PDA

Voir la version complète : la guerre israelienne a été financée par l'arabie saoudite


Page : [1] 2

aurassien
20/07/2009, 10h41
L’opération « Plomb durci »
La guerre israélienne est financée par l’Arabie saoudite
par Thierry Meyssan* (http://www.voltairenet.org/article158933.html#auteur29)
L’attaque israélienne contre Gaza, est une option préparée de longue date. La décision de l’activer a été prise en réponse aux nominations de l’administration Obama. Les changements stratégiques à Washington sont défavorables aux visées expansionnistes de Tel-Aviv. Israël a donc cherché à forcer la main de la nouvelle présidence états-unienne en la plaçant devant le fait accompli. Mais pour organiser son opération militaire, Israël a dû s’appuyer sur de nouveaux partenaires militaires, l’Arabie saoudite et l’Égype, qui constituent désormais un paradoxal axe sioniste musulman. Riyad finance les opérations, révèle Thierry Meyssan, tandis que Le Caire organise des paramilitaires.


6 janvier 2009

Depuis
Beyrouth (Liban)


Depuis le samedi 27 décembre 2008, à 11h30 (heure locale), les forces armées israéliennes ont lancé une offensive contre la bande de Gaza, d’abord aérienne, puis aussi terrestre à partir du 3 janvier 2009, 18h30 (heure locale).
Les autorités israéliennes déclarent viser exclusivement des sites du Hamas et prendre le maximum de précautions pour épargner les vies des civils. Dans la pratique, viser « des sites du Hamas » signifie détruire non pas seulement les sites de ce parti politique, mais aussi les logements de ses cadres et, surtout, tous les bâtiments officiels. En d’autres termes, l’opération actuelle vise à anéantir toute forme d’administration dans la bande de Gaza. Le général Dan Harel, chef d’état-major adjoint, a précisé : « Cette opération est différente des précédentes. Nous avons mis la barre très haut et nous allons dans cette direction. Nous ne frappons pas uniquement les terroristes et les lance-roquettes, mais aussi l’ensemble du gouvernement du Hamas. Nous visons des édifices officiels, les forces de sécurité, et nous faisons porter la responsabilité de tout ce qui se passe sur le Hamas et ne faisons aucune distinction entre ses différentes ramifications. »
Par ailleurs, « faire son possible pour épargner les vies des civils » ressort de la pure rhétorique et n’a aucune concrétisation possible : avec environ 3 900 habitants au kilomètre carré [1 (http://www.voltairenet.org/article158933.html#nb1)], la bande de Gaza est un des territoires à plus forte densité de population au monde. Il est matériellement impossible d’atteindre les cibles choisies sans détruire en même temps les habitations voisines.
Les autorités israéliennes affirment agir en légitime défense. Selon elles, des tirs de roquette ont repris contre l’État juif depuis la rupture unilatérale du cessez-le-feu par le Hamas, le 19 décembre 2008.
Or, le Hamas n’a pas rompu de trêve. Une trêve de six mois avait été conclue entre Israël et le Hamas par l’intermédiaire de l’Égypte. Israël s’était engagé à interrompre le blocus de la bande de Gaza ; l’Égypte s’était engagée à rouvrir le point de passage de Rafah ; et le Hamas s’était engagé à stopper les tirs de roquette contre Israël. Cependant, Israël et l’Égypte ne remplirent jamais leurs engagements. Le Hamas interrompit les tirs de roquettes durant des mois. Il les reprit en novembre à la suite d’une incursion israélienne meurtrière. Tirant le bilan de la duplicité de ses interlocuteurs, le Hamas a jugé inutile de renouveler un accord à sens unique.
Des tirs de roquette ont lieu depuis 2001 contre Israël. Prés de 2 500 tirs ont été recensés en 7 ans. Ils ont tué au total 14 Israéliens jusqu’au lancement de l’offensive. Ils n’ont fait aucune victime entre la fin de la trêve et la dernière attaque israélienne.
