PDA

Voir la version complète : Sonatrach investit dans la sécurité de ses infrastructures


nassim
29/06/2009, 01h20
Afin de faire face de façon optimum aux risques industriels inhérents au secteur des hydrocarbures, la compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach, a investi en masse dans la sécurité, à travers sa politique hygiène, sécurité et environnement (HSE). Selon le ministre de l'Energie et des Mines, M. Chakib Khelil qui répondait, jeudi, aux questions des membres de l'Assemblée populaire nationale (APN), le groupe Sonatrach a consacré près de 1,5 milliards de dollars pour protéger et sécuriser ses infrastructures pétrolières et gazières, ainsi que pour sécuriser les bâtisses avoisinantes. Pour ce qui est du cas particulier de Skikda, déjà marquée par un accident majeur, M. Khelil a déclaré que Sonatrach a renforcé les mesures préventives pour assurer la protection des personnes et des biens. Ainsi, les dispositifs d'intervention rapide lors des accidents ont été renforcés à travers l'élaboration d'un programme de constat et de renouvellement des systèmes de prévention, la mise en place d'un système de contrôle à distance, la création de centres de contrôle opérationnels pour cerner l'accident. Le ministre a également mis en avant l'acquisition de moyens d'intervention, la création d'un réseau pour l'extinction des incendies par l'eau de mer, des centres de médecine du travail ainsi que des hôpitaux mobiles spécialisés dans les catastrophes industrielles. M. Khelil n'occultera pas, non plus, le rôle que doivent jouer les citoyens estimant que le non-respect par les habitants des règles de sécurité pose un problème de sécurité qui nécessite une mobilisation constante et des moyens financiers additionnels. Notons également que d'autres risques liés au secteur énergétique peuvent affecter la vie des habitants de certaines villes du pays.

C'est dans ce contexte qu'un député de la wilaya de Tebessa a soulevé la question relative à la suppression d'une ligne électrique à haute tension traversant la ville sur une distance de 5 km. M. Khelil a indiqué dans ce sens ,que des mesures ont été prises à cet effet. Un accord a été conclu entre Sonelgaz et Kahrif sur la réhabilitation des lignes électriques de la wilaya avec la possibilité de supprimer cette ligne, a-t-il ajouté. Une étude sera réalisée par Sonelgaz pour le transfert de la ligne en question d'un réseau aérien à un réseau terrestre, a indiqué le ministre. L'opération coûtera 495 millions de DA qui seront généralement à la charge de la partie qui demande le changement du tracé des lignes électriques, à savoir la wilaya dans ce cas, a-t-il précisé. Un programme relatif à la protection des habitants résidant aux alentours a été mis en place et sera présenté au gouvernement pour adoption, a souligné le ministre qui a ajouté qu'il sera exécuté dans le cadre du programme 2010-2014. Tous les projets du secteur de l'énergie sont réalisés selon les normes en vigueur en matière de protection des infrastructures et des bâtisses avoisinantes, a précisé M. Khelil, indiquant que les bâtisses situées à proximité de cette ligne ont été construites après son installation.

A une autre question relative à l'indemnisation des propriétaires expropriés de la wilaya de Relizane, dans le cadre de l'intérêt général, le ministre a précisé que 124 millions de DA ont été mobilisés pour le règlement des dossiers de 309 propriétaires dont les terres ont été utilisées pour faire passer les gazoducs et les oléoducs. Un montant de 105 millions de DA a été dépensé du montant global en faveur de 298 propriétaires alors que les 14 millions restants seront utilisés pour indemniser 41 autres dont les dossiers se trouvent chez le notaire chargé du paiement. Le ministre a justifié le retard enregistré dans le règlement des dossiers par l'absence de contrats de propriété, les différends entre héritiers et le fait que les propriétaires réels sont inconnus, appelant les propriétaires qui n'ont pas encore réglé ce problème à présenter leurs demandes.

source : Le Maghreb

Cookies