PDA

Voir la version complète : derby : Mca-Crb : 0-1


algerstreet16
11/12/2005, 19h20
Le quotidien d'Oran

MCA 0 - CRB 1

Débats intenses et du spectacle
Petit score, mais grand match. Un beau derby qui s’est déroulé dans la pure tradition. Disons-le tout de go, bravo aux acteurs, le trio d’arbitres y compris. Un face-à-face comme on aimerait en voir davantage. Et pour cause, il y avait de quoi se réjouir pour le spectacle produit dans un bon état d’esprit et de fair-play, et ce, devant une faible affluence, les trois quarts des portes du stade étant fermées à une heure du coup d’envoi. Mais le point noir, reste cette difficulté que rencontre la corporation pour mener à bien sa mission, notamment à l’entrée du stade.
Pour en revenir à la rencontre, disons que le Chabab et le Doyen ont été à la hauteur de ce rendez-vous et le dernier mot est revenu aux gars de Belouizdad qui confirment ainsi leur statut de bête noire du Mouloudia, lequel semble marquer le pas physiquement suite à une programmation démentielle. Les débats, entamés tambour battant de part et d’autre, ont vu les poulains de Belayachi déclencher les hostilités par leur capitaine Mezouar, à la 15e minute, qui obligea Abdouni à s’interposer. Dès lors, ce fut un ballet incessant d’occasions ratées de part et d’autre, avec un léger ascendant du Mouloudia. Il aura fallu un bon Njeukam dans les buts pour décourager Largot, Bouguèche et surtout Deham. Mais le Doyen perdra un peu de sa force après la sortie de Diakité, même si Maouche, son remplaçant, a tout fait pour gagner la confiance de son coach. Après la pause, on assista au même scénario avec une équipe du Mouloudia qui voulait prendre l’avantage face à un onze du Chabab très dangereux dans les contres, comme à la 54e minute, lorsque Mezouar, des 30 mètres, expédie un boulet de canon que relâcha Abdouni, Rouaghia, à l’affût, sert sur un plateau Amroune qui n’eut aucune peine à inscrire l’unique but de la partie. La suite, qui fut intense de part et d’autre, n’apportera aucun changement au score.
Fouad B.





Le Jeune indépendant

MC Alger 0 - CR Belouizdad 1
Amroune marque et N’jeukam fait le reste
par Saïd Lacète

Alger. Stade du 5-Juillet. Temps printanier. 50 000 spectateurs environ. Pelouse en bon état. Arbitrage de M. Djaballah assisté de MM. Etchiali et Benmansour. Avertissements : Maouche (MCA) – Harkas (USMB). But : Amroune (55’) pour le CRB.

CRB : N’jeukam – Saâdi (Toubal 51’) – Belakhdar – Laïfaoui – Ouasti – Mekhalfi – Harkas – Mezouar (cap) – Bounab – Rouaïghia (Bounekdja 84’) et Amroune. Remplaçants : Djabarat – Aït Ouaâmer – Maroufel – Costa – Aoudia. Entraîneur : Belayachi.
MCA : Abdouni – Belaïd – Babouche (Braham Chaouche 65’) – Coulibaly - Bouzid – Zmit (Hamadou 76’) - Diakité (Maouche 29’) – Badji (cap) – Largot – Deham et Bouguèche. Remplaçants : Chaoui – Boudiaf – Hadjadj – Azzedine. Entraîneur : Nouzaret.

Le MCA et le CRB n’avaient pas encore gagné, avant leur confrontation, le moindre derby cette saison. Les deux protagonistes restaient sur des défaites subies lundi dernier face respectivement à la JSK et au PAC. C’est dire que la rencontre s’annonçait palpitante jeudi devant un public nombreux malgré la retransmission de ce match en direct par la télévision.
Pas de round d’observation dans ce genre d’opposition et chaque équipe veut surprendre l’autre. Mezouar, à la 8e minute de jeu, annonce la couleur en décrochant un tir des 30 mètres qui n’inquiète pas Abdouni. Le même Mezouar (meilleur joueur sur le terrain) sert intelligemment Amroune qui rate lamentablement devant le portier mouloudéen.
En face, le MCA est brouillon. Mis à part le premier quart d’heure, les camarades de Babouche ont été «dévorés» dans l’entre jeu par des Belouizdadis qui voulaient coûte que coûte remporter ce derby. Les stars actuelles du MCA s’appellent Badji, Maouche, Deham.
Cependant, elles ne furent que l’ombre d’elles-mêmes devant les Mekhalfi, Ouasti, Harkas et Mezouar qui ont brillé de mille feux. Tiens, Mezouar, parlons-en un peu ! Il faut savoir qu’il est l’artisan de la victoire du CRB. Jeudi, il y avait deux chababs ; la jeunesse de Belouizdad et celle de Mezouar qui a retrouvé ses 20 ans.
On joue la 55e minute: contre bien mené par Mezouar qui déclenche un bolide des 35 mètres. Abdouni ne peut que le repousser sur Bounab qui remet sur Amroune en embuscade. Le CRB ouvre la marque. Le reste ne changera rien à la partie qui verra certes, une domination confuse du MC Alger mais un manque flagrant de perspicacité de ses attaquants face à l’excellent gardien camerounais N’jeukam.
Ce dernier annihile toutes les tentatives mouloudéennes jusqu’au coup de sifflet final. La suite? Vous devinez la joie et l’ambiance créées par les supporters chababistes. S. L.

Déclaration de Brahim Arafat Mezouar (capitaine du CRB): «C’est la victoire du cœur et nous la dédions à nos chers supporters qui ont toujours cru en nous en dépit de notre faux pas face au PAC lundi dernier. On savait que ce derby était important pour nous et notamment pour nos supporters qui ne nous auraient jamais pardonné si on avait perdu. Cette victoire, nous l’avons cherchée du fond de nos tripes et croyez-nous, elle était loin d’être facile face à une formation du MCA qui avait déjà subi deux défaites consécutives.».

Cookies