PDA

Voir la version complète : Destinés au tourisme, de nouveaux hôtels en voie de réalisation


Thirga.ounevdhou
15/06/2009, 20h20
Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, M. Chérif Rahmani, présidera aujourd’hui la cérémonie de signature de contrats de réalisation de projets d’hôtels par une cinquantaine d’investisseurs nationaux.

Cette opération, quatrième du genre, s’inscrit dans le cadre du renforcement des infrastructures d’hébergements destinées au tourisme.

Etant un secteur en phase de construction, pour reprendre les déclarations du ministre, la réalisation de nouveaux hôtels constitue le point focal du schéma directeur d’aménagement touristique (SDAT).

A moyen terme, il est prévu la concrétisation d’une série de projets. Il a ainsi inscrit la réalisation de 350 sites d’hébergement dont 20 haut de gamme.

Des infrastructures qui viendront s’ajouter aux 250 qui sont d’ores et déjà en chantier. Le plus important, aux yeux du ministre, ce n’est pas seulement de construire mais de consolider la stratégie en application.

Sans l’amélioration des prestations de services et l’innovation, notamment en matière de prise en charge des touristes, tout effort sera sans effet.

Les opérateurs dans le tourisme doivent s’impliquer davantage pour que ce secteur prenne de l’essor. L’objectif fixé est de le placer au même niveau que celui des pays huppés dans le domaine.

Des investissements ont été programmés à cet effet dont la mise à niveau de certains hôtels qui aujourd’hui ne répondent pas aux espérances des touristes. Il est à rappeler que seulement 10 % des hôtels opérationnels sont conformes aux normes internationales. Beaucoup d’efforts restent à faire, a fait remarquer à maintes reprises le ministre.

Selon lui, la promotion de la destination Algérie ne peut être concrétisée sans l’amélioration des prestations de service, que ce soit en matière d’accueil, d’hébergement et surtout de restauration.

Une raison pour laquelle il a, cette année, placé la saison estivale sous ce thème bien précis. Dans la même perspective, le ministère du Tourisme, outre le lancement de nouveaux chantiers, a procédé au reclassement d’une cinquantaine d’hôtels, une opération qui sera généralisée à toutes les structures d’accueil ainsi que la signature de contrats de performance avec les agences de voyages.

- Horizons

DZone
16/06/2009, 00h40
Dans le cadre de la politique de développement touristique et de préparation à l’après-pétrole, plusieurs wilayas verront leurs capacités touristiques se renforcer, à travers le lancement d’une cinquantaine de projets d’infrastructures hôtelières et de loisirs.

Le programme de développement du tourisme a vu 36 projets être confiés au groupe Accord Mehri, dont ceux d’Ibis et de Novotel, des complexes hôteliers de 2 et 4 étoiles dont la réalisation est en cours depuis trois ans.

Et ce outre deux projets de villages touristiques d’excellence, l’un dans une palmerie à Oued Souf, en cours de construction, et l’autre à Aïn Témouchent, en phase d’étude.

D’un coût prévisionnel de 600 millions de dollars, le complexe touristique d’Aïn Témouchent sera érigé au niveau de la plage Madagh. Il devrait générer un nombre important de postes d’emploi. «Nous allons pouvoir créer au moins 15 000 emplois», a indiqué, hier, le président du GIMMO M.
Djillali Mehri, lors de la cérémonie de lancement de la quatrième opération de réalisation de projets touristiques, organisée à l’hôtel Aurassi, à Alger.

Aux yeux de cet homme d’affaire, l’on gagnerait à confier les activités touristiques au secteur privé.

«Il faut que l’Etat se désengage des activités touristiques pour laisser la place au privé», a-t-il souligné, rappelant que ce secteur est une source inépuisable de développement et de création d’emplois.

Cette cérémonie, la quatrième du genre après les trois premières enregistrées depuis 2008 et à laquelle ont assisté de nombreux investisseurs algériens, a été rehaussée par la présence du ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du tourisme M. Chérif Rahmani. Ces projets devraient générer, au total, près de 46 000 emplois permanents, a-t-il été précisé. Le cumul des opérations lancées entre 2008 et 2009 correspond à 333 projets d’une capacité globale de près de 32 000 lits, a fait remarquer le ministre. «Notre objectif est de faire de l’Algérie une destination phare au niveau du Bassin méditerranéen», a laissé en-tendre M. Rahmani qui a insisté sur la nécessité d’accorder la priorité à ce secteur d’activité pour préparer l’après-pétrole.

Lors de cette cérémonie, les investisseurs ont reçu les accords de partenariat pour la réalisation de 50 projets à travers les wilayas du pays.

Cette initiative procède, a précisé le premier responsable du secteur, d’une démarche partenariale fondée sur une confiance partagée et des engagements mutuels des secteurs public et privé. Ces investisseurs devront s’engager à mobiliser les moyens de financement nécessaires à la réalisation de leurs projets, dans les délais prescrits et dans le respect des lois et règles relatives aux normes d’urbanisme, d’environnement et de qualité ; les pouvoirs publics, pour leur part, s’engageront à former le personnel et à intégrer leurs établissements dans les circuits touristiques (marchés nationaux et internationaux), a souligné le ministre.

Enfin, il est à noter que ces investisseurs disposent d’assiettes foncières et de fonds propres pour la réalisation de ces projets

Jeune Indépendant

AMAR0001
16/06/2009, 15h56
DES bobards, aucun touristes etrangers ne mettra les pieds en algerie, hormis le sahara.
Ils ne sont pas fou.

Cookies