PDA

Voir la version complète : Importation de 1 million de lampes à basse consommation en Algérie


morjane
27/06/2009, 14h38
Désormais, en Algérie, les ménages ne devront plus s’inquiéter des dépenses en ce qui concerne l’énergie électrique. En effet, cinq programmes de maîtrise et d’économie de l’énergie seront lancés prochainement par l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (Aprue). Différents secteurs, notamment le bâtiment, le transport, l’industrie et la consommation des ménages et des entreprises seront concernés.

Il s’agit des programmes «Eco-lumière», «Pop-air», «Top-industrie», «Eco-bât» et «Alsol», élaborés dans le cadre de la stratégie nationale de la maîtrise de l’énergie. Le programme «Eco-lumière» consiste à mettre à la disposition des ménages des lampes économiques.

A cet effet, un million de lampes de ce genre seront importées. La diffusion de ces lampes aura, selon la même source, un impact direct sur la consommation d’électricité en Algérie. Il permettra également d’économiser quelque 50 millions de dollars par an.30 millions de lampes à basse consommation seront introduites au niveau des ménages.

Concernant le programme «Pop-air», ce dernier a pour objectif d’apporter un appui au développement de l’utilisation du GPL comme carburant par les véhicules pour réduire à la fois la tension exercée sur les autres carburants notamment le gasoil et l’impact de la pollution des transports surtout dans les villes.

Ce faisant, une convention a été signée entre l’Aprue et la Banque de développement local (BDL) pour instituer un mécanisme de financement permettant aux particuliers de bénéficier d’un crédit sans intérêt pour la conversion de leurs véhicules au GPL.

L’Aprue compte lancer prochainement un programme «Top-industrie»: des projets porteurs d’efficacité énergétique exemplaires et à organiser des cycles de formations qui seront financés. Ainsi, la même agence (Aprue), a développé, en faveur de la PME, un partenariat avec les bourses de sous-traitance du Centre et de l’Ouest afin d’étudier les voies et moyens d’intégrer l’efficacité énergétique dans leur stratégie de développement.
Par ailleurs, le programme «Eco-bât» ambitionne d’apporter un soutien financier et technique à la réalisation de logements assurant une optimisation du confort intérieur en réduisant la consommation énergétique liée au chauffage et à la climatisation.

Sur le même registre, près de 600 logements à haute performance énergétique, seront réalisés, et ce, en partenariat avec 11 offices de gestion et de promotion immobilière (Opgi). Les énergies renouvelables constituent aussi un des axes importants dans les programmes de l’Aprue.

Dans ce cadre, ladite entreprise a prévu le lancement d’un programme qui s’appel «lsol». Quelque 1000 chauffe-eau solaires individuels seront installés et 1000 autres dans le cadre du secteur tertiaire.

L’installation des chauffe-eau sera financée à 45% par le Fonds national pour la maîtrise de l’énergie (Fnme) et le reste par les banques partenaires à travers un crédit à taux bonifié accordé à chaque client intéressé par cet équipement. Rappelons que le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil avait estimé récemment que la mise en oeuvre du Programme national de maîtrise et d’économie d’énergie permettra de réaliser des économies de l’énergie de l’ordre de 250.000 tonnes équivalent pétrole (Tep) pour la période 2007-2011. L’exécution de ce programme, permettra également d’éviter l’émission de 470.000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Par L'Expression

noubat
27/06/2009, 15h05
Importation de 1 million de lampes à basse consommation en Algérie

on peut voir plus loin que le bout du nez,

importer, toujours importer!


qu'en fabrique sur place.

jamaloup
27/06/2009, 19h56
mais on les fabrique ces lampes en algerie a ghardaia plus specialement !! moi meme j'etais interloqué , le vendeurt m'a presenté les lampes de ghardaia et celles de chine les chinoises coutent moin cher biensur !!mais celles de ghradaia ya pas a dire bonne qualité et surtt emballage de tres bonne facture .. mais comme tu dis , importer , tj importer ..

zmigri
29/06/2009, 16h19
mais on les fabrique ces lampes en algerie a ghardaia plus specialement !!
tu es sûr que tu ne confonds pas avec les lampes à incandescance?
moi ce qui m'interroge est comment recycler ces lampes basse tension qui peuvent contenir du mercure, très toxique, sachant que rien n'a été prévu pour les récuperer ni informer les consommateurs.

ayoub7
29/06/2009, 16h29
importer, toujours importer!
qu'en fabrique sur place.

Pas interessant, sachant qui s'approprie les marches d'importation en Algerie, on peut facilement deviner qu'il y a plus de "sucre" a se faire en important qu'en investissant et creant de l'emploi.

jamaloup
29/06/2009, 17h15
non des LCB, exactement comme celle importées .. g perdu le nom de l'entreprise ..
de tte façon la demarche de l'apru est fausse , on compte pousser les consommateurs a acheter des LCB moitié prix à raison de 5 lampes par foyer à ce que g compris , seulement le moitié pris proposé par l'apru est de 250 DA , alors que les lampes a incandescence coutent 20 da .. c du non sens ..
je pense que l'etat devrais commencer a penser economiser l'energie d'abord dans ses structures , penser a l'energie qu'on gaspille dans les casernes , hopitaux seulement vous aurez le tournis .. commençons par là .

mehdoche
30/06/2009, 08h50
importer, toujours importer!
qu'en fabrique sur place.
Faut pas trop en demader, ceux qui nous dirigent ne sont pas des lumieres.... oh oh oh fallait la faire celle la :mrgreen:

ok je sors...

Pihman
30/06/2009, 09h33
faut pas trop complexer sur l'importation

sur ce cas particulier, le pays fera bcp d'économie d'énérgie qui sera disponible pour l'exportation
donc le bilan sera certainement positif

se passer de l'importation est pratiquement impossible

en plus si on n'importe pas le poduit , on importe ses intrant

le plus important c'est la valeur ajoutée

bcp d'industrie locales (protégées) ne font que detruire la valeur au lieu de la créer

Cookies