PDA

Voir la version complète : Evolution du climat des affaires en Algérie: Les chefs d’entreprise optimistes


DZone
13/06/2009, 15h34
Après un début d’année difficile, les chefs d’entreprise semblent avoir retrouvé petit à petit confiance par rapport à l’évolution de l’environnement global des affaires dans le pays.

L’enquête menée par le Forum des chefs d’entreprise (FCE), qui évalue mensuellement l’indice de confiance des opérateurs économiques, observe qu’il y a eu entre les mois de janvier et mai 2009 un regain appréciable de cet indice, qui est passé de la zone négative où il était à -6 à une valeur positive de +6, soit une progression 12 points en 5 mois. Cette tendance ascendante est «l’expression d’un regain d’optimisme des chefs d’entreprise après leurs craintes et leurs appréhensions devant l’ampleur de la récession économique qui s’est installée depuis le troisième trimestre 2008 dans les pays développés, notamment chez nos principaux partenaires commerciaux de l’Union européenne», estime le FCE dans sa dernière publication. Il a expliqué que la même tendance vers l’amélioration du climat des affaires «est observée ces derniers mois au niveau de l’ensemble des secteurs d’activité économique».

Il est noté dans ce cadre le passage dans la zone positive de l’indice des industries agroalimentaires qui a gagné 27 points depuis le mois de février dernier, passant de -10 à 17. Pour les autres secteurs figurant dans l’enquête, l’étude du FCE fait état d’un redressement significatif des indices bien qu’ils restent dans la zone négative. Il en est ainsi pour les industries manufacturières dont l’indice est passé de -39 en avril à -10 (+29 points) en mai, celui des services qui est passé de -28 en avril à -6 en mai (+ 22) et celui du BTPH qui est passé de -13 en avril à -2 en mai (+ 11).

Par ailleurs, l’enquête du FCE démontre que, par zone géographique, le climat des affaires s’est nettement amélioré dans la région du centre du pays avec un indice en progression de 6 points, passant de 0 en avril à 6 en mai, alors qu’à l’Ouest la morosité persiste puisque, en dépit d’une légère amélioration, l’indice est resté dans la zone négative, passant néanmoins d’une valeur de -16 en avril à -7 en mai.

A très court terme, l’enquête du FCE démontre que les perspectives pour les opérateurs économiques nationaux sont encourageantes puisque, dans tous les secteurs concernés, il est attendu une évolution positive de la production avec des valeurs allant de +23 pour le secteur du bâtiment, travaux publics et hydraulique à +50 pour les secteurs des industries agroalimentaires et manufacturières. La même perspective positive est également prévue en ce qui concerne les prix d’achat des matières premières avec un indice globale de +23, alors que les attentes sont plutôt moroses s’agissant des prix de vente et de l’évolution de l’emploi avec des valeurs respectives de -6 et -2.

Jeune Indépendant

Cookies