PDA

Voir la version complète : Des Indiens et des Pakistanais pour remplacer les dockers algériens


Page : [1] 2

zek
03/07/2009, 07h52
Vous allez voir, ces Arabes à la longue vont vous faire bosser. :mrgreen:

Le conflit persistant entre les dockers du port d'Alger et Dubai Port World continue de faire parler de lui. Aucune solution n’a été trouvée car les deux parties campent sur leurs positions.

Cette situation s'est compliquée lorsque les dockers de Dubai Port World ont entamé une grève depuis presque dix jours. Pour contrecarrer ce mouvement, Dubai Port World a fait appel à un groupe de manœuvres indiens et pakistanais qui ont entamé depuis avant-hier leur travail au niveau du terminal à conteneurs du port d'Alger afin de combler l'abandon de postes des dockers locaux.

En plus de cette option, la direction de Dubai Port World a interpellé les dockers pour se rapprocher de la direction et percevoir leur dû, une manière indirecte de leur signifier qu'ils sont proches d'un licenciement qui touchera, selon des sources bien informées, pas moins de 475 dockers.

Les dockers que nous avons rencontrés hier, regroupés sous un soleil de plomb devant la direction générale du port d'Alger et dont l'état laissait à désirer, étaient déterminés à poursuivre leur mouvement de protestation jusqu'à ce qu'ils soient réintégrés par la direction mère.

«Notre situation est critique et nous en avons marre de ce mépris qui s’apparente à une injustice envers les 475 dockers concernés, parce que Dubai Port World surexploite ses employés», dira d'un air désemparé l’un des contestataires.

Concernant les raisons qui les ont poussés à monter au créneau, un autre docker a tenu à intervenir en soulignant que «c'est la maltraitance envers les ouvriers de la part de la nouvelle direction dirigée par le groupe émirati qui nous a poussés à recourir à cette grève, car aucune augmentation de salaire n'a été concrétisée.

Au contraire, ce sont les horaires de travail qui ont augmenté, et les dockers se sont retrouvés à cravacher dur jour et nuit sans aucune reconnaissance». Par ailleurs, les dockers étaient unanimes à dire que cette société «a piétiné la loi algérienne et veut, par tous les moyens, imposer une loi qui lui convient».

A cet effet, ils feront savoir qu'ils réclament un retour à la société mère, en l'occurrence la direction générale du port d'Alger, et ce, conformément à l'article 16 du code du travail, qui permet à l'employé de réintégrer son ancien poste en cas de non-satisfaction chez le nouvel employeur.

En définitive, les grévistes ont insisté sur le fait que les hautes instances doivent intervenir avant qu'il ne soit trop tard, surtout après que la DTP ait engagé des Indiens qui n'ont aucun lien avec le métier de docker. «L'hypothèse d'éventuels accidents n'est pas à écarter», ont-ils conclu.

Youcef Rekhroukh
02 Juillet 2009, Le Temps d’Algérie

charaf
03/07/2009, 10h59
Tssss ils avaient qu'à bosser comme il faut! Ils ont perdu l'habitude de bosser pour gagner de l'argent, et bah ça va changer...

absent
03/07/2009, 12h35
charaf

Tssss ils avaient qu'à bosser comme il faut! Ils ont perdu l'habitude de bosser pour gagner de l'argent, et bah ça va changer...
Non Charaf ! c'est pire que çà.
Ces gens n'ont jamais appris à travailler comme il se doit. Il n'ont jamais été payé au rendement,
La disparition de la valeur du travail en Algérie est vraiment flagrante et ceci depuis plusieurs années déjà !!!

Les cafés et les rues sont pleines toute la journée même aux heures de travail.
Ca peut s'expliquer par le taux de chômage certes, mais aussi par le fait que les personnes employés ne font pas tous leurs heures de travail !

Et c'est devenue la règle partout, et ceci non seulement dans les administrations, mais aussi même dans le privé. Ce qui est vraiment gravissime !!!

De plus, tous le monde veux s'enrichir, faire des affaires (imports/imports, courtiers...) mais sans travailler vraiment !!!

