PDA

Voir la version complète : Une usine d'aluminium s'installe à Casablanca pour 50 millions $ d'investissement


Beidawi II
24/06/2009, 16h45
Aluminium: Imalum s’installe à Had Soualem · Un investissement de 400 millions de DH

· Une capacité de production annuelle de 10 à 12.000 tonnes

Le tissu industriel accueille une nouvelle unité de production. La société Industrie marocaine d’aluminium (Imalum) vient en effet d’inaugurer son site à Had Soualem, dédié aux profilés d’aluminium pour le bâtiment et l’industrie.
Opérationnelle depuis octobre 2008, cette unité emploie 150 personnes dans une première phase. Imalum a nécessité un investissement de 400 millions de DH. Le capital de la société s’élève à 50 millions de DH. Dans le tour de table, on y trouve le géant allemand Bayer qui détient près de 40%. D’ailleurs, l’inauguration officielle a été faite hier mardi par l’ambassadeur allemand. «Ce partenariat va nous permettre de prospecter le marché européen», indique Lahcen Ouakrim de la Direction commerciale d’Imalum. L’entreprise affiche de fortes ambitions: accaparer 40% du marché à fin 2009. Le marché africain est dans le collimateur. Selon les dirigeants du groupe, 40% de la production sera destinée à l’export. Des contrats sont en négociation avec le Sénégal et le Mali notamment.
Par ailleurs, la nouvelle unité est équipée d’un matériel fourni par un constructeur italien d’équipements d’extrusion et de traitement d’aluminium: une presse de 2.200 tonnes d’une capacité annuelle de 10 à 12.000 tonnes, une chaîne de thermo-laquage (8.000 tonnes), une chaîne de laquage effet bois et une ligne d’anodisation (6.000 tonnes).
La direction de l’usine s’est dotée, en parallèle, d’une station de traitement des effluents pour retraiter l’eau de process et en recycler une grande partie.
A noter que le secteur de l’aluminium est très concurrentiel et dispose d’un fort potentiel de développement. Sa taille est estimée aujourd’hui à près de 28.000 tonnes annuelles. De plus, le marché marocain est envahi par les produits étrangers, notamment français, espagnols, égyptiens, italiens et chinois. Les dirigeants d’Imalum ne nient pas la mauvaise passe que traverse le secteur. Indexé au prix du pétrole, le métal bleu fait les frais de la chute du prix de ce dernier. Néanmoins, la société, dernièrement créée, ambitionne de se positionner sur le marché en tant que fournisseur de profilés de qualité. Elle cible les trois segments: économique, moyen et haut standing. Un positionnement qui explique le choix de billettes fusion Alliage de la famille «Al Mg Si» normalisé Afnor qui assurent l’absence d’impuretés et une constance des propriétés mécaniques du produit fini.

Tarik HARI

Cookies