PDA

Voir la version complète : Après les hydrocarbures de LA SAR, les Kowétiens lorgnent vers le courant de Senelec


zek
01/07/2009, 11h03
A travers le communiqué du Conseil des Ministres qui s’est réuni ce lundi 29 juin 2009 au Palais de la République, sous la présidence du Chef de l’Etat, on apprend que le Koweit est toujours disposé à abreuver d’argent le Sénégal.

Depuis les travaux d’embellissement de la corniche Ouest de Dakar, on a vu les fonds kowetiens s’investir au Port de Dakar avec DP World qui gère déjà celui-ci, en attendant les Zones économiques spéciales(Zes). Entre-temps, on annonce l’entrée à hauteur de 34% de fonds kowétiens dans le capital de la Sar (Société africaine de raffinage). Pour ne pas s’arrêter dans les eaux troublantes des hydrocarbures, voici que l’intérêt des fonds kowétiens porte aussi sur l’électricité de la Sénélec.

A travers le communiqué du Conseil des Ministres qui s’est réuni ce lundi 29 juin 2009 au Palais de la République, on apprend que de grands groupes d’investisseurs Koweitiens se sont dit prêts à investir dans des unités de production en vue de renforcer la capacité de production de la Senelec. Une mission koweitienne d’hommes d’affaires serait d’ailleurs attendue dans les prochains jours au Sénégal.

Peu intéressés par les matières premières, les investisseurs arabes, particulièrement les kowetiens, marquent de plus en plus leur présence en Afrique de l’Ouest et au Sénégal. A titre d’exemple, le groupe émirati Al-Qudra a dégagé 535 millions d’euros pour la construction de logements, d’une cimenterie et d’un complexe touristique au Sénégal. le Groupe Al Kharafi, constructeur actuellement d’un hôtel de 100 milliards de nos francs au Sénégal, En fait, à lire le communiqué du Conseil des ministres, les intentions d’investissements des fonds kowétiens en allècheraient plus d’un pays.

Un accord de soutien financier et logistique au FESMAN, la participation du Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe au financement des projets d’élargissement de la Corniche Ouest (encore elle), la construction de la route de l’Aéroport, de la route Patte d’Oie-Aéroport et de la route Linguère-Matam… Même la « Kuwait Investment Authority » serait sur les tablettes de possibilités d’investissement au Sénégal.

Il n’y a plus qu’à tendre les mains, les petrodollars arrivent.

SOMBEL FAYE
SUD QUOTIDIEN

Cookies