Que faut-il faire ? :evil:

Comment changer les mentalités de l'algérien ? :22:

DZone
03/07/2009, 12h39
Des Indiens et des Pakistanais pour remplacer les dockers algériens
C'est la seule solution pour faire bosser les Algériens qui se sont habitués à "ragda wa t'mangé" , le ministère du travail doit ouvrir les frontières pour les voisins qui voudront travailler dans les chantiers qui n'arrivent pas à trouver des ouvriers algériens!
«L'hypothèse d'éventuels accidents n'est pas à écarter», ont-ils conclu.
Quels glandeurs!!! ils ne veulent pas bosser et ils s'inquiètent des éventuels accidents pour les ouvriers qui pourraient les remplacer , dommage que le ridicule ne tue pas !!!

absent
03/07/2009, 12h50
on a déjà trouvé la solution pour envoyer des gens en masse sur mars ?
je dis ça, parce qu'après avoir remplacé tout le peuple... aucun pays ne voudra de nous !

DZone
03/07/2009, 12h59
aucun pays ne voudra de nous !
Si t'inquiète !!! Ils bossent bien à l'etranger ou ils ne peuvent compter ni sur les produits subventionnés ni sur la solidarité familliale!

absent
03/07/2009, 13h03
pour ça, faut aussi que les autres pays nous ouvrent leurs frontières !
tout le monde ne peut pas avoir un visa, ne reste plus que les bateaux de la mort

jamaloup
03/07/2009, 13h20
g tj pensé que l'algerie doit etre ouverte à l'immigration , donner des quotas aux chinois et aux africains .. je suis dans l'agriculture , qu'on nous donne l"autorisation d'engager les africains , senegalais ,nigeriens, maliens qui sont angagés pour 300 da et travaillent 10 h par jour au noir alors que les algeriens refusent de travailler pour 500 da par jour , et encore faut pas trop les forcer ..

sinan
03/07/2009, 13h35
la seule solution selon moi, est defaire intervenir l'armée, je propose une réforme du service militair, mettre des casernes à proximité des gros chantiers et champs agricoles comme ça au lieu que les appelés passe un an après les 6 mois d'instruction à bouffer manger, courir et à fréquenter des maisons de **** pour certains, ils travaillerons pour le smig bla jaddhoum

Geass
03/07/2009, 13h35
A ce rythme vous allez finir par donner la présidence à un étranger.
:22: (ce n'est pas une attaque)

sinan
03/07/2009, 13h39
Geass, beaucoup d'algériens ont perdu les repères, malheureusement l'état n'a plus le courage de les mettre un coup de pied dans le q

absent
03/07/2009, 13h53
je propose de lancer un appel d'offre international pour l'acquisition du... pays !
ou un très grand panneau de plusieurs centaines de mètres, qu'on met face au ciel, bien au centre, sur lequel il est écrit "A VENDRE"

sinan
03/07/2009, 13h59
t'es pas drôle Myst un peu de nationalisme ne va pas te tuer

absent
03/07/2009, 14h02
Myst

je propose de lancer un appel d'offre international pour l'acquisition du... pays !
ou un très grand panneau de plusieurs centaines de mètres, qu'on met face au ciel, bien au centre, sur lequel il est écrit "A VENDRE"


L'Algérie est peut-être déjà vendue. Qui sait ?!
Mais, sans ses habitants biensûr !!!

Donc, ce qui se passe actuellement est une stratégie pour la faire vider de ses habitants ! C'est tout :lol:

absent
03/07/2009, 14h02
@sinan

c'est ironique

Geass
03/07/2009, 14h05
Mais pourquoi personne ne proteste contre ça?
C'est assez bizarre comme phénomène. Comment ils font les algériens pour trouver un travail, alors que tout le bâtiment et les ouvrages sont délégués à des étrangers ou presque?
L'état donne une subvention mensuelle aux algériens même chômeurs?

sinan
03/07/2009, 14h08
je sais Myst mais j'ai pas pu l'avaler je m'excuse si je t'ai enfoncé ;)

absent
03/07/2009, 14h22
Geass

Mais pourquoi personne ne proteste contre ça?
C'est assez bizarre comme phénomène. Comment ils font les algériens pour trouver un travail, alors que tout le bâtiment et les ouvrages sont délégués à des étrangers ou presque?
L'état donne une subvention mensuelle aux algériens même chômeurs?
Les projets délégués à des étrangers sont faits par de la main d'oeuvre algérienne ou sous traités pour la plupart à des sociétés algériennes.
Sur certains grands projets (autoroutes Est/ouest, batiment), il y a des firmes qui embauche de la main d'oeuvre étrangère (quelques milliers), et ceci à cause du manque de qualification et de rentabilité de la main d'oeuvre algérienne. Et çà c'est un véritable défi à relever pour relancer l'économie Algérienne.

