PDA

Voir la version complète : Les phrases mythiques de la Nation Algérienne


l'imprevisible
07/06/2009, 12h06
Bonjour à tous.


A l'occasion des festivités du centenaire de la prise d'Alger, en 1930, une personnalité "indigène", fonctionnaire de son état, tient cet éloge :

« Algérie, cadre incomparable pour l'épanouissement des féeries de votre civilisation, où la part de tous soit égale, dans le labeur comme dans les fruits. Ils savent que revendiquer des droits c'est toujours revendiquer des devoirs et ils rêvent d'une famille française s'élargissant toujours pour accueillir tous ceux qui, avec une foi vibrante, veulent travailler à son impérissable grandeur. »



De qui est cette phrase ?


.../...

Harrachi78
07/06/2009, 19h51
Ça serait pas Ferhat Abbas du temps ou il y croyait encore ?

djamal 2008
07/06/2009, 22h48
Tout ce que je retiens de lui sa infamante phrase : " J'ai beau interroger les cimetières, il n'existe pas de nation algérienne ". Il existait la nation de sa femme!

Lebrac
08/06/2009, 00h15
Ferhat Abbas était pharmacien si mes souvenirs sont bons.
Fonctionnaire, fonctionnare.... je ne vois pas.

l'imprevisible
08/06/2009, 07h57
Non il ne s'agit pas de Ferhat Abbas.






.../...

sandaryo
08/06/2009, 10h44
Cette phrase je l'attribuerai à Ben Badis un dignitaire musulman ne reconnait comme état que la nation de l'Islam .

l'imprevisible
13/06/2009, 14h50
L'auteur est bien Abdelhamid Ben Badis.

Alors vas-y expliques donc la phrase, Sarutobi ?




../..

nettat
14/06/2009, 00h15
J'aimerais bien voir ce que ça donne en arabe !

sandaryo
14/06/2009, 09h21
sandaryo je crois que tu n'as pas du tout compris la phrase... :/
Après l'intervention de l'imprévisible , je crois qu'il serai préférable pour toi de tourner plusieurs fois ta langue dans ton nez à présent , et d'apprendre à participer utilement au topic au lieu de surveillé ce qu'écrivent les autres .;)

benam
14/06/2009, 17h34
... parler de "nation de l'Islam" en face d'un éloge manifeste de la colonisation, ce n'est pas ce qu'il y a de plus approprié.
La phrase date de 1930. A ce moment là, l'indépendance apparaissait encore très lointaine pour ne pas dire une douce utopie.


-

Lebrac
14/06/2009, 18h55
La phrase date de 1930. A ce moment là, l'indépendance apparaissait encore très lointaine pour ne pas dire une douce utopie.
Il existait déjà un parti indépendantiste en 1930 (dont sera issu le FLN), et les le mouvement des oulémas fut le dernier mouvement politique musulman à rejoindre le FLN (après les centralistes et Abbas).

Harrachi78
14/06/2009, 20h15
Qu'en est-il du contexte ? Quand et ou cela a-t-il été déclaré par Ben Badis ?

l'imprevisible
14/06/2009, 20h19
Qu'en est-il du contexte ? Quand et ou cela a-t-il été déclaré par Ben Badis ?

Probablement le même que celui de Ferhat Abbas ? Tu ne pense pas ?



../..

Harrachi78
14/06/2009, 20h25
Peut-être bien, mais ils n'étaient pas du même courant politique au départ.

Tu n'aurais pas une date ?

djamal 2008
14/06/2009, 20h42
Dans ce temps il était inimaginable que la France ne sorte de l'Algérie, ce n'est qu'en 54 que les choses avaient changé, je dirais après la guerre II. L'ére de la télévision avait beaucoup aidé, ainsi que les pays frères : le Maroc, la Tunisie, la Lybie etc...Ibn Badis est mort avant que le mythe de la france fut innondé pas l'allemagne, l'algérien y voyait les choses autrement. Frehat, dans le temps n'a pas trouvé le nom de l'Algérie dans les cimetières, c'est-à-dire à quel point la France nous avait mesmerised par sa grandeur et son invincibilité.

Cookies