PDA

Voir la version complète : Sonelgaz lancera un nouvel emprunt obligataire


nassim
24/06/2009, 00h49
La Commission d'Organisation et de Surveillance des Opérations de Bourse (Cosob) a apposé son visa pour le groupe Sonelgaz pour l'émission d'un emprunt obligataire destiné aux investisseurs institutionnels, a-t-elle annoncé lundi dans un communiqué. Le montant de cet emprunt est de 20 milliards de dinars pouvant être porté à 25 milliards DA et comprend deux tranches ; la première d'un montant de 10 milliards DA ayant un coupon de 3,75% et une maturité de 9 ans, ainsi qu'une tranche d'un montant de 10 milliards DA pouvant être porté à 15 milliards DA ayant un coupon de 4% et une maturité de 11 ans, a précisé la Cosob. Ainsi, le holding Sonelgaz envisage de nouveau de faire appel à l'épargne publique pour financer son plan de développement. Ce nouvel emprunt ne devrait pas trop varier des derniers emprunts obligataires qu'avaient lancés la holding. Lors de ces opérations, dont la dernière remonte à mai 2008, la valeur nominale de l'obligation a été fixée à 5.000 DA avec des taux d'intérêt progressifs au fil de la maturation de l'obligation dont la durée de jouissance se situerait à sept années avec possibilité de la marchander dès lors qu'elle sera cotée à la Bourse d'Alger.

Avant d'en arriver à lancer son emprunt, Sonelgaz devait recueillir d'abord l'aval de la Commission de surveillance des opérations en bourse (Cosob). C'est chose faite. Celle-ci s'est, d'ailleurs, prononcée sur la base du dossier complet y compris du bilan financier 2008. Il faut dire que Sonelgaz exprime d'importants besoins en financement pour faire face à la demande sans cesse croissante. La demande en énergie électrique en Algérie devrait connaître une croissance moyenne de 6,7% par an, passant de 31.000 GWh en 2007 à plus de 55.515 GWh en 2016. Une demande qui s'accompagne, rien qu'en matière de production, par une puissance maximale devant passer de 6 411 MW en 2007 à environ 11.230 MW en 2016. Dans la même proportion, le nombre de clients passera de plus de 6 millions en 2007 à près de 8 millions en 2016. Pour couvrir la demande d'ici 2017, les investissements en production de l'électricité s'élèveront à près de 885 milliards de dinars soit l'équivalent de 12,3 milliards de dollars. Notons enfin que les montants levés au titre des emprunts obligataires ont atteint "170 milliards de dinars", un chiffre révélé par le président de la Commission d'organisation et de surveillance de la bourse.

source : Le Maghreb

Cookies