PDA

Voir la version complète : Les exportations hors hydrocarbures à la traîne


rachid75
14/06/2009, 09h21
Alors que la balance dans la zone arabe enregistre un solde de 1,1 milliard de dollars
Au moment où le débat s’accentue sur le lancement de la zone arabe du libre-échange, la région regroupant les pays arabes représente l’un des rares espaces au monde où la balance commerciale de l’Algérie affiche un solde positif. En effet, pour l’année 2008, l’Algérie a exporté vers les pays de la région pour un montant global de 2,2 milliards de dollars, cependant que les importations de l’Algérie, depuis les mêmes pays, sont évaluées à un milliard de dollars, soit un solde positif de 1,1 milliard de dollars. Tel est le rythme des échanges de l’Algérie avec les pays de la région durant l’année précédente tel que présenté par l’agence nationale des exportations Algex. Comparé aux résultats enregistrés durant l’année d’avant, 2007, où le solde de la balance avec les pays de la région n’a été que de l’ordre de 300 millions de dollars en faveur de l’Algérie, ce qui fait ressortir, en conséquence, une nette croissance de plus de 70%. Toutefois, il y a lieu de préciser que les exportations de l’Algérie vers les pays de la région demeurent caractérisées par une prédominance des produits pétroliers, puisque les exportations de l’Algérie en hydrocarbures vers les pays arabes sont de l’ordre de 1,9 milliard de dollars, soit une proportion de 86,4%. Hors hydrocarbures, les exportations, d’une part de près de 14%, ont enregistré une valeur de 257 millions de dollars seulement. Ceci au moment où les importations se sont chiffrées à 1 milliard USD, soit 2,5% des importations globales de l’Algérie. Le solde qui vient d’être enregistré ne représente que 2,9% du volume global de la balance commerciale de l’Algérie. La répartition des importations de l’Algérie en provenance des pays arabes par groupe d’utilisation fait ressortir une large part en demi-produits, avec un taux de 36,8%, alors que les biens de consommation non-alimentaires viennent en deuxième position avec un taux de 30,1% suivis de biens d’équipement avec 23,4%. En demi-produits seulement l’Algérie a importé, depuis les pays arabes durant l’année 2008, pour 402,5 millions de dollars alors qu’elle y a importé pour 330 millions de dollars en biens de consommation non-alimentaires. Cependant, il est remarqué que l’Algérie sollicite davantage le marché arabe pour ce qui est des produits pharmaceutiques. En effet, durant l’année 2008, les importations de l’Algérie depuis les pays arabes en médicament représentent au total une proportion de 9,16%. En outre, parmi les principaux fournisseurs de l’Algérie dans la région en question, l’on notera la Jordanie avec une proportion de 66,84%, l’Arabie Saoudite avec 22,52%, viennent ensuite les autres pays avec des proportions remarquablement inférieures. Au volet relatif à la destination que prennent les exportations de l’Algérie vers les pays arabes, le classement fait ressortir en première position l’Egypte avec 40,8%, le Maroc 35% et la Tunisie 9,6% tandis que les autres pays se partageront la proportion des 14,6% restants. Concernant le type de produits qu’exporte l’Algérie vers les pays de la région, il en ressort que les exportations vers l’Egypte représentent 99%, vers le Maroc 83% et, enfin, vers la Tunisie 30,5%. En revanche, le volume des hydrocarbures exportées par l’Algérie vers les pays arabes ne représente qu’une infime partie des exportations globales avec un taux de 2,5%. M. Amani

Cookies