PDA

Voir la version complète : Développement du secteur des Transports: Plus de 5 500 milliards mis sur le rail


DZone
13/06/2009, 15h39
Dans le cadre du plan d'investissements publics pour la période 2005-2009, le secteur des transports en Algérie a connu un développement impressionnant.

Cette volonté affichée des pouvoirs publics de moderniser les infrastructures de base existantes et d'en créer d'autres se poursuivra avec autant de dynamisme durant les cinq années à venir. Et pour cause, une enveloppe de 4 882,76 milliards de DA a été allouée au programme quinquennal de développement du secteur des transports pour la période 2010-2014.

L'annonce a été faite par M. Amar Tou, ministre des Transports, mercredi, à l'issue d'une visite d'inspection à Aïn Témouchent. Cette enveloppe porte à 6 908,86 milliards de DA, le montant affecté au secteur pour la période 1999-2014, a-t-il rappelé, avant de signaler que le développement du transport ferroviaire "s'est taillé la part du lion" dans ce cadre, avec un montant de 3 920,5 milliards de dinars pour la période 2010-2014. Un total de 5 580,5 milliards de DA bénéficiera à ce mode de transport pour la période 1999-2014, a signalé le ministre lors de la présentation de ce programme à la bibliothèque Malek-Bennabi, devant les responsables locaux.

Le ministre a tenu à préciser concernant le développement de ce mode de transport, qu'une fois tous les projets réalisés, le réseau national ferroviaire passera de 3 500 km en 1999, à 10 400 km en 2015. Cette même année verra l'achèvement de l'électrification de l'ensemble de la voie ferrée nationale et la concrétisation de la boucle du Sud-Ouest aboutissant à Aïn Salah.

Le développement de ce mode de transport, a-t-il précisé, "constitue l'une des priorités du ministère devant ses multiples avantages". S'agissant des autres modes de transport, M. Amar Tou a indiqué que, pour la même période 2010-2014, le métro a bénéficié de 350 milliards de dinars, le tramway de 388 milliards de dinars, le mode maritime et portuaire de 199 000 millions de dinars et l'aviation civile de 25 260 millions de dinars.

A la même occasion et dans le même contexte, le ministre a rappelé, que la première desserte du métro d'Alger sera réceptionnée cette année, avant de signaler que les sept (07) extensions, dont celle de la place des martyrs sera opérée en 2014, celle de Chevalley en 2017 et une année après s'opère celle de Baraki. Outre les tramways d'Alger, Constantine, Oran, Ouargla, Sétif et Sidi Bel-Abbès, en cours ou en projets, M. Amar Tou a signalé que l'ensemble des chefs-lieux de wilaya du pays seront dotés d'entreprises publiques de transport urbain, à l'instar de celles actuellement en exploitation, à Alger, Oran et Tlemcen.

Pendant les débats qui ont succédé à l'intervention du ministre, ce dernier a annoncé que la wilaya de Aïn Témouchent bénéficiera, prochainement, de l'extension de la voie ferrée jusqu'aux hauteurs de la ville de Beni Saf avec la réalisation d'une gare. Un projet d'autorail reliant Oran à Aïn Témouchent sera, également, concrétisé dans les tout prochains mois. Le réseau ferroviaire sera, également, a-t-il annoncé, réhabilité par "la voie et le ballast" pour maximiser la sécurité et porter la vitesse des train à 220 km/h. Une ébauche pour la réalisation d'un téléphérique à Beni Saf est aussi lancée, a conclu M. Amar Tou.

Le Maghrebdz

Cookies