Or, la notion de légitime défense suppose une proportionnalité des moyens, ce qui n’est évidemment pas le cas. Tsahal a activé une soixantaine de bombardiers et au moins 20 000 hommes suréquipés face à des résistants armés de roquettes rudimentaires et d’adolescents munis de pierres.
Il est impossible d’estimer actuellement les dégâts matériels et humains. Au dixième jour de bombardements, les hôpitaux et services d’urgence ont dénombré 530 morts. Ce chiffre ne tient pas compte des victimes décédées avant l’arrivée des secours, dont les corps sont directement récupérés par les familles sans transiter par les services de santé. Les blessés se comptent par milliers. Faute de médicaments, ils ne pourront pas recevoir les soins nécessaires et seront pour la plupart handicapés à vie. Les destructions matérielles, quand à elles, sont considérables.
L’opération a été lancée au cours de la fête d’Hanoukka, un jour de shabbat. Elle a été dénommée « Plomb durci » par référence à une chanson d’Haïm Nahman Bialik que l’on entonne durant les huits jours d’Hanoukka. De la sorte, Israël, qui s’affirme comme « l’État juif », élève cette opération au rang de cause nationale et religieuse [2 (http://www.voltairenet.org/article158933.html#nb2)]
Hanoukka commémore le miracle de l’huile : pour rendre grâce à Dieu, les juifs qui avaient repoussé les Grecs, allumèrent une lampe à huile dans le temple sans prendre le temps de se purifier ; mais alors que la lampe ne contenait de l’huile que pour une journée, elle brûla durant huit jours. En liant l’opération militaire actuelle au miracle de l’huile, les autorités israéliennes indiquent à leur population qu’il n’est pas impur de tuer des Palestinens.
La guerre israélienne a suscité des protestations dans le monde entier. Les manifestations les plus importantes ont eu lieu en Turquie, où elles ont rassemblé 700 000 personnes.
Le National Information Directorate, nouvel organe de propagande rattaché aux services du Premier ministre, a alors appelé les divers leaders israéliens à développer un autre argument. L’opération « Plomb durci » serait une bataille dans la « guerre mondiale au terrorisme » déclarée par les États-Unis et soutenue par le monde occidental. En effet, le Hamas est considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis, même s’il ne l’est pas formellement par l’Union européenne. Le gouvernement israélien tente de relancer la thématique du « choc des civilisations » chère à l’administration Bush, alors que l’administration Obama qui entrera en fonction le 20 janvier a clairement annoncé qu’il l’abandonnerait.
Ce glissement rhétorique laisse entrevoir les motivations réelles de l’opération. Celles-ci sont à la fois à rechercher dans la nature de l’affrontement et dans la particularité de l’actuelle opération.
La logique du mouvement sioniste est de s’approprier cette terre en la nettoyant ethniquement ou, à défaut, d’y imposer un système d’apartheid. Les Palestiniens sont alors parqués dans des réserves, sur le modèle des bantoustans sud-africains ; actuellement la Cisjordanie d’une part, la bande de Gaza d’autre part. Tous les 5 à 10 ans, une importante opération militaire doit être déployée pour casser les velléités de résistance de cette population. De ce point de vue, l’opération « Plomb durci » n’est qu’un massacre de plus, perpétré par un État qui jouit d’une immunité totale depuis soixante ans.
Ainsi que l’a révélé Haaretz, le ministre de la Défense Ehud Barack n’a accepté la trêve de six mois que pour pousser les combattants du Hamas à sortir de l’ombre. Il a mis a profit cette période pour les cartographier dans le but de les anéantir dés que l’occasion se présenterait [3 (http://www.voltairenet.org/article158933.html#nb3)].
Le flou de la nouvelle administration US