La protestation de la population se fait au niveau des conséquences (chomage, chèreté de vie ...), et les réponses de l"état à ces protestions par des mesures ponctuelles, mais aucune protestation sur les vrais raisons d'un tel mal qui nous ronge.

Geass
03/07/2009, 14h27
A force d'entendre parler des étrangers en Algérie au niveau des projets majeurs, j'en suis arrivé à croire qu'il n'y avait que ça. Merci d'avoir éclairci les choses :)

dolph
03/07/2009, 15h06
personne ne peux risquer son job pour rien , s'ils ont fait gréve c'est qu'ils ont leur raison , a mon avis c'est DPW habitué a baffouer les droit ds travailleurs ( Pakistanais, indien ,...) dans leurs pays , et veulent faire la mm chose accumuler des gains records sur le dos des pauvres ouvriers .

DZone
03/07/2009, 15h42
g tj pensé que l'algerie doit etre ouverte à l'immigration , donner des quotas aux chinois et aux africains .. je suis dans l'agriculture , qu'on nous donne l"autorisation d'engager les africains , senegalais ,nigeriens, maliens qui sont angagés pour 300 da et travaillent 10 h par jour au noir alors que les algeriens refusent de travailler pour 500 da par jour , et encore faut pas trop les forcer ..
La campagne algérienne se dépeuple , tout le monde veut habiter la ville et personne ne veut travailler la terre ; les investisseurs algériens surtout ceux qui choisissent le créneau de l'agriculture doivent chercher les ouvriers là où ils se trouvent.
On ne peut pas continuer à dépendre de l'agriculture européenne , l'etat doit encourager l'agriculture dans le Sahara qui exige beaucoup de moyens financiers , il faut réduire par tous les moyens l'importation de notre nourriture de l'etranger ,il en va de notre sécurité nationale !

hben
03/07/2009, 16h15
Bravo pour la solidarité!!!:5: :5: :5:

On enfonce ses compatriotes et on regarde ailleurs lorsque des esclavagistes se croient en pays conquis et veulent faire n'importe quoi!!!

Il ne vient à l'idée de personne que peut-être les revendications des dockers sont légitimes! Tout ce qu'on trouve à dire c'est que les Algériens sont des fainéants et qu'il faut leur mettre un coup de pièd au c.. pour les mettre au travail!... Du vocabulaire de colon pur sucre!... Bigeard n'aurait pas renié vos propos!

absent
03/07/2009, 16h44
Évidement, moi même, ainsi que tout ceux qui participent à ce débat dans ce fil, ne connaissent pas du tout les tenants et les aboutissants de cette histoire.

Évidemment, à ce sujet là, on est tenté de dire que ces dockers sont peut être lésés de leurs droits.

Par conséquent, on a tord de dire ce qu'on a dit à leur propos !!!

Mais, une chose est sûr, c'est que la majorité des Algériens en Algérie ne connaissent pas les vertus de l’effort et du travail. Ils veulent toujours avoir le maximum d'argent sans rien faire ou presque.

Alors que sous d'autres cieux à l'étranger, l'algérien se défonce dans son boulot, et travaille dans des métiers qu'il n'ose, ou ne veut jamais faire dans son propre pays, avec des revenus peut-être moindre, et des conditions de travail déplorable.

Il parait même que des travailleurs clandestins (marocains) et des chinois commencent maintenant à faire de même en Algérie ?!?

Est-ce les conditions de travail, l'environnement, notre mentalité d'algériens?

Comment changer tout çà ?

zek
03/07/2009, 17h52
Ce que je n'ai pas compris, là ou DP World s'est installé, y a jamais eu de problèmes, au contraire les conditions de travail se sont plutôt améliorés dans la plupart des cas, comme par exemple au Sénégal, y a qu'en Algérie ou des pseudo problèmes apparaissent.

Et vous, vous les connaissez les conditions de travail du docker algérien ?
----------------------------------------------------------------

Une augmentation vertigineuse du volume horaire de travail

«On est là jour et nuit pour marquer une opposition féroce jusqu’à la satisfaction de nos doléances.»

