PDA

Voir la version complète : Le quartier d’affaires d’Alger (Bab Ezzouar)


icosium
30/06/2009, 12h52
Dossier:

Le quartier d’affaires d’Alger (Bab Ezzouar) réalisé par l'AGERFA
Un concept multifonctionnel appelé à être l’emblème d’Alger de demain

Par Tara.B

http://www.eldjazaircom.dz/media/image/15_034.gif


Dans la note de présentation du méga projet élaboré par l'agence de gestion et de régulation urbaine de la wilaya d'Alger, promoteur foncier de ce programme ambitieux, Mme Fadila Lateb, directrice de l'AGERFA expose les arguments inscrits dans la stratégie urbaine de la wilaya d'Alger. «Cette opération engendrera une dynamique globale qui permettra la mise à niveau de la capitale dans un esprit de renouveau à l'exemple des villes de Barcelone, Séville, Lisbonne, Francfort ou Shanghai». Le choix de Bab Ezzouar est dicté par la proximité de l'aéroport, la présence d'une des plus prestigieuses universités (Université des Sciences et des technologies Houari Boumediene), la zone industrielle d'Oued Smar ainsi que la concentration d'une zone d'habitation qui s'étend de Dar El Beida à Bab Ezzouar. Le site bénéficie déjà d'infrastructures de transport autoroutes, gare ferroviaire, aéroport- et jouit par conséquent d'une accessibilité exceptionnelle.

A terme ce nouvel ensemble, devra «entraîner une synergie entre le tryptique industrie, recherche et sphère financière » car l'objectif même affiché par les pouvoirs publics est seule d'intéressé, par la qualité de l'aménagement, les investisseurs et notamment d'attirer les services tertiaires à intégrer ce quartier Est de la capitale qui perdra progressivement sa vocation de cité dortoir.

http://www.eldjazaircom.dz/media/image/15_035.gif

Sur une superficie de 70 hectares, l'AGERFA, opérateur–aménageur choisi pour ses capacités à prendre en charge un projet d'une telle envergure, a opté pour des structures un ouvertes «faites de transparence » tenant compte de l'existant, favorisant un ensemble de tours avec l'utilisation de matériaux contemporains au centre duquel s'étendra un parc urbain, poumon vert de la zone, privilégiant aussi l'aménagement de parking souterrain afin de réduire l'impact des nuisances dégagées par les véhicules. 1,5 millions de mètre carré de bureaux seront ainsi proposés à la clientèle du tertiaire auquel s'ajouteront des équipements de loisir, de commerce, d'hôtels et d'infrastructures pour les activités événementielles( modules adaptables pour les congrès, séminaires, spectacles…). 15000 emplois directs et indirects sont attendus.
En termes d'estimation financière, le coût du projet est évalué à 10 000 000 000 DA et comprend principalement les frais d'acquisition et de viabilisation des terrains, les études d'aménagements et le suivi de réalisation ...

Ce n'est pas une utopie !

Le quartier de Bab Ezzouar est déjà en phase de réalisation, depuis la première pierre posée en avril 2006 par le président de la République Abdelaziz Bouteflika, d'importantes entreprises ont investi les lieux ; l'Hôtel Ibis a ouvert ses portes dernièrement augmentant ainsi les capacités hôtelières du groupe ACCOR/ SIEHA déjà présent sur le site avec le Mercure ; d'autres entreprises ont démarré les travaux de réalisation de leur siège social ; à ce titre, on peut citer Algérie Poste, Mobilis, Maghreb CMA/CGM ; le complexe immobilier de Trust Real Estate, la tour d'affaires de la sarl ABC, le centre commercial de la SCCA…

http://www.eldjazaircom.dz/media/image/15_037.gif

Le marketing de l'agence a bien fonctionné puisque des entreprises de renom ont d'ores et déjà dévoilé leur intention de venir s'installer dans ce quartier, citons : Air Algérie, Aigle Azur, l'EGSA, les banques, nationales- BNA, BEA, CPA - ainsi que BNP PARIBAS, le groupe COSIDER… D'autres ont reçu l'aval de leur hiérarchie pour réaliser leur siège social : SONATRACH - Commercialisation, le groupe DORSCH Afrique, KPGM et la banque AL SALEM.

http://www.eldjazaircom.dz/media/image/15_038.gif

C'est dire combien la philosophie et la conviction retenues pour le développement d'un quartier moderne basé sur l'aménagement d'espaces intégrant à la fois des formes modestes aux plus ambitieuse et la motivation des premiers investisseurs font que « Bab Ezzouar city » se construit loin des tapages médiatiques utilisés par certains promoteurs.

http://www.eldjazaircom.dz/media/image/15_040.gif

Jusqu'à la fin des travaux de viabilisation et déléguera cette mission à l'une de ses filiales pour assumer les responsabilités de gestion envers les copropriétaires.
L'AGERFA s'est prémunie contre toute dérive, elle assurera la gestion du site
Les missions qui lui sont dévolues porteront sur :
1. L'application du règlement d'urbanisme

2. La sécurité des lieux, l'entretien, et la collecte des charges, la maintenance des équipements collectifs et ceux des espaces verts et des lieux publics...