Reste que cette opération prend place durant la période de transition de la présidence états-unienne. Depuis septembre 2008, les observateurs avisés prévoyaient que Barack Obama accèderait à la Maison-Blanche grâce au soutien d’une coalition hétéroclite comprenant le complexe écolo-financier, le mouvement sioniste, les généraux en révolte et les partisans de la Commission Baker-Hamilton. Pour ma part, j’avais annoncé ce résultat dès le mois de mai.
Or, cette coalition n’a pas de position définie sur le Proche-Orient. Les généraux en révolte et les partisans de la Commission Baker-Hamilton considèrent avec leur maître à penser, le général Brent Scowcroft, que les États-Unis ont surdéployé leurs armées et doivent impérativement limiter leurs objectifs et reconstituer leurs forces. Ils se sont opposés à une guerre contre l’Iran et ont au contraire affirmé la nécessité d’obtenir l’aide de Téhéran pour éviter la débâcle en Irak. Ils déplorent les tentatives de remodelage du Grand Moyen-Orient (c’est-à-dire de modification des frontières) et appellent à une période de stabilité. Certains d’entre eux vont même jusqu’à préconiser de faire basculer la Syrie et l’Iran dans le camp atlantique en contraignant Israël à restituer le Golan et à résoudre partiellement la question palestinienne. Ils proposent d’indemniser les États qui naturaliseraient les déplacés palestiniens et d’investir massivement dans les Territoires pour les rendre économiquement viables. Cette perspective signifie la fin du rêve d’expansion sioniste tout autant que la fin de certains régimes arabes soutenus jusque-là à bout de bras par Washington.
De leur côté, les sionistes états-uniens qui ont lancé Barack Obama en politique il y a seulement douze ans, auxquels se sont joints les Clinton, depuis qu’Hillary s’est convertie au sionisme chrétien et a adhéré à la Fellowhip Foundation, soutiennent la poursuite du projet d’apartheid. Dans la foulée de la lettre de George W. Bush à Ariel Sharon et de la conférence d’Annapolis, ils veulent achever la transformation des Territoires en bantoustans. Un ou deux États palestiniens seraient reconnus par les États-Unis et leurs alliés, mais ce ou ces États ne seraient pas souverains. Ils seraient privés d’armées, leur politique étrangère et leurs finances resteraient sous contrôle israélien. Si l’on parvenait à y éradiquer la Résistance, ils se fondraient à terme dans le paysage comme les réserves indiennes aux États-Unis.
Inquiets pour leur avenir commun, des délégations égyptienne, israélienne et saoudienne se sont réunies en Égypte en septembre et octobre 2008. Selon une source de la Résistance, à l’issue de ces négociations, il a été convenu qu’en cas d’évolution défavorable à Washington, Israël lancerait une vaste opération militaire à Gaza, financée par l’Arabie saoudite, tandis que l’Égypte ferait entrer des paramilitaires à Gaza. Si de nombreuses fois par le passé des gouvernements arabes ont laissé le champ libre à Israël, c’est la première fois qu’ils participent à la planification d’une guerre israélienne, constituant ainsi un axe sioniste musulman.

Kabylie libre
20/07/2009, 15h03
Sa ne m'étonne pas

btp50
20/07/2009, 15h35
la guerre israelienne a été financée par l'arabie saoudite
.
Alors on va se mettre à detester l'Arabie Saoudite et les egyptiens parce que Thierry Meyssan l'a dit.

aurassien
20/07/2009, 16h01
on parle du régime des al saoud et pas du peuple qui est totalement muselé et propalestinien.
de toute facon rien n'étonne de ce régime pourri

galem99
20/07/2009, 17h00
Sa ne m'étonne pas
moi non plus .
Alors on va se mettre à detester l'Arabie Saoudite et les egyptiens
Pourquoi les egyptiens si leur certain service est pour gagne de l argent ?
si a cause de leur relations avec israel , pourquoi tu ne rajoute pas les autres dans la liste ? :mrgreen:

plazma2000
20/07/2009, 17h10
il faut d'abors s'assurer de la crédibilité de l'auteur..personnellement je crois pas à cette epothése mm si les régimes arabes souhaitent tjrs qu'israel fait le sale boulot à leur place:evil:

Geass
20/07/2009, 17h24
La guerre israélienne a été financé par Bouteflika. Bêtise pour bêtise...

Kabylie libre
20/07/2009, 17h39
Bouteflika ne c'est jamais radicalement opposé a Israel comme on pu le faire Chavez ou Ahmadinejad, il a toujours été trés discret sur le sujet.

charaf
20/07/2009, 19h46
Petite recherche sur l'auteur:

Thierry Meyssan est né le 18 (http://fr.wikipedia.org/wiki/18_mai) mai (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mai) 1957 (http://fr.wikipedia.org/wiki/1957) à Talence (http://fr.wikipedia.org/wiki/Talence) (Gironde). Élevé dans un milieu très catholique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Catholique). Il s'affirme tardivement comme homosexuel (http://fr.wikipedia.org/wiki/Homosexuel) et « libre-penseur ». Son mariage religieux a été annulé par l'Église catholique[1] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-0) [2] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-1). Il centrera une partie de ses activités autour d'un militantisme laïque (http://fr.wikipedia.org/wiki/La%C3%AFcit%C3%A9) tout en manifestant un vif intérêt pour les questions religieuses au point de suivre des études de théologie (http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ologie).
En avril 2002, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_sup%C3%A9rieur_de_l%27audiovisuel_%28Franc e%29) (CSA) a écrit à France Télévisions (http://fr.wikipedia.org/wiki/France_T%C3%A9l%C3%A9visions) après le passage de Thierry Meyssan dans une émission de Thierry Ardisson (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Ardisson) et lui a ordonné de ne plus lui donner la parole à propos des attentats du 11 septembre (http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_du_11_septembre) [3] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-2). Copie de cette lettre a été adressée à tous les médias audio-visuels sous convention. Depuis, Meyssan n'a plus été invité sur une chaîne française, y compris lorsque Arte (http://fr.wikipedia.org/wiki/Arte) a consacré une soirée complète à le mettre en cause[4] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-3).
Au cours de l'année 2007, il s'est exprimé sur les chaines de télévision Addounia TV (Syrie), Alalam (Iran), Al-Jazeera (Qatar), Al-Manar (Liban), Dubai TV (Emirats), GTRK (Kazakhstan), Irib (Iran), KTR (Kirghizistan), News TV (Liban), NBN (Liban), PMR (Transnistrie), Russia Today (Russie), Sahar (Iran), SSC (Syrie), Telesur (Amérique latine), TSV (Transnistrie), Venezolana de TV (Venezuela), mais sur aucune télévision française[5] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-4).
Il est membre du comité éditorial de la 9/11 Scholars Review.
Dans un entretien au site internet *************** paru en septembre 2008[6] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-entretien911-5), Thierry Meyssan indique travailler pour le news magazine russe Profile et collaborer à la chaîne de télévision libanaise al-Manar (http://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Manar) et à des chaînes de radio et de télévision iraniennes.
Dans un livre paru en Italie en 2007[7] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-6) et dans un entretien paru en octobre 2008[8] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-7), il affirme que le département de la Défense des États-Unis (http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9partement_de_la_D%C3%A9fense_des_%C3%89tats-Unis) a lancé un contrat contre lui et qu'il a été protégé par les autorités françaises durant la présidence de Jacques Chirac (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Chirac). Ne disposant plus de protection après l'élection de Nicolas Sarkozy (http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Sarkozy), il s'est exilé en Syrie (http://fr.wikipedia.org/wiki/Syrie), puis au Liban (http://fr.wikipedia.org/wiki/Liban). Il rapporte que lors d'un déplacement, il a fait l'objet d'une tentative d'assassinat déjouée par la police vénézuélienne.
Lors d'une soirée spéciale consacrée aux attentats du 11 septembre, la première chaîne de télévision russe le présente comme « le principal dissident occidental » et insiste sur son exil[9] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-8).
Il travaille actuellement à un livre d’analyse sur l’administration Obama[10] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-9).


En 2007 (http://fr.wikipedia.org/wiki/2007), « il déclare se sentir proche du Hezbollah (http://fr.wikipedia.org/wiki/Hezbollah) en tant que principal réseau de résistance au Proche-Orient et éprouver beaucoup d’admiration pour son secrétaire général Hassan Nasrallah (http://fr.wikipedia.org/wiki/Hassan_Nasrallah). Il met également en avant sa « contribution personnelle » à la révolution iranienne (http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_iranienne) et ses amitiés vénézueliennes ». Se présentant comme un radical (http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_radical_de_gauche), il déclare être prêt « à travailler avec tout le monde, à l’exception de ceux qui ont participé activement aux agressions impérialistes » et s'inspirer de Jean Moulin (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Moulin) qui « accepta de travailler avec tous ceux qui voulaient défendre la liberté, de l’extrême gauche à l’extrême droite[6] (http://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Meyssan#cite_note-entretien911-5)». Il décide de vivre au Liban en août 2008.


