PDA

Voir la version complète : Moustaches prénatales .


Iska
20/06/2009, 22h51
Moustaches Prénatales
par Kamel Daoud
http://www.lequotidien-oran.com/files/spacer.gif Trois partis, trois monstruosités génétiques. D'abord le FLN, parti né avant l'histoire pour faire croire qu'elle est née après lui. Un parti né avant l'Algérie et qui mourra après, en dernier, quant il n'y aura plus rien à dire, même entre deux poteaux électriques voisins.

Ensuite, le RND, parti né avec des moustaches, selon un slogan qu'il n'aime pas. Il vivra tant que ne vivra pas l'Algérie. Son drame mystérieux est de prendre de l'âge tout en perdant des moustaches. A vingt ans, il sera chauve.

A trente, imberbe. A quarante, il sera lisse comme un traître. A cinquante ans, il n'aura même plus de cils. Il sera là pour longtemps, non pas qu'il ait de l'avenir, mais parce qu'on n'arrivera jamais à s'en débarrasser légitimement. C'est un enfant bizarre que son père regardera avec tristesse, effroi, tendresse coupable et envie de lui dire que ce n'est pas lui son père, mais que sa mère s'appelle «les circonstances».

C'est ensuite que vient le troisième parti. Car le troisième parti de l'Alliance n'est pas le MSP, mort avec Nahnah et que Soltani essaie de regonfler avec ses joues. Le 3e parti, c'est celui virtuel de Saïd Bouteflika. On le reconnaît selon son slogan : un parti qui a des moustaches avant même de naître. Des enfants avant le mariage. Un mariage avant la puberté. On ne sait pas comment il s'appelle, mais certains se sentent appelés déjà. On ne connaît pas son sigle, mais certains l'ont déjà sur le front. On ne sait rien de lui, mais cela ne gêne personne. Et même si le concerné va démentir la rumeur, le parti est là. C'est un effet placebo : dès qu'on croit qu'une pilule de farine guérit le rhume, elle le fera. Le parti va se créer par un effet de vide insupportable pour la nature. C'est une conséquence logique du monarchisme ambiant. Un jour ou l'autre, il sera là, sous une forme ou une autre, peu importe, toujours avec ses moustaches prénatales.

Car ce parti est NECESSAIRE. Il va être imposé, s'imposer de lui-même et s'imposer par un effet de foule. Sous un nom ou sous un autre. On murmure déjà ça est là que si l'idée a été faussement abandonnée, c'est pour mieux s'offrir la carcasse du FLN en pleine quête de paternité. Un Bouteflika SG du parti dans lequel un autre Bouteflika est Président d'honneur ? Oui. C'est le dernier scénario en mode de computation. Rien de mieux pour gérer le parti des «frères» qu'un frère pour de vrai, dit-on. Et dans tous les cas, on retombera sur le même parti encastré dans un autre appareil. Le peuple mangera alors de la farine, en croyant que c'est du paracétamol.

C'est ça le propre d'un parti à la curieuse trinité chrétienne : il est en même temps trois, tout en étant un seul, né de lui-même mais à chaque fois avec une réincarnation assistée et dirigée, émanant et transcendant, unique et triple. Heureux et Saïd.

Source : Le Qotidien d'Oran .

taurus
20/06/2009, 23h06
interessante cette analyse que nous delivre le Q.O !!! a mediter aussi la cas de figure ou said devient SG du FLN !!!!! hihihihi la ca serai vraiment la debandade total lol

hben
20/06/2009, 23h14
Tu peux toujours déverser ton verbiage Kamel Daoud, il n'en demeure pas moins que ce qui a permis le viol de la constitution pour nous rabaisser au rang d'une vulgaire république couscoussière, permettra la transformation de la ripoublique algérienne en royaume héréditaire...
S'il en était autrement, ça se saurait depuis le temps!

RoboCop
22/06/2009, 10h44
je trouve que c'est une analyse marrante, qui nous fait sortir un peu du cadre classique. Kamel Daoud, essaye de joindre la politique à l'humour.

Iska
22/06/2009, 11h56
Robocop

Kamel Daoud, fait toujours dans l'humour, dans le risible, des fléches empoisonnées parfois, pour le pouvoir.
Mais ce pouvoir , est-il capable de comprendre ?

RoboCop
22/06/2009, 14h19
Oui je connais bien le journaliste et le journal, j'avoue que je ne le lis pas, pour une question de timing ni plus ni moins.
Ne t'inquiète pas le pouvoir comprend très bien, il décode même entre les lignes, mais il t'aura à l'usure.
Qui s’est dit un jour, que Benchicou du journal le matin sera incarcéré et le hic dans tout ça, pas pour un délit de presse.

Cookies