PDA

Voir la version complète : Les Etats-Unis mettent en garde la Corée du Nord et la Chine appelle au calme


mendz
30/05/2009, 10h23
La crise diplomatique provoquée par les tirs de missiles nord-coréens continue d'occuper les esprits des responsables américains. Le secrétaire à la défense américain, Robert Gates (http://www.lemonde.fr/sujet/79b6/robert-gates.html), a prévenu que Washington "n'accepterait pas une Corée du Nord dotée de l'arme atomique", ajoutant que l'objectif de l'administration Obama reste "la dénucléarisation de la péninsule coréenne". "Le programme nucléaire nord-coréen constitue un danger pour la paix et la stabilité régionales", a-t-il encore ajouté.

Après avoir tiré six missiles à courte portée au cours de la semaine, Pyongyang a menacé de prendre des mesures de "légitime défense" en cas de sanctions de l'ONU. Des photos prises par satellite ont également révélé des mouvements de véhicules sur un site de missile, laissant penser que l'armée nord-coréenne se préparait à lancer un engin balistique à longue portée, selon deux responsables américains de la défense.

Citant un responsable sud-coréen, l'agence Yonhap estime qu'il faudrait au moins deux semaines à la Corée du Nord pour mettre en place le dispositif nécessaire à un tir. L'agence prévoit que le missile sera opérationel aux alentours du 16 juin, date à laquelle les président américain et sud-coréen doivent se rencontrer à Washington.

PÉKIN APPELLE AU CALME

Robert Gates a également averti le régime nord-coréen que tout "transfert d'armement ou de matériel nucléaire par la Corée du Nord à des Etats ou des acteurs non-étatiques serait considéré comme une grave menace". "Nous tiendrions la Corée du Nord pleinement responsable de tels actes", a-t-il souligné, estimant que les actions de Pyongyang pourraient relancer la course aux armements dans la région. "S'ils continuent sur cette voie, je pense que les conséquences pour la stabilité de la région seront significatives", a prévenu le responsable américain.

M. Gates doit rencontrer, samedi, des responsables japonais et sud-coréens pour tenter de les rassurer. Séoul a de nouveau demandé au Conseil de sécurité de l'ONU d'adopter "des mesures actives" contre son voisin du Nord. Le Japon et les Etats-Unis ont fait circuler un projet de texte qui condamne fermement les tirs nord-coréens et demande une application stricte des sanctions déjà adoptées. Cette résolution est actuellement débattue à New York (http://www.lemonde.fr/sujet/ee94/new-york.html). De son côté, la Chine, par le biais d'un responsable militaire, a lancé un appel au calme, demandant à la communauté internationale de "garder la tête froide".

Le Monde

Cookies