaré au Telegraph : « Ces images montrent des actes de torture, des sévices, des viols et toutes sortes d'indécences. »

La confirmation de Taguba, selon laquelle les photos montrent des viols, signifient que le président Obama ne pouvait que mentir quand il a affirmé : « Je tiens à souligner que les photos, qui ont été exigées dans cette affaire, ne sont pas particulièrement sensationnelles, surtout quand on les compare aux images douloureuses d’Abu Ghraib dont nous nous rappelons. »

Comme nous l'avions signalé la semaine dernière, ces horreurs étaient confidentielles depuis des années, mais la couverture médiatique du scandale d'Abou Ghraib a toujours formulé le problème dans le contexte d’« abus, » faits simplement de bizutages de style fraternité de collège et d’empilages de prisonniers en pyramides humaines.

En réalité, le pire de la torture n'a jamais été vu, et il inclut le viol de femmes et d’enfants, aussi bien que des rossées sauvages jusqu’à la mort des détenus.

D'autres détails ont aussi été rendus publics par Seymour Hersh, le journaliste d'investigation du New Yorker (http://www.salon.com/politics/war_room/2004/07/15/hersh/index.html), qui a dit en juillet 2004 lors d’une conférence de l’ACLU :
« Quelques-unes des pires choses qui se sont passées, dont vous n’avez aucune idée, d’accord ? » a déclaré Hersh. « Des vidéos avec des femmes. Certains d'entre vous ont pu lire qu'elles faisaient passer des lettres à l’extérieur, de la correspondance pour leur époux. C'était à Abou Ghraib ... Les femmes faisaient sortir des messages disant « S'il vous plaît viens et tues moi, à cause de ce qui est arrivé, » et ce qui s'est passé, c’est essentiellement que des femmes ont été arrêtées en compagnie de jeunes garçons, des enfants dans les cas qui ont été enregistrés. Les garçons ont été sodomisés devant les caméras en marche. Et le pire par-dessus tout ça, c’est la bande sonore du hurlement des garçons que votre gouvernement a fabriquée. Ils sont dans la terreur totale. Ça va sortir. »

Suite à son refus de rendre publiques les photos inédites, l'ACLU a accusé le Président Obama « d’être devenu avant tout complice de la torture qui sévissait durant les années Bush, en étant complice de sa dissimulation. » L’administration Obama a en plus à tout bout de champ cherché à protéger les agents impliqués dans la torture (http://www.independent.co.uk/news/world/americas/obama-pledges-to-protect-cia-torture-operatives-1670067.html) contre des poursuites judiciaires.


Original : www.*************/us-military-investigator-confirms-women-and-children-were-raped-at-abu-ghraib/ (http://www.*************/us-military-investigator-confirms-women-and-children-were-raped-at-abu-ghraib/)
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info (http://*******************/)

Cookies