PDA

Voir la version complète : Meghni : « J’ai hâte de découvrir la sélection algérienne »


carlos
09/07/2009, 22h32
Meghni : « J’ai hâte de découvrir la sélection algérienne »

PUBLIE LE : 09-07-2009 | 00:00 | PAR Ahmed Lakrout (contact@*************)

«La victoire de l’Egypte face au Rwanda ne signifie rien»




«On est capables d’assurer notre qualif’ au Mondial avant le match retour face à l’Egypte»

Comment vous adaptez-vous au changement survenu à la barre technique de la Lazio avec l’arrivée d’un nouvel entraîneur cet été ?
De manière naturelle ! Je ne sais pas quelle sera la nature de mes relations avec le nouveau coach, car il faudra attendre le début de la compétition, mais disons que pour le moment, le courant passe bien. Enfin, c’est logique. Je ne suis pas nouveau au club et je suis même compté parmi les cadres de l’équipe. Forcément, il y a un certain respect mutuel qui s’installe entre nous.
La nouvelle saison s’annonce intéressante pour vous qui venez d’officialiser votre venue en sélection algérienne ; ce facteur est-il motivant ?
Absolument. Je sais qu’on attend beaucoup de moi. Donc, au-delà de cette fierté que ma convocation en sélection me procure, je ressens une grosse responsabilité. Je me dis que je n’ai pas le droit de décevoir. Je dois être à 1000 % pour répondre aux attentes. Après, en dehors de cet aspect, je suis très excité à l’idée de jouer pour mon pays. Ça a toujours fait partie de mes projets et si vous vous souvenez, je vous avais bien dit lors d’un récent entretien que j’avais hâte que cette histoire se règle pour que je puisse enfin jouer pour l’Algérie. L’appel du président de la Fédération m’a fait énormément plaisir. Là, le rêve se réalise. A moi de faire en sorte qu’il dure le plus longtemps possible.
La discussion avec le président de la FAF, M. Raouraoua, a-t-elle influencé votre décision d’accepter la convocation ?
Disons que ça m’a laissé une très bonne impression. M. Raouraoua était courtois et surtout très clair dans son discours. Il m’a paru savoir ce qu’il veut. Je lui ai dit tout de suite que j’étais prêt à venir. Bien plus, c’est un honneur que je sois convoqué en sélection.
Doit-on s’attendre à vous voir dès le prochain match amical face à l’Uruguay ?
Ben, je l’espère. Sachant ce match amical, ce serait à mon avis l’occasion pour faire connaissance avec la sélection… le groupe et le staff. Ce serait une bonne idée en effet. Je voudrais y être, je ne le cache pas. Après, ce sera au sélectionneur de voir.
Votre club vous laisserait-il partir en sélection au cas où vous seriez convoqué pour le prochain match ?
Oui, je le crois. Enfin, je ne pense pas que mon club va s’y opposer, d’autant que les dirigeants savent que je suis déterminé à répondre à toutes les convocations qui me parviendront de la sélection. Et puis, aujourd’hui, il y a des lois qui protègent les internationaux. Donc, il n’y aura pas de soucis à se faire de ce côté-là.
Mais votre club disputera son match de Supercoupe d’Italie contre l’Inter à Pékin quatre jours avant Algérie-Uruguay ; comment comptez-vous faire ?
Je vais m’organiser en conséquence. Je trouverai bien le moyen de prendre part aux deux matches. Je suis déterminé à répondre présent à toutes les convocations. Et puis, je ne pense pas que ce match va poser problème. Quatre jours, c’est suffisant pour rallier l’Algérie. Je raterai peut-être le premier jour de ce stage, mais je suis bien décidé à y aller.
Pensez-vous à l’opposition Lazio-Sienne ?
Oui, ça m’arrive, d’autant plus que ce serait intéressant d’avoir un Ghezzal en face (rire).
La victoire de l’Algérie face à l’Egypte (3-1, ndlr) a été fêtée copieusement en Algérie et ailleurs ; comment avez-vous vécu ces moments ?
J’ai vibré à chacun des buts de l’Algérie. J’étais sur un nuage. C’est fou l’ambiance qu’il y avait au stade… même en dehors ce jour-là. Des moments pareils vous font aimer le football encore plus. Et personnellement, ça m’a motivé davantage pour venir en sélection. Après, c’est un pas de fait dans les qualifications pour le Mondial 2010.
Vous êtes apparemment optimiste quant à la qualification de l’Algérie pour le Mondial sud-africain ?
On ne peut que l’être après le bon rendement fourni lors de ces éliminatoires. On a été bons dans l’ensemble et on est les premiers du groupe. Donc, forcément, nos chances sont grandes, surtout après avoir battu la Zambie chez elle. Ce n’était pas évident.
L’Egypte ne risque-t-elle pas de faire basculer la tendance après sa victoire samedi face au Rwanda ?
Je n’ai pas vu le match, mais si je dois me fier aux échos qui me sont parvenus, ils n’étaient pas vraiment convaincants sur l’ensemble du match. A priori, le résultat ne reflète pas la physionomie de cette rencontre.
Après, si vous voulez mon avis, je vous dirai il ne faut pas trop focaliser sur l’Egypte. Notre destin est entre nos mains. A nous de faire en sorte d’aller jusqu’au bout et d’arracher cette qualification.
Entretien réalisé à Rome par
Ahmed Lakrout

Jijelinho
09/07/2009, 22h47
tfouuuh... depuis le temps, aujourd'hui qu'il sait qu'il ne sera jamais zidane, il nous dit qu'il a hate...

DZone
10/07/2009, 21h55
Décidément, la qualification de Meghni au match de la Zambie n’est qu’une question de temps, puisqu’il ne manque à ce dernier que l’extrait de naissance original de son père pour compléter son dossier pour se faire délivrer son passeport et le remettre à la FAF, pour qu’il puisse être qualifié avant le 5 septembre prochain.

La famille de Meghni a réussi à avoir la pièce qui manquait au dossier. Le joueur sera bel et bien qualifié avant le prochain match des Verts prévu face à la Zambie.

**********

Cookies