PDA

Voir la version complète : Grève au port d'Alger


nassim
26/06/2009, 00h01
Hier dans la matinée, plus de 200 dockers du terminal à conteneurs, géré actuellement en concession par World Dubaï port, ont observé un débrayage. Toutes les équipes pratiquement ont observé un arrêt de travail suite à la mise à paie de l'un de leur camarade par la direction des ressources humaines. Cette sanction n'est en fait, que "la goutte qui a fait débordé le vase", nous a déclaré l'un des grévistes. Selon lui, les travailleurs affectés au niveau de cette entreprise ont engagé un bras de fer avec l'employeur depuis une vingtaine de jours. Plusieurs grèves ont été organisées et des arrêts momentanés de travail ont été observés. La cause, c'est "la non-tenue des promesses par l'Emirati", nous a confié notre interlocuteur. A en croire ces dires, les responsables de WDP, "ont promis à tous les travailleurs des salaires alignés sur le plan international, un cadre de vie agréable et des meilleures conditions de travail". Ce qui a motivé les dockers, qui ont "donné le meilleur d'eux".

La productivité est accrue et pour le mois de mai, ce concessionnaire affirme qu'il a enregistré des "résultats surprenants". Au bout du deuxième mois, les travailleurs ont constaté que " leur employeur ne veut rien améliorer, ni les salaires ni les condition de travail, bien au contraire l'administration nous a encore augmenté le volume horaire de travail ", s'est indigné ce travailleur. Et d'ajouter que " c'est pour cette raison que nous avons organisé notre premier débrayage ". Suite à cette première action, l'administration a engagé des pourparlers, à en croire le récit de cet interlocuteur, avec des délégués de travailleurs. Mais ces négociations n'ont abouti à rien "mise à part à des promesses vagues et à une infime augmentation du bonus personnel". "Ils font la sourde oreille à l'égard de nos revendications", estiment les travailleurs.

Selon notre source, l'administration est passée à l'action avant-hier en adressant une mise à la paie à un de leurs collègues "qui voulait simplement prendre un petit temps de répit après 12 heures de travail". Après ce débrayage, les travailleurs se sont regroupés pour effecteur une marche en direction du siège de la DG de DPW. Les travailleurs réclament leur réaffectation au niveau de leur ancienne entreprise (EPAL). A l'heure où nous mettons sous presse, nous avons été informés que des négociations ont été engagées entre la direction et les délégués des dockers.

source : Le Maghreb

noubat
26/06/2009, 23h03
Hier dans la matinée, plus de 200 dockers du terminal à conteneurs, géré actuellement en concession par World Dubaï port

L'Emirati doit se mordre les doigts, sa mission aujourd'hui c'est comment prendre le large. (l'Algérien n'est pas très docile, les Maghrébins ne se ressemblent pas)

Scootie
26/06/2009, 23h40
L'Emirati doit se mordre les doigts

A terme, c'est surtout le travailleur algérien qui va se mordre les doigts après des décennies de laisser-aller à l'algérienne.

Si on ne fait pas preuve d'humilité vis à vis du savoir-faire, accepter davantage de rectitude et apprendre ce que le rendement et la discipline signifient, bientôt plus personne ne voudra investir dans notre pays et les conséquences ne pourront être que fâcheuses pour les travailleurs et leurs familles.

DZmes Bond
27/06/2009, 01h51
(l'Algérien n'est pas très docile, les Maghrébins ne se ressemblent pas)
L'émiratie ira chercher des indiens ou philippins qui font les 2X12 7 jours sur 7.
Les algériens doivent changer leur mentalité !

Cookies