PDA

Voir la version complète : L'Arabie annonce la construction d'un supercalculateur commandé à la firme IBM


zek
25/06/2009, 08h10
Ce matériel sera de la catégorie des systèmes dits Petascale. Il s'agira d'un ordinateur IBM 16 racks Blue Gene /P system doté de 65.536 processeurs à cœur, délivrant 222 Teraflops soit 222 trillions d'opérations par seconde.

Le centre de calcul qui recevra la machine sera livré l'été prochain, dans l'enceinte de la King Abdullah University of Science and Technology (KAUST), elle-même en cours de construction. Ultérieurement, le système devrait atteindre la taille de l'hexascale voire bien au delà.
.
Le calculateur, baptisé Shaleen (soit Faucon Pélerin), sera utilisé par les chercheurs de l'université, du Royaume et du monde entier, pour des travaux dans les sciences physiques et les sciences de la vie, ainsi que pour générer des systèmes d'exploitation et autres programmes évolués.

Le responsable de l'opération, le Dr Al Ghaslan, explique que son pays qui ne dispose encore que de calculateurs loués à l'étranger, souhaite disposer de potentiels autonomes. Les profits du pétrole lui permettront ainsi de se doter de capacités scientifiques capables de prendre le relais des industries actuelles. L'objectif est d'attirer les meilleurs scientifiques mondiaux.

L'ordinateur le plus puissant du monde est actuellement une autre machine IBM installée au Lawrence Livermore National Laboratory . C'est un système petascale délivrant 1.026 quadrillions d'opérations par seconde.

On peut se demander si l'Amérique et l'Occident en général (Israël compris) font une bonne opération en laissant l'Arabie Saoudite acquérir de telles ressources comme de toute la matière grise qui l'accompagnera. Surtout quand on sait, comme le fait vient d'être révélé, que les fondamentalistes talibans en Afghanistan et eu Pakistan sont abondamment financés par le Royaume.

Un des premiers utilisateurs du calculateur sera indéniablement l'Iran. Celle-ci, doté du plus puissant calculateur actuel de la région, un matériel utilisant 216 puces Opteron de Advanced Micro Devices, l'affecte notamment à des recherches nucléaires. Les Etats-Unis ont interdit aux sociétés informatiques américaines de commercer avec l'Iran, mais celle-ci pourra facilement faire sous traiter des travaux à des sociétés installées à Dubaï et ailleurs.

Comme quoi, comme dirait Lénine, le capitalisme tisse lui-même la corde qui le pendra.

Jean-Paul Baquiast
29/09/2008 PCworld

zmigri
25/06/2009, 09h18
l'information est bonne, mais le commentaire de l'article par le journaliste est purement sectaire.
On peut se demander si l'Amérique et l'Occident en général (Israël compris) font une bonne opération en laissant l'Arabie Saoudite acquérir de telles ressources comme de toute la matière grise qui l'accompagnera. Surtout quand on sait, comme le fait vient d'être révélé, que les fondamentalistes talibans en Afghanistan et eu Pakistan sont abondamment financés par le Royaume.

Geass
25/06/2009, 09h27
Le commentaire de l'article est débile lol
L'Arabie Saoudite laissant l'Iran utiliser le super calculateur comme ça. Analyse à deux balles!

zek
25/06/2009, 10h10
C'est vrai que le commentaire est débile, je préfère la presse Anglophone qui maitrise mieux son sujet.

http://www.reuters.com/article/scienceNews/idUSTRE49I0V520081020

Pour comparer le supercalculateur le plus puissant d’Europe fait 5 téraflops, afin d’effectuer ses simulations nucléaires, c'est à dire 44 fois moins que celui de KAUST en Arabie.

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/archives-label-france_5343/les-numeros-label-france_5570/lf40-union-europeenne_11533/sciences-technologies_11714/supercalculateur-plus-puissant-europe_23480.html

Geass
25/06/2009, 10h14
Bon ben je sens que mon MBA vais le faire en Arabie Saoudite :mrgreen:

Zakia
25/06/2009, 10h21
Les Etats-Unis ont interdit aux sociétés informatiques américaines de commercer avec l'Iran, mais celle-ci pourra facilement faire sous traiter des travaux à des sociétés installées à Dubaï et ailleurs.



On atteint le summum de la débilité là...

Manifestement, le gars n'a aucune idée de l'entente "chaleureuse" qui existe entre les 2 pays...:mrgreen:

Je vois quand même mal l'AS donner à l'Iran de quoi asseoir sa puissance dans la région, surtout quand on sait que c'est l'un des enjeux majeurs des années à venir et pomme de discorde principale entre les 2 pays.

zek
25/06/2009, 10h24
Bon ben je sens que mon MBA vais le faire en Arabie Saoudite

Pour la puissance du Supercomputer ou pour la mixité de KAUST ? :mrgreen:

Geass
25/06/2009, 10h30
Haha pour détourner la capacité de calcul de ce supercalculateur et le vendre sur Ebay :D
Plus sérieusement, je me dis que dans quelques années les universités d'Arabie Saoudite auront bien plus de moyens que ce qu'on trouve en Asie ou en Europe. Et vu que les bons MBA coutent chers aux USA, peut-être que l'AS est un bon choix au final.

zek
25/06/2009, 10h58
En tout cas, ça déchire.....

http://www.youtube.com/v/feQhEV9ijX8&hl=fr&fs=1&

charaf
25/06/2009, 11h25
Pendant que chez nous on s'amuse à parler de "bédouins arriérés" ben eux ils sont passés au stade du supercalculateur...:rolleyes:

charaf
25/06/2009, 11h55
Alors que la France recule dans ce premier classement 2009 des supercalculateurs mondiaux (http://www.top500.org/list/2009/06/100), l'Allemagne, elle, progresse et se place désormais à la troisième place. Devant elle, les Américains Road Runner et Jaguar occupent toujours le haut du tableau avec une puissance atteignant plus de 1 pétaflop, soit un million de milliards d'opérations à virgule flottante par seconde.

En 33 éditions, c'est donc la première fois qu'un supercalculateur européen entre dans le trio de tête. Baptisé Jugene, le supercalculateur du laboratoire de recherche Forschungszentrum Juelich (type Blue Gene/P d'IBM) développe 825 teraflops de puissance de calcul.

Derrière, la troisième nation dans le classement est... l'Arabie Saoudite avec le BlueGene/P de l'Université Abdullah de Science et Technologie qui atteint 185 teraflops. Elle est 14e, étant donné que 12 des premiers supercalculateurs mondiaux sont américains.

La France, elle, se hisse difficilement à la 20e place avec Jade du Centre Informatique National de l'Enseignement Supérieur (GENCI-CINES) qui atteint 128 teraflops. L'hexagone ne compte plus que 26 supercalculateurs dans cette édition, contre 29 six mois plus tôt.

Geass
25/06/2009, 12h43
Le futur est en orient.

dolph
25/06/2009, 23h53
Ce pseudo journaleux sioniste ne veut absolument pas voir ce projet concrétisé il commence a justifier l'injustifiable Afghanistan Iran ...., ah la haine de l'occident sioniste n'a pas de limite , ils veulent voir les arabe tjrs a la traine .

Cookies