Les passages en rouge explique plus que certainement ses élucubrations sur le pseudo financement par l'Arabie Saoudite de la guerre à Gaza...
L'Iran fait jouer les reseaux pour salir son pire ennemi, c'est de bonne guerre...

nabilou
20/07/2009, 23h41
Bouteflika ne c'est jamais radicalement opposé a Israel comme on pu le faire Chavez ou Ahmadinejad, il a toujours été trés discret sur le sujet
au moin il à été discret...pas comme son voisin de l'ouest!

Kabylie libre
20/07/2009, 23h48
Le pouvoir Algérien ne survis qu'en faisans dans le nationalisme, tiers mondisme et pseudo anti -impérialisme, ce que le peuple Algérien aime entendre comme discours,Boumediène l'avait compris et Bouteflika en bonne élève a repris le concept, ce qu'il fait qu'il sont de véritables sars chez les Algériens, et ce qui fait que Chadli lui ne l'était pas.Bouteflika ne peut donc ce permettre d'avouer qu'il est a lla botte des USa et qu'il n'est pas réelement opposé a Israel.

absent
21/07/2009, 00h01
Le pouvoir Algérien ne survis qu'en faisans dans le nationalisme, tiers mondisme et pseudo anti -impérialisme, ce que le peuple Algérien aime entendre comme discours,Boumediène l'avait compris et Bouteflika en bonne élève a repris le concept, ce qu'il fait qu'il sont de véritables sars chez les Algériens, et ce qui fait que Chadli lui ne l'était pas.Bouteflika ne peut donc ce permettre d'avouer qu'il est a lla botte des USa et qu'il n'est pas réelement opposé a Israel.

c'est quoi ce discour incoherent, sans queue ni tête, plein de haine et de bravade sans consistance ?

!

Kabylie libre
21/07/2009, 00h11
Il n'y as pas de haine c'est un constat, qu'est ce qui te dérange dans ce que j'est écris?

houari16
21/07/2009, 00h21
et ce qui fait que Chadli lui ne l'était pas.

Pire !
Alliance : Chadli/Mitterrand/ Hassan dos /Arabie Saoudite .

absent
21/07/2009, 00h21
ce que le peuple Algérien aime entendre comme discours

ça par exmple, c'est n'importe quoi, les algeriens jugent tres durement leurs dirigeants, donc c'est faux !

Bouteflika ne peut donc ce permettre d'avouer qu'il est a lla botte des USa

je crois pas qu'il soit à leur botte, mais comme tous les dirigeants du monde il sait composé avec eux car ils sont partout et incontournables, surtout dans le monde arabe...

Kabylie libre
21/07/2009, 00h32
Les Algériens ne jurent que par Bouteflika.Oui Boutef, est tellement pas a leur bottes qu'il a pris Bush dans ses bras,alors que les irakiens se faisaient buté.Chavèz fait des affaires avec les Usa sa ne l'empêche pas de dire ce qu'il pense.

absent
21/07/2009, 00h39
parceque pour toi Chavez est un heros ? c'est la demagogie et la langue de bois pure et simple, à ce faux opposant je prefere l'originale c'est à dire Fidel Castro ou Che Guevara !

rodmaroc
21/07/2009, 00h44
@kabylie libre
Les Algériens ne jurent que par Bouteflika.Oui Boutef, est tellement pas a leur bottes qu'il a pris Bush dans ses bras,alors que les irakiens se faisaient buté.Chavèz fait des affaires avec les Usa sa ne l'empêche pas de dire ce qu'il pense.
mais le pire c'est halliburton (qui est dirigé par le plus sioniste des vice-présidents americains de l'histoire Dick Cheney) qui continue à profiter du pétrole algérien..........et nos amis nationalisto-khoroto trouvent ca tout à fait normal.

Geass
21/07/2009, 02h32
Le Che quand il s'est fait capturé par la CIA pleurnichait comme une fillette en demandant à être épargné contre sa coopération.
Ce n'était qu'un arriviste de plus, profitant du suivisme de peuples moutons.
A vrai dire j'ai l'impression que ce monde est peuplé de moutons, et est gouverné par des loups. Pas un berger à l'horizon.

