PDA

Voir la version complète : Afin De Faire Changer D’avis Barack Obama, Le Conseil Des Colons Israéliens Envisage


myra21
31/05/2009, 15h11
AFIN DE FAIRE CHANGER D’AVIS BARACK OBAMA, LE CONSEIL DES COLONS ISRAÉLIENS ENVISAGE D’ORGANISER DES FAUX ATTENTATS PALESTINIENS


Le journal “Le Monde” s’était également inquiété, récemment, de la dérive violente et raciste de la société israélienne, affirmant même que “Le colonialisme et le racisme sont les grands vainqueurs des élections israéliennes”

http://libertesinternets.files.**************/2009/05/bersheeba.jpg?w=184&h=204 (http://libertesinternets.files.**************/2009/05/bersheeba.jpg) Rien de tel qu'un bon petit attentat contre un bus pour remobiliser l'opinion en faveur des colons et faire changer d'avis Barack Obama.






[Dov Lerner - IES News Service - 28/05/2009]


Si l’arrivée au pouvoir d’Avigdor Lieberman a donné des ailes au “Bloc des colonies”, la nouvelle administration Obama à Washington ne lui plait pas du tout. La grande majorité des membres de la Yesha (conseil des colons) appelait d’ailleurs à voter pour McCain.
Jusqu’à présent la question des colonies donnait lieu à un ballet bien réglé entre Washington et Tel-Aviv. On “exigait” l’arrêt de la colonisation dans les territoires occupés, la police israélienne faisait semblant de démanteler deux ou trois cabanons en tôle sur une colline, la presse titrait “Israël a démantelé une colonie, au tour des Palestiniens maintenant de faire un effort” et le lendemain les cabanes étaient remontées… et personne ne parlait des milliers de maisons en béton qui continuent à se construire illégalement ailleurs.
Mais il semblerait qu’avec Obama la donne ait changée et que Washington ne soit plus aussi compréhensif. Et cela inquiète le petit groupe ultra-radical du bloc des colonies, qui a déjà tendance à être paranoiaque par ailleurs. Et soudain on entend beaucoup parler du général Eitan Ben Elyahu, ancien chef de l’armée de l’air israélienne, qui avait déclaré qu’il fallait “fortement réduire la population arabe dans les territoires“ (http://www.thenational.ae/article/20090107/FOREIGN/679011682/1140) afin de créer “des réalités sur le terrain”.
En début de semaine s’est tenu une réunion rassemblant différents responsables militants des colonies de Tekoa, Yitzhar, Hebron… ainsi que des représentants de la Yesha “qui ont insisté sur le fait qu’ils étaient la à titre personnel mais feraient remonter les messages”. Le but était d’étudier les moyens de renforcer la pression sur le gouvernement Netanyahou, afin qu’il ne “plie pas devant les diktats de Washington et protège notre droit à vivre sur notre terre”. Croisant dans un café, un ami colon qui avait assisté à la réunion, il m’a permis de jeter un coup d’oeil à ses notes. C’est éclairant sur le degré de violence sectaire dans lequel les colons se sont laissés enfermer. La presse israélienne s’est d’ailleurs inquiété à plusieurs reprises sur “le danger d’un terrorisme juif”. (http://libertesinternets.**************/2008/11/07/muki-dagan-le-danger-du-terrorisme-juif/)
Au cours de cette réunion, à plusieurs reprises, l’assistance a souligné que – du fait de la réussite de la politique sécuritaire en Israël – la population était démobilisée face à la menace arabe. Pour A. L., de Tekoa, “les colons sont l’avant poste qui protège Israel. A Tel-Aviv, ils n’ont plus vu un arabe depuis 20 ans, ils ne savent pas comment ils sont. Tandis que nous, nous subissons leurs attaques tous les jours, mais personne ne fait attention à nous.”
Pour D.S., de Hebron, “il faut réveiller l’opinion israélienne, lui faire voir la réalité en face, il ne peut pas y avoir de concessions face aux terroristes. A Washington ils sont loin, ils n’y connaissent rien, ils se laissent berner par les sourires doucereux de Abbas et de ses conseillers en communication… c’est à nous de leur montrer que les arabes n’ont pas changé.”
Plusieurs participants à la réunion ont applaudi quand Y.A. de la colonie radicale de Yitzhar (qui s’est déjà plusieurs fois affronté à la police) et S.L. de Giv’at ha’Avot (où les jeunes se sont fait une spécialité d’aller harceler la population arabe) ont déclaré : “Quand on parle de nos problèmes à Tel-Aviv, ils s’en foutent, ils en ont marre de la guerre, ils veulent pouvoir aller à la plage tranquilles, sans qu’on leur prenne la tête avec nos problèmes. C’était pas comme ça avant, avant, quand les bombes explosaient dans les bus et les pizzerias, le pays nous comprenait, nous étions tous soudés face aux arabes. Il faudrait peut-être qu’il y ait à nouveau des bombes dans les bus, pour réveiller les gens.”
Les représentants de la Yesha ont souligné que le succès de la cloture de sécurité avait permis d’empêcher les terroristes de passer en Israël et qu’on ne pouvais pas attendre une campagne terroriste arabe pour unifier le pays. “La cloture a crée un faux sentiment de sécurité dans la population. Les gens sont moins attentifs à nos problèmes”.
Les dernières guerres à Gaza n’ont pas eu le même effet et surtout il n’y a pas de lien avec les problèmes des colons en Judée-Samarie. “L’image fausse qui s’est crée, c’est que à Gaza c’est des fous tandis qu’en Judée c’est des gentils. Or nous savons bien qu’il n’y a pas de différence. Un arabe est un arabe et il n’y aura pas de paix sur notre terre tant qu’il en restera un seul. Mais ça, les bonnes âmes ne veulent pas l’entendre. Peut-être que, effectivement, si quelques attentats venaient leur rappeler la véritable nature des arabes, cela pourrait faire changer d’avis les Américains.”
Le discours du représentant de la Yesha a été applaudi. Mon ami colon n’a pas eu le moindre scrupule a me raconter la réunion, avec un grand sourire. “Les choses vont bouger, tu vas voir. On va pas se laisser faire. Le Sinai et Gaza ont montré qu’avec les arabes, la moindre concession est vue comme un signe de faiblesse. On leur a donné nos terres, cela n’a rien changé. Il faut juste que les gens le comprennent et qu’on ait le courage de dire ***** aux Américains. Ensuite on pourra finir le travail”.
Si j’étais vous, j’éviterais de prendre le bus ces prochains mois, en Israël. Pour ma part, j’ai décidé ce matin là, de me remettre au vélo pour aller au travail.