Une cinquantaine de dockers rassemblés hier, devant la direction générale de l’entreprise portuaire d’Alger(Epal) dénoncent les conditions dans lesquelles ils travaillent et crient à la hogra. «On travaille comme des bourriques». Partis depuis le mois de mai pour travailler à la société Dubaï World Port au terminal à conteneurs du port d’Alger, les arrimeurs ont du mal à s’adapter à la nouvelle organisation du travail qui leur a été «imposée». Contre toute attente, ils étaient surpris par une augmentation vertigineuse du volume horaire du travail.

Paradoxalement à cette situation, «nos salaires sont demeurés fixes comme s’il est interdit de nous payer en fonction de notre rendement», a déclaré à L’Expression Laribi Azouz, en colère. Quoique les mots semblent lui échapper, notre vis-à-vis veut tout dire et affirme que les textes sont clairs: «Si l’employé n’arrive pas à s’adapter aux nouvelles conditions d’exercice à la DWP, il est permis à Djazair Port World de le transférer à l’Epal», précise M.Laribi. C’est dire que l’ensemble des dockers concernés ne veulent pas lâcher prise et comptent rejoindre l’entreprise mère.

«On est là jour et nuit pour marquer une opposition féroce jusqu’à la satisfaction de nos doléances», lance un des employés. A les entendre, on comprend l’ampleur du bras de fer les opposant à la direction générale de l’entreprise portuaire. La hogra qu’évoquaient les dockers est multiple. Considérés comme des employés permanents, certains sont surpris de se voir «réduits» à de simples contractuels au regard de leurs cartes professionnelles.

Les dockers contestataires sont allés jusqu’à souligner «le diktat de l’administration». Sous-payés, selon leurs dires, ils affirment avec vigueur que leur paie ne suffit pas parfois au règlement des soins. L’un des leurs a dû débourser 9000 dinars pour soigner une infection à l’oreille. D’autres ont longtemps résisté mais n’ont pas pu vaincre des maladies professionnelles dues au manque d’hygiène.

Le nom de Rabah Merad revient à l’esprit et réveille la mémoire des dockers qu’ils l’ont côtoyé plusieurs années durant.

Décédé des suites d’un cancer, Aâmi Rabah est une victime «d’un laisser-aller excessif», soulignent ces dockers rassemblés devant la direction générale de l’Epal. Une autre victime a rendu l’âme suite à la chute de trois conteneurs. «Il a été enterré dans une valise», témoignent plusieurs débardeurs. Unanimes, ils s’accordent à dire que travailler comme docker, c’est mettre sa vie en péril. Le nombre de blessés inquiète également. L’humidité, la pollution, les heures supplémentaires non payées...sont, entre autres, des facteurs qui font craindre le pire. «Comment voulez- vous qu’on ne pense pas à la harga même si la plupart des tentatives se soldent par des bilans funestes où des personnes sont dévorées par les eaux de la mer?», se demande l’un des dockers désabusé.

Un autre problème évoqué par les dockers consiste en l’éloignement que connaissent les personnes habitant en dehors de la capitale. Selon les personnes interrogées, ils ne se rendent chez eux qu’une fois tous les trois mois. Autrement, chaque jour passé chez soi pour ces «étrangers», sera déduit automatiquement du congé annuel.
L’un des témoignages ayant attiré notre attention concerne un employé venant de Thenia El Had (Tissemsilt).

Acte de décès datant du 23 mai 2009 à l’appui, un docker en larmes affirme avoir raté l’enterrement de son père Boutouchent Kenoui. «Je n’étais pas autorisé à me rendre chez moi pour enterrer mon père», regrette-t-il, la gorge nouée.