Kabylie libre
21/07/2009, 07h48
Je n'est pas dit que Chavèz est un héros, mais malgré les affaire il s'oppose au USA, ce que ne fais pas Bouteflika, qui est a la botte des USA.
Geass tu pourrai me donner les source pour le che? sa m'intéresse.

aurassien
21/07/2009, 09h23
citation
Le Che quand il s'est fait capturé par la CIA pleurnichait comme une fillette en demandant à être épargné contre sa coopération.
Ce n'était qu'un arriviste de plus, profitant du suivisme de peuples moutons.
A vrai dire j'ai l'impression que ce monde est peuplé de moutons, et est gouverné par des loups. Pas un berger à l'horizon.

ons avait que la personne qui a écris ces lignes est atteinte, mais à ce point c'est pathétique.
le CHe est considéré comme une icone , medecin riche qui laisse tout tomber pour aller se battre dans des conditions difficile et qui meurt en héro.
la personne est irrécupérable.
certains croyants le comparre à jesus.
j'en conclu tout ce qu'a raconté cette personne au paravant cest du pipo
on aimerait bien avoir la source de ses monsonges

aurassien
21/07/2009, 09h41
citation
Meyssan n'a plus été invité sur une chaîne française,

pourquoi ?l'audio visuel francais est neutre , tu a bien suivit la couverture de l'agression israelienne sur gazza par les media francais, je te laisse conclure tout seul comme un grand.
ce n'est pas en écrivant en gros et en rouge qu'on va avoir raison
d'ailleurs tout ce que tu raconte ne le remet pas en cause, qu'il ai de la sympahie pour l'iran? et toi tu n'a pas pour les al saoud?

charaf
21/07/2009, 10h54
Exact j'ai de la sympathie pour l'Arabie Saoudite, mais ce n'est pas pour autant que je vais inventer des rumeurs pour salir la réputation de l'Iran...

Toi tu as une dent contre l'Arabie donc tu prends le premier article du premier venu sans prendre la peine d'en vérifier la neutralité et la véracité...

aurassien
21/07/2009, 11h37
tu confond le régime des al saoud avec le peuple saoudien exprès
je n'ai rien contre le peuple saoudien
quand aux régime les faits historiques parlent d'eux meme
je vais rappeler quelques uns
1 l'irak envahie l'iran qui vient de remplacer l'ambassade israelienne par l'ambassade palestinienne l'arabie saoudienne aide l'irak avec la bénidiction des usa
2 guerre du golf c'est l'arbie saoudite qui finance la guerre contre l'irak
3 guerre du golfe les américains oppèrent des base du golf
4 guerre contre le liban le mufti d'arabie saoudite déclare qu'il ne faut ni aider ni prier pour les combattants du hizbollah du fait qu'ils sont chiite
5 'arabie soudit serait prete remplacer l'iran au pret de l'urss pour empécher l'iran d'acquérir du matériel pour défendre ses installation nucléaire, aucun pays au monde n'a fait ce genre de bassesses.
j'ai donc toutes les raisons légitimes de détester les dirigeants de ce pays
ah jai oublié il y avais bien un mufti saoudien qui a dit que les manifestations propalestiniennes sont haram

Geass
21/07/2009, 13h38
Kabylie je vais essayer de te trouver le document. Il était sorti le jour de l'anniversaire de sa mort il y a quelques années.
Le temps de, voila quelques documents déclassifiés de la CIA relatant le fait que le Che et les autorités internationales socialistes étaient en rupture:
http://www.gwu.edu/~nsarchiv/NSAEBB/NSAEBB5/index.html

Le fait qu'il se sente lacher par les cubais et par les autres socialistes y est surement pour quelque chose.
D'ailleurs il voulait surement se venger de ceux qui l'avaient vendu sans sourciller.

aurassien
21/07/2009, 14h15
on apprend rien de nouveau, que les staliniens aient trahi ce n'est pas nouveau,
a alger le CHE a déclaré que le régime soviétique est impérialiste.
staline en optant pour la théorie fumeuse du socialisme dans un seul pays a trahi la révolution, en son temps (1928) trotski a prédi la chute de l'urss
staline a trahi la révolution chinoise
c'est sous le gouvernement de de gaulle et des communistes qu'ont eu les massacres de kharrata et de guelma.
les seul qui ont aider les révolutionnaire algériens c'est bien les gens de l'OCI
DONC sur les STALINIENS on connait l'histoire.
CEUX CI DIT LE CHE MALGRE LA TRAHISON EST MORT EN HERO ET CE N'ai pas un document douteux qui va covaincre la majorité des gens du contraire

charaf
21/07/2009, 14h28
tu confond le régime des al saoud avec le peuple saoudien exprès
je n'ai rien contre le peuple saoudien
Sauf que le régime des Seoud a une grande popularité auprès de la population Saoudienne, méme les Occidentaux le reconnaissent... Donc libre à toi de ne pas aimer le Royaume mais ne cherches pas à dissocier le peuple de l'État c'est une cause perdu...