http://*******************/_images/ext/unknown.gif http://libertesinternets.**************
(http://libertesinternets.**************/)

diablo-colorado
31/05/2009, 16h03
Un arabe est un arabe et il n’y aura pas de paix sur notre terre tant qu’il en restera un seulEt un chien est un chien ! plutôt je voulez dire un israélien est un israélien !

Et après ils nous demandent de commémorer la shoah et avoir de la compassion pour eux !

Vous savez quelle est la plus grande faute de Hitler ?.....Il a pas cramer tous ces chiens quand il avait l'occasion ! Je suis sure que cet homme avait des visions ou le sentiment de ce que cette race feras au monde !

On leur a donné nos terresOn a beau cherchez dans l'histoire jusqu'à remontez a l'age de la pierre ,vous avez aucune trace ! Vous n'avez jamais existez ! Ces terres sont arabes merci de ne pas utiliser les prénoms possessifs !

Peut-être que, effectivement, si quelques attentats venaient leur rappeler la véritable nature des arabes, cela pourrait faire changer d’avis les Américains.”J'espère de tous mon cœur qu'une bombe explose devant toi mais que tu meurt pas , plutôt tu seras décapiter de tes membres, et que tu reste tous au long de ta misérable vie a te rappelez de ce que tu a dis . Amen

charaf
31/05/2009, 16h14
Diablo tu joues leur jeu en faisant référence à Hitler...
Sinon rien de neuf sous le soleil...

djet 7
31/05/2009, 16h17
bien dit diabolo

Cookies