PDA

Voir la version complète : L'ultimatum d'Aubry à Valls : «Arrête tes attaques, ou pars»


Geass
15/07/2009, 09h29
La première secrétaire du PS a adressé une lettre au vitriol à l'un des candidats déclarés pour les primaires socialistes de 2012, lui demandant de faire un choix : jouer collectif ou quitter rapidement le Parti socialiste.

http://www.lefigaro.fr/icones/coeur-.gif Aucune trêve estivale au Parti socialiste. Alors que le 14 Juillet se place traditionnellement sous le signe de la concorde nationale, le temps est toujours à l'orage dans la principale formation d'opposition. Comme le révèle Le Parisien (http://www.leparisien.fr/politique/le-texte-integral-de-la-lettre-de-martine-aubry-a-manuel-valls-14-07-2009-580147.php) de mercredi, Martine Aubry a choisi ce jour pour adresser un courrier musclé à Manuel Valls, le député-maire PS d'Evry qui critique régulièrement son parti.
Les mots employés - durs et inhabituels en public pour Aubry - ressemblent à un ultimatum : «Tu donnes l'impression d'attendre, voire d'espérer, la fin du Parti Socialiste.
Mon cher Manuel, s'il s'agit pour toi de tirer la sonnette d'alarme par rapport à un Parti auquel tu tiens, alors tu dois cesser ces propos publics et apporter en notre sein tes idées et ton engagement. Si les propos que tu exprimes reflètent profondément ta pensée, alors tu dois en tirer pleinement les conséquences et quitter le Parti Socialiste», tranche la maire de Lille.

Valls fustige «la génération qui dévore ses enfants»

Consciente que l'image du PS reste «déplorable» depuis le Congrès de Reims en novembre dernier, elle veut mettre un terme à la cacophonie d'expressions isolées» et aux «initiatives solitaires prenant le contrepied du parti», alors qu'elle a recommencé à parler avec Ségolène Royal et tenté de relancer le débat d'idées lors d'un séminaire à Marcoussis le 7 juillet (http://www.lefigaro.fr/politique/2009/07/08/01002-20090708ARTFIG00004-aubry-pose-les-fondements-du-projet-socialiste-de-2012-.php). Pour Aubry, Valls doit donc rentrer dans le rang ou quitter la rue de Solférino. «Je ne peux accepter qu'il soit porté atteinte au travail que nous avons le devoir de réaliser. C'est un moment de vérité. Je te demande de me faire part de ton choix dans les jours qui viennent, et d'en assumer toutes les conséquences pour l'avenir».
Si elle ajoute «avec toute mon amitié» à la fin de sa lettre au vitriol, Martine Aubry ne digère toujours pas les propos récents du député-maire d'Evry, candidat déclaré pour la présidentielle de 2012 (http://www.lefigaro.fr/politique/2009/06/14/01002-20090614ARTFIG00141-ps-valls-se-jette-dans-le-bain-des-primaires-.php). Lors d'un débat avec un ex-conseiller de Jospin la semaine dernière dans Libération, il estimait qu'«il faut désormais privilégier la clarté du projet au fétichisme des mots», rappelant qu'il est favorable changement du nom du Parti socialiste. Il s'en était surtout pris à «la génération qui a failli», celle qui selon lui «dévore ses enfants». «Il est temps qu'elle passe la main à des hommes et des femmes contemporains», lâchait ainsi Valls sans citer Fabius, Strauss-Kahn… et Aubry.
La patronne du PS (http://www.lefigaro.fr/debats/2009/07/03/01005-20090703ARTFIG00399-le-ps-en-panne-de-leader-.php) attend désormais la réponse de son «cher Manuel», qui s'appuie d'après elle sur «les règles collectives pour appeler à l'insurrection militante». Mais ce dernier n'a pas encore réagi et entend bien garder toute sa liberté de ton et d'action. La preuve ? Mardi, il était l'un des rares socialistes à se montrer à la garden party de l'Elysée, avec des élus comme Michel Rocard ou encore Michel Charasse. L'ancien ministre et proche conseiller de François Mitterrand, bien connu lui aussi pour ses critiques acerbes envers le PS, en avait été exclu.


Le Figaro

pyrhamid
15/07/2009, 11h11
à mes yeux aubry n'a aucun charisme on ne l'entend pas et fait partie d'une generation "obsoléte" en politique elle devrait partir et laisser pla ce aux "jeunes" notamment valls moscovoci ou encore hamon et surtout changer de nom le parti socialiste son programme est à la ramasse

Geass
15/07/2009, 11h16
En même temps je ne pense pas que ce soit possible de changer quoi que ce soit avec toutes ces contradictions.
Pour moi il faut dissoudre le PS et tout reconstruire avec les bonnes personnes.

DZone
15/07/2009, 12h37
Le PS est une coquille vide , il donne l'impression d'etre un club d'élus et d'aspirants à une élection ; Jean Luc Melenchon , un homme de gauche sincère et authentique , a bien fait de partir à temps pour créer un nouveau parti !

Cookies