PDA

Voir la version complète : TOTAL veut s'allier à Novatek


gdesmon
24/06/2009, 09h08
Challenges 24/06/09

Les producteurs d'hydrocarbures français Total et russe Novatek vont créer une société mixte qui s'occupera de l'exploitation d'un important gisement à Iamal (Grand Nord russe), a rapporté mercredi 24 juin le quotidien russe Kommersant.
Selon des sources au sein du gouvernement russe, citées par le journal, le P-DG de Total, Christophe de Margerie, va rencontrer mercredi le Premier ministre russe Vladimir Poutine.
"La prise de la décision finale (sur l'accord entre Total et Novatek) dépend des résultats de cette rencontre", selon la même source.
Dmitri Peskov, le porte-parole du chef du gouvernement russe, a confirmé à Kommersant que des pourparlers entre Vladimir Poutine et Christophe de Margerie étaient prévus pour l'après-midi.
"Ils vont parler de l'élargissement de l'activité de Total en Russie", a précisé Dmitri Peskov.
"Si les pourparlers se passent bien, un accord entre Total et Novatek sur la création d'une société mixte chargée d'exploiter le gisement de Ioujno-Tambeï à Iamal et y construire une usine de gaz liquéfié sera signé", écrit Kommersant.
Novatek est le plus gros groupe gazier indépendant de Russie et le deuxième plus gros producteur de gaz derrière Gazprom.
(AFP)

gdesmon
24/06/2009, 18h33
Le directeur général de Total TOTF.PA>, Christophe de Margerie, a déclaré dans une interview à Challenges que le résultat du groupe allait baisser
(c) Reuters Le directeur général de Total TOTF.PA>, Christophe de Margerie, a déclaré dans une interview à Challenges que le résultat du groupe allait baisser "de façon significative" en 2009 par rapport à 2008. /Photo prise le 12 février 2009/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Le premier ministre russe Vladimir Poutine a annoncé, mercredi 24 juin, que Total et le russe Novatek projetaient d'exploiter conjointement un important gisement gazier sur la péninsule de Iamal (Grand Nord russe). Les investissements dans ce projet, le gisement de Termokarstovyi, à Iamal, doivent s'élever à "900 millions de dollars", selon lui.
"Un premier pas"

Le Premier ministre a par ailleurs salué l'engagement de Total en Russie, rappelant que le groupe participait déjà au vaste projet d'exploitation du gisement gazier très convoité de Chtokman, en mer de Barents. Il détient 25% du consortium chargé du projet, aux côtés du russe Gazprom et du norvégien StatoilHydro.
"Je sais que vous avez une proposition d'élargir la coopération et pas seulement de participer au stade actuel du projet. C'est tout à fait possible. Je suis prêt à examiner votre proposition", a encore déclaré le Premier ministre."Nous comptons sur le fait que Chtokman est seulement un premier pas sur la route de la coopération".
"Je vous remercie du soutien que vous apportez à Total", a répondu le P-DG du groupe français, Christophe de Margerie. "Le gaz c'est l'avenir. La Russie est omniprésente et je trouve que c'est une bonne chose et vous nous verrez toujours présents".

Cookies