Fouad IRNATENE
L'Expression.

absent
03/07/2009, 18h01
merci Zek pour l'article

j'attends les com'

zmigri
03/07/2009, 18h05
C'est la seule solution pour faire bosser les Algériens qui se sont habitués à "ragda wa t'mangé" , le ministère du travail doit ouvrir les frontières pour les voisins qui voudront travailler dans les chantiers qui n'arrivent pas à trouver des ouvriers algériens!

je suis entierement d'accord, il faut liberaliser le marché du travail et pourquoi pas à nos voisins du maghreb et subsahariens.

zek
03/07/2009, 18h07
Voici les raisons de la grogne des Dockers, ou tout simplement de ceux qui les manipulent et vont perdre leurs tchipa, tout est merveilleusement dit dans cet extrait.
----------------------------------------------------

L’arrivée de Dubaï World Ports pour la gestion du terminal à conteneurs, si elle a fait grincer bien des dents et fait des mécontents, doit apporter les preuves du bon choix par une gestion autre que celle qui avait cours. Pour cela, casser d’abord les anciennes pratiques comme la tchipa, les passe-droit, le travail en continu, le retour au travail selon le week-end universel, adapter les ports à une gestion normalisée et moderne

source liberté

jamaloup
03/07/2009, 18h11
oui c ça , esclavagiste , si tu etais sur le terrain tu verrais comme les algeriens meurent de trop travailler , ya si hben en agriculture tu ne trouvera pas un jeune algerien qui accepte de travailler au dela de midi, et certains n'acceprttent pas de travailler a la journée , il ne travaillent qu'à la tache , je dis travailler sans le penser , parceque travailler 2 ,3 heures par jour !! ben oui bcp finissent leurs taches a 9 h du matin .. la notion du travail n'a plus de sens en algerie où on ne fait plus ses 8 h depuyis tres longtemps qd un etranger arrive et qu'l exige ses 8 h reglementaires on pense que c un esclavagiste .. oui vvement des etrangers partt et dans tt les domaines surtt en agriculture .. les algeriens veulent pas trop suer avoir leurs apres midi libres et avoir un bon salaire avec celà ..ben qu'ils continuent de rever , je fais pour ma part mes 12 h , et j'emplois 4 , parfois 5 ouvriers tt des peres de famille agés, bcp plus ages que moi.. je cotois des investisseurs qui ont mis leurs tripes dans la terre et qui regrettent de la'voir fais a cause du manque de main d'oeuvre ..la culture de l'effort les algeriens y arriveront avec la misere , ils ,n'y sont pas encore , puisque ya tbesniss, navigation, le vol; la drogue , ya meme qui depensent l'"argent de leur soeur et meres et refusent de travailler .. mais ça changera , les anciens l'ont dit , echarr ma yedhlamch .

hben
03/07/2009, 18h42
oui c ça , esclavagiste , si tu etais sur le terrain tu verrais comme les algeriens meurent de trop travailler
D'où sais-tu que je ne suis pas sur le terrain!...
la notion du travail n'a plus de sens en algerie où on ne fait plus ses 8 h depuyis tres longtemps qd un etranger arrive et qu'l exige ses 8 h reglementaires on pense que c un esclavagiste .. oui vvement des etrangers partt et dans tt les domaines surtt en agriculture ..
Avec toi, on importera pas que des ouvriers, on remplacera carrément tout le peuple algérien! Il est évident qu'il ne trouve pas grâce à tes yeux!!!
les algeriens veulent pas trop suer avoir leurs apres midi libres et avoir un bon salaire avec celà ..ben qu'ils continuent de rever
Aïe, l'Algérien est peut être pas commode mais quand il devient patron...
..la culture de l'effort les algeriens y arriveront avec la misere ,
...Et quand c'est un nouveau patron alors là au secours!!!

jamaloup
03/07/2009, 18h55
on n'importera pas un peuple, on apprendra le sens du travail et de l'effort a celui là .. tu est sur le terrain donc g rien a texpliquer .;tu sais tt .. je ne suis pas patron je suis un petit paysan qui fait 12 h par jour, mes travailleurs me respectent parceque je travaille plkus qu'eux , et ils s'efforcent de me donner mes heures parcequ'ils sont d'une generation elevée à la dur , ils savent ce qu'est le travail .
le complexe d'el hajar a un certain moment "employait" 12 milles travailleurs , yavait une partie du complexe qui marchait avec les travailleur d'un complexe de textil qu'on avait fermé , c juste pour te dire que dans le secteur etatique c ridicule de parler "travail" et c pkoi je dis vivement des coups de pieds ds la fourmiliere , des philipins des chinois, des africaisn en nombre fera voir aux algerien ce qu'est "travailler " et decouvrir du coup qu'ils ne travaillent pas en faite , ils font semblant de le faire

Cookies