En somme, répondre aux exigences de toute ville moderne.

Source : eldjazaircom.dz

AFFLISS
30/06/2009, 15h30
Pauvre mitidja !!!

Une question : pourquoi une fois achevé, les sites de visu sont d'une laideur choquante, contrairement aux photos ??

DZone
30/06/2009, 15h54
Si l'Algérie est voulue et vue par les yeux d'icosium , elle sera forcément belle mais franchement , comment une tête de mort pourrait elle apprécier la beauté?
Cette remarque me fait penser à deux vers de Ilya Abou Madhi:

يرى الشوك في الورد ويعمى أن يرى فوقه الندى إكليلا
والـذي نفسـه بغـيـر جـمـال................... لايرى في الوجود شيئـا جميـلا

Traduction:
Il voit les épines mais devient aveugle devant la rosée du matin en diadème sur la rose.
Et celui dont l'ame est sans beauté , ne pourra jamais voir quelque chose de beau...

PS: Merci pour l'article icosium.

DZone
30/06/2009, 16h08
Alger se réconcilie avec son destin

La capitale est en phase de subir un grand lifting qui la propulsera au rang des grandes métropoles du bassin méditerranéen. C'est ce qui ressort en substance des déclarations du wali, M. Mohamed Kebir Addou à El Djazaïr.com, dans son édition du mois de mai. Pour lui, la priorité est l'embellissement d'Alger pour lui redonner le rayonnement qu'elle mérite.

C es projets grandioses, dont une partie a été déjà mise en œuvre, sous l'impulsion du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika et le ministre d'Etat, de l'Intérieur et des Collectivités locales, M. Nourredine Yazid Zerhouni, intéressent en haut lieu les Algérois, voire les Algériens qui veulent que le visage de leur capitale change. Ce plan stratégique découle d'une vision globale appuyée sur deux études fondatrices, liées à la révision du plan directeur d'aménagement et d'urbanisme de la capitale et celle de l'aménagement de la baie d'Alger.

S'agissant de l'embellissement d'Alger, Mohamed Kebir Addou a expliqué que cette opération ne peut renvoyer à une intervention de type (peinture des façades, réfection des trottoirs, etc.). Ainsi, son plan vise plutôt à opérer un ensemble d'interventions structurelles, passant par la réhabilitation du centre historique, la réappropriation du front de mer ou ce qu'il a qualifié de « reconquête » du front de mer, en levant le paradoxe faisant que « l'Algérois voit la mer et ne peut y accéder».
En plus du réaménagement de quelques quartiers périphériques, à côté de nouvelles réalisations, à l'image des facultés de médecine et de droit, le lycée international, les nouveaux stades de Douera et Baraki, ainsi que l'amélioration des conditions de transport et de la circulation dans la capitale.

A propos des inquiétudes des Algérois sur le devenir du patrimoine, de leur patrimoine en somme tout à fait légitime, eu égard aux interventions enregistrées de par le passé qui avaient dégradé des espaces prestigieux sur le plan architectural et urbanistique d'Alger, le wali se veut rassurant, en disant que « l'un de nos défi s consiste donc à construire, voire à restaurer, une ville qui se transforme tout en restant elle même.
Évidemment, cela passe par une préservation du patrimoine, mais aussi et c'est là une dimension importante, préserver notre avenir. Tout cela pose évidemment la question de l'inventaire du patrimoine à protéger », et d'ajouter « en la matière, il nous semble important de ne pas se limiter, à la Casbah et à quelques monuments de notre histoire ancestrale, même s'ils doivent être au cœur de notre action. Il me semble important et opportun de garder à l'esprit quelques autres dimensions:

dans le cadre des orientations de son excellence Monsieur le Président de la République, pour qui cela est fondamental, revendiquer et protéger les identités multiples d'Alger et porter par la même un message d'ouverture sur le monde. Alger punique, Alger musulmane, Alger du 19ème siècle, Alger du 20ème siècle. Tout le monde sait par exemple qu'Alger compte des réalisations exemplaires du mouvement moderne en architecture;
élargir le champ de la protection du patrimoine matériel au patrimoine immatériel de la capitale. Je pense notamment à certains espaces au cœur du rayonnement culturel d'Alger, comme le café El Bahdja qui constitue ce que l'on appellerait sous d'autres cieux un « cluster » de la musique algéroise;http://www.eldjazaircom.dz/media/image/15_031.gif


