PDA

Voir la version complète : Israël inquiet du discours d'Obama au Caire


nacer-eddine06
03/06/2009, 11h55
Israël espère que le discours de réconciliation à l'adresse du monde musulman que doit prononcer jeudi au Caire le président américain Barack Obama (http://www.lemonde.fr/sujet/d309/barack-obama.html) ne se fera pas à ses dépens, a indiqué mercredi un proche du premier ministre, Benyamin Nétanyahou (http://www.lemonde.fr/sujet/f038/benyamin-netanyahou.html).
"Le président américain a le droit de tenter de se réconcilier avec le monde musulman et faire concurrence à Al-Qaida ou l'Iran pour conquérir son cœur ; pour notre part, nous devons vérifier que ce cela ne portera pas atteinte à nos intérêts communs" avec les Américains, a déclaré à la radio militaire le ministre des transports, Israël Katz (http://www.lemonde.fr/sujet/b37d/israel-katz.html). Ce proche de M. Nétanyahou, qui le considère comme son porte-parole, a également souligné que M. Obama était "amical envers Israël". "Mais il a une approche différente [de celle du président George Bush (http://www.lemonde.fr/sujet/5b21/george-bush.html)], il envoie d'autres messages au monde arabe et musulman, c'est une autre réalité, qui n'est pas facile", a-t-il ajouté.
Le président américain va prononcer son discours alors que les relations entre Israël et les Etats-Unis traversent une période de tension en raison du refus de M. Nétanyahou d'accepter l'idée d'un Etat palestinien et de geler totalement la colonisation en Cisjordanie, comme le réclame M. Obama. "Il existe une coopération intense entre Israël et les Etats-Unis, mais les désaccords se sont récemment aggravés", a admis M. Katz, en critiquant de nouveau les pressions exercées par le président américain pour imposer un arrêt total de la construction dans les colonies juives.

"Le gouvernement actuel ne gèlera pas la croissance naturelle de la population dans les colonies de Judée-Samarie [Cisjordanie] et de Jérusalem, il n'y a aucune espèce d'hésitation sur ce sujet", a-t-il réaffirmé. M. Katz a toutefois souligné que le premier ministre n'excluait pas de "faire preuve d'une certaine souplesse", en allusion à 22 colonies sauvages créées par des colons extrémistes dont le gouvernement est prêt à ordonner le démantèlement. Ces colonies n'ont pas reçu l'aval du gouvernement.
De son côté, le président américain a exclu pour le moment tout compromis sur le dossier en refusant, tout comme la communauté internationale, de faire une distinction entre colonies "légales" et "sauvages".

Dandy
03/06/2009, 12h03
La posture apocalyptique fait parti de l'inconscient politique Israélien; la moindre réserve à leur politique et ils crient instantanément à la disparition d'Israël qu'ils assimilent à un nouveau génocide (histoire de réactiver une peur panique dans leur électorat et une culpabilité qu'ils voudraient universelle et a-historique).

En gros, ils savent que maken maken: Obama ne les a menacé d'aucune sanction concrète (même pas financière contrairement à Bush père) et n'a arrêté aucun calendrier pour le démantèlement des colonies de Cisjordanie. Ils essaient de garder les avantages énormes qu'ils ont acquis avec l'administration de Bush fils et transformer une lettre à Sharon en accord officiel américain pour la poursuite des colonies...

La notion de "légal" est très marrante chez les Israéliens: elles ne fait nullement référence aux arrêts internationaux mais aux décisions du gouvernement israélien. Ils sont prêt à démanteler les colonies qu'ils n'ont pas autorisé (ils appellent cela colonies "sauvages") quant à l'expansion condamnée par la communauté internationale, il n'en ont que cure, puisqu'elle a été faite avec l'autorisation d'un gouvernement israélien (les fameuses colonies "légales").

A mon avis ces pics rhétoriques n'ont d'autre dessein que de calmer la rue arabe, maintenir les monarchies amies en place afin de mieux préparer la campagne d'Iran.

houari16
03/06/2009, 13h44
tout comme la communauté internationale, de faire une distinction entre colonies "légales" et "sauvages".
Est-ce qu il y a une autre juridiction internationale ( purement israelienne ) qui stipule une distinction entre colonies « légales » et « sauvages »
Et bien les israéliens sont fort en expan sion ( protocoles de sion )

Cookies