PDA

Voir la version complète : La SNVI va recruter 1000 employés


mendz
28/06/2009, 16h39
La dernière commande passée par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales auprès de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) de 22 milliards de dinars, pour l’acquisition de 1.300 minicars de transport scolaire et 2.870 camions industriels, reste une petite bouffée d’oxygène pour une société publique qui croule sous des dettes estimées à 60 milliards de dinars. La société nationale enregistre un découvert de 42 milliards de dinars.

«Notre carnet de commandes est plein jusqu’à l’horizon 2010. Cette nouvelle commande va autoriser une réduction de l’endettement, mais on ne pourra pas résorber notre dette», affirme le PDG de la SNVI Mokhtar Chahboub. Il soutient que l’endettement énorme de la société publique ne peut être épongé que par l’Etat. «J’ai bon espoir de voir le dossier des dettes traité par le gouvernement», a déclaré hier le patron de la SNVI sur les ondes de la chaîne III. Les dettes pharamineuses ne sont pas le seul souci de la SNVI, mais d’autres menaces guettent ce fleuron de l’économie nationale et notamment la concurrence acharnée imposée par les concessionnaires qui ont réussit à grignoter, ces dix dernières années, des parts importants du marché local.

La part du marché de la SNVI estimée il y a quelques années à 40% a chuté à 15%. La principale cause de cette dégringolade est les délais de livraison trop longs. «Nous avons une capacité de production de 5.000 véhicules par an, alors que notre carnet de commande est de 15.000 véhicules», confie le PDG de la SNVI. Patienter trois années pour avoir un camion peut décourager les plus téméraires. Pour remédier à cette situation, le patron de la SNVI annonce un plan de redressement interne qui devra être examiné bientôt par le Conseil de Participation de l’Etat (CPE). Objectif: doubler les capacités de production de l’usine de Rouiba pour atteindre 10.000 véhicules annuellement. «Ce plan de redressement interne sera validé dans les prochaines semaines par le ministère de l’Industrie avant d’être examiné par le CPE», précise Mokhtar Chahboub.

Il ajoute que la société publique a un besoin urgent d’un plan global d’investissement et pour rationnaliser ses activités et pour reconquérir le marché algérien. Un coup de pouce mais… Revenant sur la dernière commande du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, il signale que la SNVI va recruter 1.000 travailleurs en plus de 500 autres nouveaux postes dans les sociétés sous-traitantes.

Questionné sur le volume global des exportations, il souligne que la SNVI a exporté ces dernières années pour un montant de 90 millions de dollars notamment vers des pays africains. Pour 2009 un nouveau contrat de 2 millions de dollars a été contracté au Mali. Il y a également un autre contrat de 3 millions de dollars avec un autre pays africain. A noter que le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales a signé jeudi à Alger un contrat-programme pour l’acquisition de tout le matériel roulant de nettoiement, d’hygiène et de salubrité, de transport scolaire et de la rénovation des engins avec la Société nationale des véhicules industriels. Il s’agit de l’acquisition de 1.300 minicars destinés au transport scolaire et 2.870 camions industriels pour un montant de 22 milliards de dinars. Selon les explications du ministre, les nouveaux minicars, qui s’ajoutent aux 1.300 déjà acquis en 2005, visent à «améliorer les conditions de transport scolaire sur l’ensemble des communes d’Algérie». Il s’agit, également, de l’acquisition de 2.870 camions destinés à la voirie et à la collecte des ordures ménagères.

B.M. (Le Financier)

yanis1963
28/06/2009, 19h40
Salam.

ciation

le PDG de la SNVI Mokhtar Chahboub. Il soutient que l’endettement énorme de la société publique ne peut être épongé que par l’Etat. «J’ai bon espoir de voir le dossier des dettes traité par le gouvernement»

Je souhaite que le gouvernement va eponger cette dette car la SNVI est un fleuro de notre industrie au plaisir de vous lire

noubat
28/06/2009, 20h19
même si l'état éponge les dettes du dernier exercice, cela ne va pas résoudre les problèmes, il faut un plan de redressement, on ne peut pas tenir les entreprises en vie uniquement par perfusion!

The Black Stone
28/06/2009, 20h24
vos mieux la vendre a un constructeur auto .. Renoult ou Peugeot

zmigri
28/06/2009, 21h18
le pb est que personne ne veut acheter un outil de production obsolète des années 70. C'est comme si on proposer à opel d'entrer dans le capital de la brabant(ex. RDA).
En plus connaissant très bien me dg chahboub qui est passé par l'hydraulique la SNVI va prendre l'eau de tte part.:22:

aurassien
29/06/2009, 08h52
meme les pays les plus liberaux de la planète aide leur entreprises.
un peu de colbertisme fera un grand bien pour les notres.
il faut moderniser l'outil de production.
productique ,robotique, atelier flexible doivent etre des mots familiers pour nos décideurs.

zmigri
29/06/2009, 09h19
un peu de colbertisme fera un grand bien pour les notres.

pourquoi imiter mamafrança, nous n'avons pas le même parcours. En europe et dans le monde la france est un cas à part. arretons de faire des parallèles. On peut aider des malades en voie de guerrison mais ceux qui traine une maladie chronique incurable on les accompagne par des "traitements" de fin de vie. c'est la meilleur réponse qui peut étre donnée si l'économie était réelement libre et concurrentielle.

noubat
29/06/2009, 16h20
meme les pays les plus liberaux de la planète aide leur entreprises.

-on aide celles qui représentent un fleuron de technologie,
-on aide une entreprise qui est malade en raison d'une conjoncture exceptionnelle (crise mondiale)

aurassien
29/06/2009, 18h19
la snvi produit des camions d'excellente qualité, et pour avoir eu dans ma famille des commercant utilisant ces camions , je peut vous dire , qu'ils sont préférés et de loin aux camions de marque renaud ou iveco pour leur robustesse.
quand a dire que l'outil est obsolète, qu'est ce vous en savez?
seriez vous du domaine
d'autre part les ouvriers spécialisés ont acquis une expérience irremplacable.il faut certe investir dans l'outil de production pour améliporer la production. et au lieu de faire de la masturbation intelectuelle sur la recherche scientifique il faut concentrer toute son énergie sur les meilleurs moyen pour améliorer la productivité par l'investistement par le débauchage des ingénieurs algériens travaillant dans les grands groupes et la les consulats ont un role a jouer

noubat
29/06/2009, 18h54
Une entreprise doit renouveler sa gamme régulièrement, présentée de nouveaux modèles avec des innovations technologiques, seule manière d'exister.

Pour la SNVI, est ce le cas?

ALILOU.ALG
29/06/2009, 18h56
et pourtant il se sont beaucoup améliorer coté modèle exemple sur la photo

http://www.engindz.com/images/prod/1000000065.jpg

The Black Stone
30/06/2009, 00h52
Une entreprise doit renouveler sa gamme régulièrement, présentée de nouveaux modèles avec des innovations technologiques, seule manière d'exister.

Pour la SNVI, est ce le cas?

pour cela la SNVI doit change de fournisseur de composants

Jijelinho
30/06/2009, 01h59
le bon vieux temps, si ils pouvaient nous ressortir un petit joujou (http://www.auto************/article.php3?id_article=634) comme celui-ci... l'algérie reprendrait du galon.

bon ben le lien ne marche pas... mais tapez Sonacome M210 dans google... la belle histoire de la SNVI.

Cookies