dépasser les seuls aspects des architectures monumentales pour étendre notre protection à ce qui fait Alger : ses paysages, ses jardins, ses couleurs. C'est avec cet état d'esprit qu'on a réhabilité le jardin d'essai et que nous mettons en œuvre une véritable charte des espaces publics qui préservera l'identité d'Alger la blanche : le blanc,…
Enfin, ne pas négliger les potentialités et les richesses du modèle urbain algérois comme véritable clé de l'attractivité de la capitale. Nous faisons le pari que l'investissement sera d'autant plus important à Alger qu'il fera bon d'y vivre.
Ainsi que vous pouvez le constater, nous agissons et faisons tout pour préserver le patrimoine de la capitale ». Dans le secteur du transport, le wali a mis en place une véritable feuille de route qui va dans le sens de la réorganisation en profondeur de ce secteur. Ainsi, Il a expliqué que pour faire face à la situation prévalant actuellement, les solutions sont allées dans 3 directions :
l'éclatement de la centralité d'Alger autour de nouveaux projets structurants pour que tout le monde ne converge pas au même endroit et au même moment (faculté de médecine, faculté de droit, stade de Baraki, etc.) ;
la réalisation d'infrastructures routières nouvelles : deuxième rocade, dédoublement de routes existantes, voies d'évitement de centres urbains, voies de desserte de quartiers d'habitations, ou encore de nombreuses trémies ;
la mise en service de transports collectifs de masse : le Métro d'Alger transportera 300 000 voyageurs/jour dès cette année. Les trains de banlieue accueilleront très prochainement 200 000 voyageurs/jour. Le tramway transportera 185 000 voyageurs/jour à partir de 2011. Le plan du transport connaîtra d'autres interventions, dans le cadre d'un schéma clair, reposant sur un concept clé, à savoir un macro-maillage en transport en commun de la capitale. « Sa mise en œuvre sera rapide, sans investissements significatifs et de l'avis de tous les spécialistes, porteuse d'une efficacité certaine. En 2012, ce dispositif sera fonctionnel. Il offrira ainsi aux usagers une véritable alternative à la voiture », a-t-il indiqué, ajoutant que sur les grands axes existants qui maillent la capitale, des bus circuleront fréquemment sur des voies réservées. Ce nouveau réseau de bus sera connecté au métro, au tramway et aux trains, en plus d'un système de signalisation et de régulation, à côté de la mise en œuvre d'une politique offensive de réalisation de parkings qui est déjà en cours.A propos de la mise à niveau de la capitale, en matière d'infrastructures culturelles, de loisirs et de tourisme, M. Mohamed Kebir Addou a affirmé, à ce sujet, que « les pouvoirs publics, sous les directives de son excellence Monsieur le Président de la République ont décidé de réaliser à Alger un opéra digne de ce nom et une salle de spectacles où pourront être organisées de grandes manifestations ». Il a ajouté, dans le même cadre, l'idée de réaliser une cité du cheval, un palais des sports, etc. D'autres projets aussi ambitieux que ceux déjà présentés seront mis en œuvre, selon le wali, afin de mettre Alger au diapason des grandes métropoles de la région, pour peu que la société civile s'implique dans cette œuvre gigantesque qui tend à redorer le blason de la ville des lumières. Les différentes sollicitations des citoyens pour demander à El Djazïr.com de plus amples explications sur ces projets, donnent déjà un avant-goût de l'intérêt que marquent les algérois à leur ville. Dans nos prochains numéros, d'autres explications seront fournies aux lecteurs sur ces projets, dont une bonne partie a été mise en œuvre■

eldjazaircom

Zakia
30/06/2009, 16h30
Pauvre mitidja !!!

Une question : pourquoi une fois achevé, les sites de visu sont d'une laideur choquante, contrairement aux photos ??

Et pourquoi d'emblée dire que ce sera moche? Tu as une boule de cristal???

J'aime beaucoup les maquettes. Avec un gros gros coup de coeur pour la dernière image :razz:

Je me demande combien coûtera le m² ?

Le rêve avoir un appart dans cet immeuble :)

rodmaroc
30/06/2009, 16h48
«Cette opération engendrera une dynamique globale qui permettra la mise à niveau de la capitale dans un esprit de renouveau à l'exemple des villes de Barcelone, Séville, Lisbonne, Francfort ou Shanghai».
C'est un peu prétentieux mais l'idée est bonne.alger mérite un quartier d'affaire aux standards internationaux.Bonne chance.

TMSN
30/06/2009, 17h03
Aux émirats arabes unis et ailleurs, ils prennent en compte l'aspect environnementale, l'écologie, dans les derniers projets.
A alger, wallouuuuuuuuuuuu..
C'est gros, moche, et salissant.

