PDA

Voir la version complète : 1er semi-marathon de Kabylie à Tizi-Ouzou


morjane
07/07/2009, 13h06
Tizi-Ouzou a vibré dimanche dernier au rythme de la course à pied à l’occasion du premier semi-marathon de la Kabylie.

Organisé par l’association les Amis de la course à pied, la compétition a vu la participation de 458 athlètes dont une soixantaine de femmes, venus de quinze wilayas de l'Algérie.

Ouverts à tous les adeptes de la course à pied, le semi-marathon dont la distance à parcourir est de 17,5 km, a été rehaussé par la participation d’anciennes gloires de la JS Kabylie à l’image de Mouloud Iboud, Kamel Abdeslam, Messaoud Aït Abderrahmane et Rezki Meghrici ; l’ancien avant-centre des Canaris, Djamel Menad, qui avait donné son accord pour participer au semi-marathon, s’est décommandé à la dernière minute en raison d’une élongation contractée la veille lors d’un match entre amis. De l’avis de tous les participants à ce premier rendez-vous du genre à Tizi-Ouzou, l’organisation était parfaite et ce grâce au dévouement de la dynamique équipe de l’association organisatrice qui a à peine une année d’existence.

Placé sous le haut patronage du wali de Tizi-Ouzou, ce semi-marathon a été organisé grâce à la collaboration de l’APW, de l’APC et de la DJS de Tizi- Ouzou avec le concours de plusieurs sponsors. «La réussite de ce semi-marathon est venue du concours de plusieurs parties. Nous sommes très reconnaissants envers toutes les personnes, les institutions et les différents organismes qui nous ont aidés. Cela va nous encourager à donner une autre dimension à cette manifestation à l’avenir» nous a déclaré le docteur Farid Ayache, le très dynamique membre de l’association ADCP, organisatrice du semi-marathon très connu dans le milieu du football pour avoir défendu les couleurs de la JSK durant les années 1990.

Ayache qui s’est engagé cœur et âme dans la course à pied espère faire, dans un avenir proche, de ce semi-marathon une compétition d’envergure internationale, lui qui a eu le privilège de participer, le 5 avril dernier, au célèbre marathon de Paris.

D’ailleurs, les organisateurs qui veulent faire de ce semi-marathon une tradition sportive en Kabylie, envisage de l’organiser l’année prochaine au printemps afin d’éviter la saison des grandes chaleurs, même s’il faut reconnaître que dimanche dernier, la majorité des participants a réussi à franchir la ligne d’arrivée sans encombres. Les 458 participants ont parcouru une distance de 17,5 km depuis le barrage Taksebt jusqu’à la maison de la culture Mouloud Mammeri.

Sur place, les organisateurs ont distribué des récompenses aux lauréats y compris les handicapés qui ont tenu à y participer. Chez les hommes, les cinq premières places sont revenues à Tayer Bendiba (Mostaganem), Boualem Abed (Jijel), Hamid Djouder (Tizi-Ouzou), Chikh Naoui (Tiaret) et Djeloul Aggoune (Béjaïa). Chez les dames, les trois premières places sont revenues respectivement à Abla Bendebah (Alger), Fadéla Hamas (Tizi-Ouzou) et Ouassila Kameche (Alger).

Par la Dépêche de Kabylie

Cookies