PDA

Voir la version complète : Plus de 2 500 offres d’emploi pour les jeunes


DZone
28/06/2009, 00h17
Le Salon du recrutement a ouvert ses portes hier au Mercure

Plus de 2 500 offres d’emploi pour les jeunes

Le Salon international du recrutement et des ressources humaines a ouvert ses portes hier à l’hôtel Mercure d’Alger drainant des centaines de diplômés en quête d’un poste d’emploi. Selon l’entreprise Sirrha, organisatrice de ce Salon, plus de 2 500 offres d’emploi sont prévues lors de cet événement de deux jours.

Munis de leur CV, les postulants sont des diplômés universitaires et des techniciens supérieurs à la recherche d’un poste en rapport avec leur formation.

Salim, ingénieur en hydraulique, qui sollicite la Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL), a de fortes chances de décrocher un emploi dans cette société qui compte recruter une soixantaine de personnes d’ici à la fin de 2009, selon son directeur général.

Ce n’est pas le cas de Samira, ingénieur en industrie pharmaceutique. Ne pouvant cacher sa déception, cette diplômée de l’université de Boumerdès constate qu’il n’y a aucun laboratoire pharmaceutique parmi les 25 entreprises présentes au Salon. Le seul stand où elle peut déposer son C.V. est celui de RH Parteners (réseau international de recrutement).

Les organisateurs de Sirrha affirment que ce Salon est aussi celui de l’entreprenariat, avant de souligner que la 2e édition du salon «Entreprendre en Algérie» est marquée, cette année, par la création d’un espace de conseils destiné à plus de 600 créateurs inscrits à cette édition, dont une centaine d’étrangers.

La deuxième édition du salon «Entreprendre en Algérie» intervient pour répondre aux attentes exprimées par les jeunes porteurs de projets, selon le directeur général du salon, M. Mohamed El-Ouahdoudi. Il a précisé que 20 % des inscrits à la 6e édition du Sirrha aspirent à créer leur propre entreprise.

Les participants à ce rendez-vous, qui vise à valoriser la création d’activités en Algérie, a-t-il poursuivi, ont exprimé des attentes pour des conseils, de la formation, ou pour un accompagnement financier. Des experts en création d’entreprise et en accompagnement, dont trois experts comptables, assureront des permanences tout au long de ce salon, qui se tient en parallèle au Sirrha, pour expliquer aux jeunes porteurs de projets les démarches à suivre afin de réaliser leur objectif.
A ce propos, M. El-Ouahdoudi a fait savoir qu’un guide de création d’entreprise en Algérie est en préparation.

La chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie, AHK Algérie, qui a pris part à ce salon, contribue à soutenir les jeunes aspirant à créer leur propre entreprise, à les orienter et à leur prodiguer les conseils juridiques.

Jeune Indépendant

Cookies