Karim28
30/06/2009, 18h36
Ca commence a prendre forme.

http://img297.imageshack.us/img297/1305/dsc00950copy.jpg

zmigri
30/06/2009, 19h13
«Cette opération engendrera une dynamique globale qui permettra la mise à niveau de la capitale dans un esprit de renouveau à l'exemple des villes de Barcelone, Séville, Lisbonne, Francfort ou Shanghai»
Si on prend la ville de barcelone, tout près de nous, la nouveauté est d'avoir installé un système de collecte des ordures souterain. Est-ce que ce quartier de bab ezzouar est novateur en matière de développement durable.

charaf
30/06/2009, 20h58
Icosium, Dzone, merci pour les articles ça fait plaisir et ça donne de l'espoir:razz:
Zakia, je me disais bien que je devais pas être le seul à avoir flashé sur la dernière photo, un seul bémol j'aurais aimé une architecture plus orientales, ou pourquoi pas tant qu'à faire ( si on décide de tester de nouvelles architectures) faire d'Alger une véritable ville cosmopolite en créant des quartiers basés sur un style architectural ( un quartier japonais, un quartier perse, un quartier romain...), enfin bon je m'emballes un peu là:mrgreen:

Karim yaatik saha pour la photo, au moins ça donne du concret au projet.

Rodmaroc, je suis d'accord avec toi, mettre Alger au même niveau que Shanghai c'est un peu prétentieux mais bon c'est avec de grandes ambitions que l'on avance.;)

Zakia
30/06/2009, 21h14
Charaf, justement, je trouve que sur la dernière photo, l'architecture est vaguement orientale. C'est ce qui me fait flasher entre autres. :razz:

DZmes Bond
30/06/2009, 21h34
S'ils pouvaient faire comme pour le ministère de l'énergie... ce serait bien ! ;)

charaf
30/06/2009, 21h39
Zakia t'as raison, la dernière photo me fait un peu penser à l'architecture coloniale en Inde;)

Karim28
30/06/2009, 21h42
S'ils pouvaient faire comme pour le ministère de l'énergie... ce serait bien !

Tout a fait d'accord, contrairement a celui des finances....

Zakia
30/06/2009, 21h46
Je n'ai pas été aussi loin, mais maintenant que tu le dis, ça fait un peu penser aux palais des maharadjah. Mais je ne sais pas si c'est une architecture colonniale. Ca doitêtre antérieur non?

Quoiqu'il en soit, j'aime bien :razz:

charaf
30/06/2009, 22h05
Tiens regarde ça c'est l'hôtel Taj Mahal à Bombay ( pur style colonial), et c'est un peu à ça que la photo me fait penser;)http://img20.imageshack.us/img20/2746/tajmahalpalacehotel.jpg

Zakia
30/06/2009, 22h09
Oui j'ai capté ;) Je suis un peu à côté de la plaque aujourd'hui.

Bon allez, un peu de chauvinisme : j'aime mieux le futur bâtiment algérien :mrgreen:

Moins chargé je trouve.

charaf
30/06/2009, 22h38
:mrgreen: Un peu de chauvinisme ne fait pas de mal...
Ce que j'aimerais savoir, c'est quelle part à l'environnement, les énergies renouvelables et la qualité énergétiques des bâtiments dans ce projet:52: Mais encore une fois la communication (surtout officielle) n'est pas notre point fort au bled:lol:

Zakia
30/06/2009, 22h47
Ce que j'aimerais savoir, c'est quelle part à l'environnement, les énergies renouvelables et la qualité énergétiques des bâtiments dans ce projet

Pas la moindre idée...j'ai quand même cru comprendre que ces derniers temps le pays attachait pas mal d'importance à l'écologie et aux énergies renouvelables.

charaf
30/06/2009, 22h49
Ouais et si le Ministère de l'Information faisait son boulot on aurait même pas à se poser la question...:rolleyes:

Zakia
30/06/2009, 22h51
Ouais et si le Ministère de l'Information faisait son boulot on aurait même pas à se poser la question...:rolleyes:


Ben justement, ils sont axés écologie et ont supprimé la clim. Trop chaud pour communiquer :mrgreen:

charaf
30/06/2009, 23h02
:72::72: Tiens il devrait inventer le Ministère des Excuses farfelues et Explications officielles, et te nommer ministre:mrgreen:

Zakia
30/06/2009, 23h21
Tiens il devrait inventer le Ministère des Excuses farfelues et Explications officielles, et te nommer ministre:mrgreen:


Pourquoi? Tu trouves qu'on a pas assez de ministères? :mrgreen:

charaf
30/06/2009, 23h27
Plus on est de fous...:mrgreen:

Cookies