1 l'irak envahie l'iran qui vient de remplacer l'ambassade israelienne par l'ambassade palestinienne l'arabie saoudienne aide l'irak avec la bénidiction des usa

Dès la Révolution, l'ayatollah Khomeney a appelé les chiites d'Irak à renverser le régime de Saddam, ainsi que les chiites d'Arabie à renverser le régime Saoudien ( révolte des chiites à la Mecque en 1979)... Si demain la Lybie en faisait de méme pour l'Algérie, tu serais le premier à hurler au loup... Les Iraniens ont voulus s'ingérer dans les affaires intérieures d'autres pays et voilà le résultat (ou alors l'Arabie Saoudite n'a pas le droit de se défendre)... De plus Israël était l'allié de l'Iran sur ce coup là, on se rappel tous du réacteur d'Osirak...
Cependant je ne nie pas la responsabilité de Saddam qui cherchait à agrandir les frontières de l'Irak...


2 guerre du golf c'est l'arbie saoudite qui finance la guerre contre l'irak
Petit rappel:


La Guerre du Golf a débuté en février 1990 lorsque l'Irak a exigé du Koweït un débouché sur le Golfe, 10 milliards de dollars pour prix du sang versé lors de sa guerre contre l'Iran ainsi que l'annulation d'une partie de ses 70 milliards de dettes. Le dirigeant Saddam Hussein accuse également le Koweït de voler depuis 1980 le pétrole irakien de la zone frontalière de Rumayla, et masse 30 000 hommes à la frontière. Les koweitiens annulent la dette irakienne mais l'Irak envahit tout de même le pays en juillet 1990 pour s'emparer de son immense richesse en pétrole (donc faire de l'Irak une victime serait un peu abusé), signant ainsi le premier acte de la guerre du Golf.


Le 2 août 1990, à 2 heures du matin, 100 000 soldats irakiens entrent au Koweït et l'émir al- Sabbah et son fils gagnent l'Arabie Saoudite, d'où ils appellent à résister.


Au moins 200 Koweïtiens ont trouvé la mort le jour même de l'invasion. Durant les jours qui ont suivi l'invasion de l'émirat, la moitié de la population du Koweït a fui pour l'Arabie Saoudite. Plus de 1.000 Koweïtiens sont morts durant cette guerre, et près de 650 civils, enlevés par les troupes irakiennes, sont toujours portés disparus.
En janvier 1991, un avion koweïtien est abattu et son pilote fait prisonnier...
=>
Lors des 7 mois d'occupation du Koweït, les soldats irakiens ont pillé les richesses du pays (centres commerciaux dévastés, banques pillées, des centaines de véhicules de luxe dérobés...). Au total, entre 3 et 4 milliards de dollars dont 1 milliard en or ont été volés, dont les 42 tonnes d'or de la Banque Centrale du Koweït. Après le cessez-le-feu, l'Irak n'a rendu qu'une partie de l'or volé dans les banques du Koweït, l'autre partie n'ayant toujours pas été retrouvée...
=>
Le 21 janvier 1991, pour éviter un débarquement allié, les Irakiens ouvrent le terminal pétrolier de Sea-Island (Mina Al-Ahmadi) provoquant une marée noire dans le Golfe. La nappe de pétrole (15 km de largeur, 50 km de longueur) dérive de 8 km/jour vers l'Iran, l'Arabie et les E.A.U., menaçant leurs usines de dessalement d'eau. Les premières estimations (1,4 milliard de tonnes de brut répandues) sont révisées à la baisse en avril 1991 : 100.000 tonnes. Les mesures prises (bombardement du terminal pour réduire l'écoulement du pétrole, installation de barrages flottants) limitent la pollution.
732 puits de pétrole sur les 1.080 que compte le Koweït ont été incendiés. Sur le quart sud du territoire koweïtien, une fumée noire s'élève à 600 m du sol, la visibilité est réduite de 25 à 4,5 km, la température chute de 10°c, et des modifications des conditions météorologiques apparaissent à 500 km à la ronde. Des traces de fumée auraient été retrouvées dans l'Himalaya. Le dernier puits est éteint le 6 novembre 1991.

