PDA

Voir la version complète : Bull invente l'eXtreme computing


gdesmon
16/06/2009, 16h32
L'Usine Nouvelle 16/06/2009

Le fabricant français lance une gamme de supercalculateurs optimisés pour la simulation numérique.

Bull invente l'eXtreme computing BullX, pour eXtreme computing, c'est le nom de famille d'une nouvelle gamme de calculateurs haute performance (HPC) signés Bull et dédiés à la simulation numérique. « Le terme ‘extreme computing' correspond mieux que le terme anglais HPC (calcul haute performance) aux supercalculateurs qui servent à dimensionner les produits de demain», explique Didier Lamouche, P-DG de Bull.

Persuadé que la niche de l'informatique de l'extrême est un marché d'avenir, l'entreprise a investi plus de 100 millions d'euros en R&D et impliqué près de 200 ingénieurs pour arriver à une solution spécifique mais souple. Sur une architecture lame, comprenant chacune deux processeurs Intel Xeon 5500 (connu sous le nom de Nehalem) et exploitant sans limitation leur capacité mémoire, les BullX s'adaptent aux besoins d'une PME comme d'un grand centre de calcul académique. Le refroidissement étant optimisé, avec notamment une porte d'armoire à eau, le BullX ne connaît pas de limite en taille et peut, a priori, atteindre des puissances de calcul de l'ordre du petaflop (un million de milliards d'opérations à la seconde).

Avec cette gamme, Bull vise une deuxième place européenne (derrière IBM) et une troisième place mondiale d'ici à 3 ans. L'activité HPC - pardon « eXtreme computing » - inexistante il y a trois ans, représentera 10 % du chiffre d'affaires de Bull cette année, soit environ 100 millions d'euros. Si BullX rencontre son marché (le centre de calcul de l'université de Cologne et le centre mutualisé Ter@tec du CEA sont déjà clients), celle-ci devrait doubler dans les prochaines années.

A.B.

Cookies