PDA

Voir la version complète : Grippe A : tous les Français vaccinés cet automne ?


gdesmon
31/05/2009, 09h39
Bastien Hugues (lefigaro.fr) 30/05/2009

Selon le Journal du Dimanche, le gouvernement a commandé 100 millions de doses du futur vaccin contre la grippe A/H1N1 et envisagerait une vaste campagne de vaccination après l'été. Coût évoqué : un milliard d'euros.

Les Français seront-ils tous vaccinés cet automne contre l'épidémie de grippe A/H1N1 ? Selon le Journal du Dimanche (JDD), le gouvernement prépare en tout cas activement une campagne de vaccination «d'une ampleur inégalée» et qui toucherait tous les Français de plus de trois mois. L'hebdomadaire précise que l'Etat s'apprête à débourser près d'un milliard d'euros pour acheter quelque 100 millions de doses de vaccin à trois laboratoires.

Samedi, le ministère de la Santé a confirmé avoir préempté 50 millions de doses auprès du laboratoire GlaxoSmithKline, et a précisé que des discussions étaient en cours auprès de Sanofi et Novartis. Entre une communication alarmiste et le risque de ne pas être prêt à temps, le gouvernement opte donc pour le principe de précaution, redoutant une nouvelle vague de contaminations après l'été. «En 1918, la grippe espagnole avait, elle aussi, marqué le pas au printemps avant de revenir à l'automne, tuant 40 millions de personnes, rappelle le JDD. Mais à l'époque, il n'y avait pas de vaccin...».

Chaque année, les autorités sanitaires invitent environ 9 millions de Français, principalement les personnes de plus de 65 ans, à se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Cette fois, tous les Français pourraient être vaccinés en cas de retour massif du virus. «Nous serons prêts à opérer dans un laps de temps très court», affirme le ministère de la Santé dans les colonnes du JDD. «Personne n'aurait le droit, sauf dans le cas d'une contre-indication médicale, de refuser de se soumettre à une telle vaccination», explique la codirectrice de l'Institut droit et santé à l'université Paris-V-Descartes

Décision à l'automne

La mise en place d'une campagne de vaccination générale sera décidée à l'automne, notamment si l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) venait à relever son niveau d'alerte à l'échelon 6. «Nous nous appuierons sur trois piliers : les masques, les antiviraux et les vaccins», précise encore un porte-parole du ministère de la Santé, cité par le JDD.

Selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé, 15.510 cas et 99 décès liés au virus ont été recensés dans le monde depuis l'apparition de l'épidémie. En France, 26 cas ont jusqu'à présent été confirmés, et 14 sont en cours d'analyse.

transit
31/05/2009, 11h31
L'info a ete dementie par le ministére de la santé française

Cookies