La guerre a coûté 20 milliards de dollars au Koweït. L'émirat a également perdu 8,5 milliards de dollars en pétrole. La reconstruction du pays a également coûté de 20 à 30 milliards de dollars selon les estimations, dont 1,5 million de dollars par puits de pétrole en feu.


De plus l'Iran pendant la guerre ne s'est pas fait prier pour faire passer du matériel à l'Irak ( et oui l'ennemi de mon ennemi est mon ami, méme s'il était hier mon pire ennemi...) et ce en vue d'affaiblir l'Arabie Saoudite...


Bref bien que je n'approuve pas du tout le fait que l'Arabie Saoudite est autorisé les USA à attaquer l'Irak depuis leur territoire, je trouve qu'il est malhonnête de tout remettre sur le dos du KSA...










3 guerre du golfe les américains oppèrent des base du golf

J'ai déjà dit que je désapprouvais , néanmoins il est facile de ne citer que les erreurs d'un pays... On se souvient tous de l'embargo pétrolier décrété par l'Arabie Saoudite n'est ce pas, donc il ne faut pas être ingrats...

4 guerre contre le liban le mufti d'arabie saoudite déclare qu'il ne faut ni aider ni prier pour les combattants du hizbollah du fait qu'ils sont chiite

Ce sont des avis religieux...,et ne cherches surtout pas à faire passer le Hizbollah pour un héros, leurs exactions à l'égard des sunnites du Liban ne sont rien pour toi?
J'ai souhaité la victoire du Hizbollah contre Israël mais pour autant je n'oublie pas qu'ils sont aux ordres de l'Iran et que quoi qu'on dise il y a une irrémédiable fracture entre chiites et sunnites (la chute de Saddam en Irak a prouvé à quel point les chiites sont nos "frères"...).




5 'arabie soudit serait prete remplacer l'iran au pret de l'urss pour empécher l'iran d'acquérir du matériel pour défendre ses installation nucléaire, aucun pays au monde n'a fait ce genre de bassesses.
Et c'est une excellente décision, je ne vois pas de quelle bassesse tu parles, l'Iran a le droit de renforcer ses capacités et de se faire des alliés mais pas l'Arabie Saoudite?
Encore une fois si l'Iran avait les moyens de déstabiliser le Royaume à partir des chiites y vivant ( La Mecque 1979) il le ferait sans hésiter, donc l'Arabie cherche à se protéger...



j'ai donc toutes les raisons légitimes de détester les dirigeants de ce pays
ah jai oublié il y avais bien un mufti saoudien qui a dit que les manifestations propalestiniennes sont haram

Tu déformes la réalité, déjà il n'y a qu'un seul Mufti, donc ce n'est pas "un mufti" saoudien qui en a parlé c'est le Mufti...
De plus dans sa fatwa il qualifiait les manifestations, qui secouent le monde entier, "d'acte insensé". Il préconise, à la place, les aides et le don de sang aux victimes de Gaza.
Al Cheikh (le nom du mufti) exhorte les musulmans qui l'entendent à rester chez eux et envoyer leurs aides aux victimes de l'offensive meurtrière israélienne au lieu dit il de faire du "chahu" dans les rues.


Et oui quoi que l'on pense, envoyer des dons humanitaires va plus aider les Palestiniens que faire des grandes manifestations... (cite moi une seule loi passée en France par exemple suite à une manifestation pro palestinienne?).

Et je dis ça malgré que j'ai participé à toutes les manifestations pro palestiniennes dans ma ville durant la guerre de Gaza en Janvier...

absent
21/07/2009, 19h57
Impossible.

charaf
21/07/2009, 20h31
Midou court net précis:mrgreen:

zek
21/07/2009, 22h16
C'est sûr que le coup de force des agents iraniens fin 1979 à la Mecque n'est pas passé inaperçu en Arabie Saoudite.

Depuis ce temps là, on ne peut pas en vouloir aux autorités saoudiennes d'avoir une dent contre le Régime iranien.

Cookies